Clerodendrum schmidtii

Famille : Lamiaceae


Texte © Pietro Puccio

 


Traduction en français par Jean-Marc Linder

 

Clerodendrum schmidtii, Lamiaceae

Les boutons de Clerodendrum schmidtii rappellent des ampoules, d’où le curieux nom anglais de « lightbulbs » © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire du Cambodge, du Laos et de Thaïlande. Elle vit dans les forêts de Dipterocarpaceae, aussi bien sempervirentes qu’à feuilles caduques, depuis niveau de la mer jusqu’à environ 500 m d’altitude.

Le nom du genre est la combinaison des termes grecs « κλῆρος » (cléros) = « destin » et « δένδρον » (dendron) = « arbre », nom, repris par Linné, donné par Johannes Burman (1707-1780) à une plante qui en cinghalais s’appelait « pinnacola » = « malchanceux » ; l’espèce est dédiée au naturaliste danois Ernst Johannes Schmidt (1877-1933), qui a récolté les échantillons sur l’île thaïlandaise de Ko Chang.

Noms communs : chains of glory, lightbulbs (anglais) ; taai bai, thao yaai mom paa, put raa chaa (thaïlandais).

Clerodendrum schmidtii C. B. Clarke (1905) est un arbuste ou un petit arbre à feuilles persistantes, atteignant environ 3 m de haut, très ramifié. Ses branches cylindriques et pubescentes ont tendance à retomber.

Sur un pétiole de 5 à 8 cm de long recouvert d’un duvet court et dense, les feuilles sont opposées, simples, oblongues, à l’apex acuminé, à la base cordée à auriculée, et à marge entière légèrement ondulée. Rugueuses au toucher, elles sont longues de 12 à 18 cm et larges de 5 à 8 cm, d’une couleur vert intense.

Les inflorescences ont un pédoncule d’environ 5 cm de long. Ce sont des panicules terminaux, rouge foncé, pubescents, pendants, longs de 20 à 45 cm, avec de nombreuses fleurs comportant un calice long de 0,6 cm, et avec 5 lobes lancéolés profondément incisés, persistants dans le fruit, rouge foncé.

La corolle est hypocratériforme (aux lobes étirés perpendiculaires à un long tube mince). Son tube est blanc, long d’un centimètre, et comporte 5 lobes obovales, d’environ 1,5 cm de long, et 4 étamines proéminentes. Les fruits sont des drupes globuleuses, d’environ 1 cm de diamètre, de couleur noire à maturité.

L’espèce est multipliée par les graines, préalablement scarifiées et maintenues dans l’eau pendant une journée, semées dans un terreau drainant maintenu constamment humide mais sans excès d’eau, à une température de 24 à 26 °C, et par bouturage semi-ligneux au printemps.

Cette espèce est l’un des Clérodendrum les plus caractéristiques, avec ses longues inflorescences suspendues aux fleurs d’un blanc éclatant et aux boutons rappelant de minuscules ampoules, qui ont inspiré un de ses noms communs. Elle se cultive dans les régions au climat tropical et subtropical humide ; sa culture peut être essayée dans les régions tempérées douces à chaudes où les températures proches de 0 ° C sont des exceptions de courte durée.

Clerodendrum schmidtii, Lamiaceae

Arbuste ou petit arbre sempervirent, natif du Cambodge, du Laos et de la Thaïlande, aux fruits globuleux, noirs à maturité, d’environ 1 cm © Giuseppe Mazza

Elle a besoin du plein soleil ou d’un léger ombrage. Les sols doivent être draînants et fertiles, régulièrement irrigués pendant les périodes sèches. Dans les climats moins favorables, il est recommandé de la cultiver en pot, même en suspension, dans un terreau riche en substances organiques additionné de 30 % de sable de silice grossier ou de perlite pour améliorer le drainage ; l’environnement doit alors être le plus lumineux possible et les températures hivernales minimales ne pas descendre sous 14 °C. Les arrosages doivent être réguliers et abondants pendant la période de végétation, sans excès en raison d’une forte sensibilité aux pourritures ; il doivent être réduits en hiver mais sans jamais laisser sécher complètement le substrat.

Synonymes : Clerodendrum hastato-oblongum C.B.Clarke (1905) ; Clerodendrum schmidtii var. macrophyllum Moldenke (1972) ; Clerodendrum schmidtii var. glanduliferum Moldenke (1979).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LAMIACEAE cliquez ici.