Bulbophyllum linearilabium

Famille : Orchidaceae


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

L’espèce est originaire des Moluques et de Nouvelle-Guinée où elle vit sur les arbres des forêts humides à basse altitude.

Le nom de genre est la combinaison des noms grecs « βολβός » (bolbos) = bulbe et « φύλλον » (phyllon) = feuille, en référence aux feuilles qui poussent à l’apex des pseudobulbes ; le nom spécifique est la combinaison de l’adjectif latin « linearis, e » = linéaire et du nom « labium, ii » = lèvre, avec une référence évidente au labelle.

Épiphyte au rhizome rampant des Moluques et de Nouvelle-Guinée, Bulbophyllum linearilabium est une orchidée miniature insolite © Giuseppe Mazza

Épiphyte au rhizome rampant des Moluques et de Nouvelle-Guinée, Bulbophyllum linearilabium est une orchidée miniature insolite © Giuseppe Mazza

Bulbophyllum linearilabium J.J.Sm. (1912) est une espèce épiphyte à rhizome rampant radicant au niveau des nœuds à racines filiformes et à pseudobulbes rapprochés ovoïdes-coniques, de 3-8 mm de longueur et de 2-3 mm de diamètre, avec à l’apex une seule feuille elliptique-lancéolée à apex aigu, de 2-4 cm de longueur et 0,5-0,7 cm de largeur, de couleur vert clair, coriace.

Abondantes petites fleurs au labelle linéaire, conformément au nom spécifique © Giuseppe Mazza

Abondantes petites fleurs au labelle linéaire, conformément au nom spécifique © Giuseppe Mazza

Inflorescence basale, sur un pédoncule filiforme long de 5-8 cm, portant une seule fleur non-résupinée (au labelle au sommet de la colonne) de couleur pourpre-violet foncé à reflets noirâtres ; ovaire et pédicelle de 2-3 mm de longueur.

Sépale dorsal oblong-ovale à apex acuminé, de 1,1 cm de longueur et 0,35 cm de largeur, sépales latéraux soudés jusqu’à l’apex pour former un synsépale d’environ 1 cm de longueur et 0,4 cm de largeur, pétales ovales à apex aigu, pubescents, de 3 mm de longueur et 2 mm de largeur, labelle mobile linéaire, cilié, long de 6,5-8 mm, et colonne longue de 1,5 mm.

Orchidée miniature aux fleurs caractéristiques produites en abondance et pendant la plus grande partie de l’année, nécessitant un ombrage partiel, des températures intermédiaires, 20-30 °C, avec des minimas nocturnes hivernaux de préférence supérieurs à 16 °C, une humidité élevée, 70-80 %, et une ventilation constante.

Arrosage et nébulisation fréquents lorsque les températures sont élevées, légèrement plus espacés avec des températures moyennes basses, afin de laisser partiellement sécher le substrat, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau déminéralisée ou osmosée.

Fertilisations mensuelles avec un produit spécifique pour orchidées ou un produit équilibré hydrosoluble, contenant des oligoéléments, au 1/5 de la dose indiquée sur l’emballage.

Elle peut être montée sur troncs ou radeaux recouverts d’une couche de sphaigne, ou bien installée dans des pots ou des paniers avec un substrat constitué de fragments d’écorce de taille moyenne, de sphaigne et de matériau inerte pour améliorer le drainage. Les rempotages et les divisions ne doivent être effectués que lorsque cela est strictement nécessaire à la reprise végétative.

L’espèce est inscrite à l’Annexe II de la CITES (espèce dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Bulbophyllum arachnoideumSchltr. (1913) ; Bulbophyllum bivalveJ.J.Sm. (1926) ; Bulbophyllum heliophilum J.J.Sm. (1929) ; Diphyes arachnoidea (Schltr.) Szlach. & Rutk. (2008).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.