Columnea microcalyx

Famille : Gesneriaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Columnea microcalyx, goldfish plant, orange columnea

La Columnea microcalyx est un épiphyte rampant ou retombant du Costa Rica © G. Mazza

Cette espèce est originaire du Costa Rica où elle pousse dans les forêts humides situées à moyenne altitude.

Le genre est dédié au naturaliste italien Fabio Colonna (Naples, 1567-1640). Le nom de l’espèce est la combinaison des mots grecs « mikros » = petit et « kalyx » = calice, l’explication étant évidente.

Noms communs : goldfish plant, orange columnea (anglais), columnéa glorieuse (français), columéia ( portugais-Brésil), carpa dorada (espagnol), Kolumnee (allemand).

La Columnea microcalyx Hanst. (1866) est une plante herbacée pérenne, épiphyte, aux tiges minces, rampantes ou retombantes et longues de 90 cm et plus.

Les feuilles, portées sur un court pétiole, sont opposées, tomenteuses, lancéolées ou ovées-lancéolées avec un apex pointu, longues de 1,5 à 2,5 cm et ont une couleur allant du vert au brun rougeâtre.

Les fleurs sont axillaires, solitaires, tubulaires, recourbées, longues d’environ 7 cm et ont une corolle de couleur rouge orangé tomenteuse sur le côté extérieur et une gorge jaune. La pollinisation est assurée par les colibris.

Les fruits sont des baies sphériques d’environ 1 cm de diamètre qui contiennent de nombreuses graines minuscules. On reproduit cette plante au moyen de ses graines et, au printemps, par bouturage  en utilisant des fragments de branche longs de 10 à 15 cm. Elle doit être plantée dans un substrat sableux ou enrichi de perlite agricole, à une température de 20 à 24°C et dans un milieu où l’humidité atmosphérique est élevée ou, à défaut,  être placée à l’intérieur d’un sac plastique afin de maintenir l’humidité.

Cette espèce à la floraison éclatante et de longue durée doit être cultivée sous forme de plante épiphyte et placée sur des arbres ou dans des pots suspendus, à un emplacement bien éclairé mais jamais directement au soleil, à l’abri du vent, et dans des zones aux climats tropical et subtropical humide car elle ne supporte pas les températures proches de 0°C.

Elle a besoin d’un substrat très drainant, acide, qui peut être constitué de tourbe grossière mélangée dans une proportion de 30 % à du sable siliceux ou à de la perlite agricole. Les arrosages doivent être réguliers pendant la période végétative mais sans qu’il y ait formation d’eau stagnante, celle-ci pouvant être néfaste. Il est utile de procéder à de fréquentes pulvérisations avec de l’eau non calcaire et à la température ambiante, en particulier lors des périodes les plus chaudes si l’atmosphère est trop sèche. Pendant la période de repos les arrosages doivent être espacés afin de laisser sécher les premières couches de terreau avant de verser à nouveau de l’eau, ce qui favorise la floraison.

Là où le climat ne permet pas de la cultiver en permanence à l’extérieur elle doit être mise à l’abri dans un local bien éclairé à une température qui ne soit pas inférieure à 16°C, bien qu’elle puisse supporter quelques degrés de moins pendant une courte période. L’humidité ambiante doit être élevée. Si elle est basse, la plante, en plus des pulvérisations indiquées plus haut, peut être posée sur une large soucoupe remplie d’argile expansée ou de cailloux, le niveau supérieur de l’eau ne devant pas toutefois être directement en contact avec le fond du pot. Il faut d’autre part éviter les brusques changements de température et les courants d’air.

Les tailles doivent être effectuées au début du printemps ou tout de suite après la floraison. Il convient de raccourcir les branches trop longues à la fois pour favoriser la ramification et conserver le port de la plante. Le rempotage est à réaliser au printemps quand le substrat devient compact, à titre indicatif tous les 2 à 3 ans.

Synonymes : Columnea gloriosa Sprague (1911); Columnea tuerckheimii Sprague (1912); Columnea lutea Donn.Sm. (1914); Columnea localis C.V.Morton (1938).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des GESNERIACEAE cliquez ici.