Columnea sulfurea

Famille : Gesneriaceae


Texte © Pietro Puccio

 


Traduction en français par Jean-Marc Linder

 

L’espèce est originaire du Belize, du Guatemala et du Mexique (Chiapas, Puebla, Tabasco et Veracruz). Elle vit sur les arbres des forêts humides depuis le niveau de la mer jusqu’à environ 1000 m d’altitude.

Le genre est dédié au naturaliste italien Fabio Colonna (1567-1640) ; le nom de l’espèce est l’adjectif latin “sulfureus, a, um” = « soufré, de la couleur de soufre », en référence aux fleurs.

Nom commun : kak’i pim (q’eqchi’).

Columnea sulfurea Donn.Sm. (1901) est une espèce épiphyte à tiges velues brun rougeâtre, de 35 à 50 cm de long et de 3 à 5 mm de diamètre, à tendance retombante, aux entre-nœuds distants de 2 à 4 cm.

Columnea sulfurea, Gesneriaceae

Columnea sulfurea est une épiphyte peu cultivée, venant de Belize, du Guatemala et du Mexique. Solitaires ou par paires, les fleurs lumineuses sont jaune soufre, d’où le nom botanique. Le tube corollaire fait 6,5 cm de long, sa grande ouverture type Lamiacées montre un large lobe postérieur. Les 4 étamines sont jaunes, le style blanc rosé © Giuseppe Mazza

Sur un pétiole de 3 à 6 mm de long, les feuilles sont simples, opposées, elliptiques à oblongues-elliptiques. Leur apex est aigu, leur marge entière ou légèrement dentée et les nervures font saillie à la face inférieure. Elles sont pubescentes, vert foncé à la face supérieure, violet à rouge vineux à la face inférieure. Il en existe de deux tailles : les plus grandes atteignent 6 à 11 cm de longueur et 2,5 à 4 cm de largeur, et les plus petites 3 à 4,5 cm de longueur et 1,8 à 2,5 cm de largeur.

Les fleurs sont axillaires, sur un pédoncule de 1 à 1,5 cm de longueur, solitaires ou disposées par deux. Leur calice a 5 lobes linéaires à l’apex aigu ; il est long de 2,5 cm, vert plus ou moins empourpré, pubescent. Le tube corollaire, long d’environ 6,5 cm, est jaune, pubescent ; le lobe postérieur de son ouverture est long de 3 cm et large de 1,5 cm ; le lobe antérieur est oblong à l’apex aigu et long de 1,5 cm ; les lobes latéraux, à angle droit, sont presque triangulaires à l’apex obtus, longs de 1 cm. Les 4 étamines sont jaunes, longues de 6 cm, le style est blanc rosé, long de 6,5 cm, et l’ovaire est supère.

Les fruits sont des baies globuleuses, d’environ 1 cm de diamètre, charnues, blanc rosé, contenant de nombreuses graines.

L’espèce est multipliée par semis dans un terreau organique draînant maintenu humide et à une température de 26 à 28 °C, et par bouturage au printemps-été.

Columnea sulfurea, Gesneriaceae

Les tiges pubescentes, brun rougeâtre, plutôt pendantes, peuvent atteindre 50 cm de long. Le dessous des feuilles, utilisées au Belize comme astringent et contre la diarrhée, a une teinte rouge vineux ou pourpre. Cette espèce a un caractère ornemental incontestable, dans les jardins tropicaux ou en pots, pour les vérandas lumineuses. © Giuseppe Mazza

Malgré ses caractéristiques ornementales incontestables, l’espèce est peu connue. Elle est cultivable en extérieur sous climats tropical et subtropical humide dans les endroits très lumineux, mais pas en plein soleil, dans un sol bien aéré et drainant, riche en matière organique, maintenu presque constamment humide mais sans excès d’eau.

Ailleurs, elle doit être installée dans des vases ou des paniers, de préférence en suspension, pour pouvoir l’abriter pendant les mois les plus froids dans un environnement très lumineux, ventilé, protégé, à humidité atmosphérique forte (75 à 85 %), et aux températures moyennes-élevées, les minimums en hiver étant au moins de 15 °C. Pendant la période végétative, elle demande des arrosages réguliers et abondants mais il faut laisser sécher la couche superficielle du substrat avant de redonner de l’eau. En hiver, espacer les arrosages mais sans laisser sécher complètement le substrat. Pour les fertilisations, au printemps et en été, on peut employer un produit équilibré, hydrosoluble, avec des oligoéléments, dosé à la moitié des recommandations de l’emballage, ou même moins.

Au Belize, les feuilles sont utilisées en médecine traditionnelle comme astringent et contre la diarrhée.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des GESNERIACEAE cliquez ici.

error: Content is protected !!