Costus lucanusianus

Famille : Costaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Costus lucanusianus, spiral ginger

Inflorescence de Costus lucanusianus. La bande jaune guide les abeilles vers le nectar © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de l’Afrique tropicale (Burkina Faso, Burundi, Cabinda, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Liberia, Nigeria, Ouganda, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Sierra Leone, Tchad et Togo) où elle pousse dans les forêts humides jusqu’à environ 1.200 m d’altitude.

Noms  communs : african spiral flag, spiral ginger (anglais), canne d’eau (français).

Le Costus lucanusianus J. Braun § K. Schum (1889) est une espèce herbacée rhizomateuse, pérenne, sempervirente, aux tiges minces hautes de 1,5 m à 3 m et aux feuilles simples, entières, disposées en spirale, dotées d’une gaine tubulaire fermée de couleur verte et d’une ligule longue de 1,5 à 3 mm, coriace et portant des poils.

Les feuilles, portées sur un pétiole large de 0,5 à 1 cm, sont lancéolées ou oblongues-lancéolées, dotées d’un apex pointu, longues de 20 à 24 cm, larges de 4,5 à 7 cm, plus petites près de l’inflorescence et ont un bord et un limbe inférieur légèrement poilus.

L’inflorescence, terminale, sessile, sphérique, compacte et longue de 3,5 à 10 cm, est constituée de bractées oblongues de couleur verte, coriaces, qui renferment une fleur hermaphrodite qui a un calice tubulaire long de 2 cm, vert, doté de lobes triangulaires recourbés de 0,5 cm de long, une corolle tubulaire longue d’environ 1,5 cm dotée de lobes lancéolés d’environ 2,5 cm de long, d’à moitié transparents à blancs, une étamine pétaloïde fertile libre, triangulaire, longue de 3 cm, large de 1 cm, de couleur blanche et à l’apex rougeâtre et  5 étamines stériles qui sont soudées entre elles en formant un labelle pétaloïde aux bords ondulés, d’environ 4 cm de long et de large, blanc rayé de rouge pourpre et parcouru par une bande centrale jaune qui fait office de « guide » pour les insectes pollinisateurs (des abeilles).

Le fruit est une capsule ellipsoïde d’environ 1,5 cm de long qui contient de nombreuses graines noires dotées d’un arille blanc. On reproduit cette plante en semant ses graines, qui doivent être plantées dès que possible car leur capacité à germer est de courte durée, dans un terreau riche en humus, complété par du sable ou de la perlite dans une proportion de 30 %,  maintenu humide, à  un emplacement à l’ombre et à la température de 22 à 26°C. On peut aussi la reproduire facilement par  division des touffes ou par l’intermédiaire des jeunes pousses qu’elle génère sur l’ inflorescence.

Cette espèce est souvent présente en Afrique centrale dans les jardins familiaux car toutes les parties de cette plante sont diversement utilisées depuis des temps reculés pour différentes pathologies. Outre son emploi comme plante médicinale elle est souvent utilisée comme plante ornementale en raison de ses fleurs au labelle éclatant qui durent chacune une seule journée mais qui sont produites continuellement.

On peut la cultiver dans les zones aux climats tropical et subtropical humide en plein soleil ou sous un ombrage partiel dans des sols drainants riches en humus. Elle s’accommode aussi de la culture en pot dans des récipients de grande capacité pour la décoration de patios et de terrasses ainsi que de vérandas et de jardins d’hiver, là où le climat ne permet pas de la laisser en permanence à l’extérieur pendant les mois les plus froids,  avec des températures  supérieures à 15°C et un substrat  drainant  riche en substances organiques. Les arrosages doivent être réguliers et abondants en été, plus espacés en hiver mais sans laisser le terreau sécher complètement.

Synonymes : Costus dussii K.Schum. (1904).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des COSTACEAE cliquez ici.