Cotinus coggygria

Famille : Anacardiaceae

barbara.gif
Texte © Dr Barbara Barisani

 

claude.gif
Traduction en français par Claude Leray

 

Cotinus coggygria, Fustet, Arbre à perruque, Anacardiaceae

Native de la région méditerranéenne jusqu’à l’Asie centrale, le Cotinus coggygria est un arbuste ou petit arbre de 0,5 à 3 m. On le trouve dans les bois, mais il aime les lieux secs, les sols neutres ou basiques et colonise les éboulis jusqu’à 800 m d’altitude. Il se fait soudainement remarqué en automne quand les feuilles ont des couleurs ardentes © Giuseppe Mazza

Le genre Cotinus comprend plusieurs espèces d’arbres ou d’arbustes à feuilles caduques qui poussent dans les milieux au climat tempéré de l’hémisphère boréal (région méditerranéenne, Chine, sud des États-Unis). Elles sont cultivées en raison des infrutescences en forme de panicule voyant qui mûrissent à la fin de l’été et de leurs feuilles, qui en automne ont une coloration intense.

Le Cotinus coggygria Scop. (1771) est un arbuste ou petit arbre de 0,5 à 3 m de haut. Il est répandu de la région méditerranéenne jusque vers l’Asie centrale.

Cotinus coggygria, Fustet, Arbre à perruque, Anacardiaceae

Magnifique vue parmi les rochers. Aujourd’hui, Cotinus coggygria est devenu une plante de jardin © Giuseppe Mazza

Le nom de genre est le latin «cotinus» ou «cotanus» donné par Pline à un arbuste des Apennins dont on obtenait un colorant violacé. En grec, le terme «κότινος» faisait référence à l’olivier sauvage.

L’étymologie du nom d’espèce provient du terme grec rapporté par Theophrastus, «κοκκυυέα», en latin «coccygea», qui signifie en italien «cotino, scotano, sommacco». Probablement le nom d’espèce peut aussi être lié au latin “coccum”, cochenille, en raison de la couleur rouge vif que les feuilles prennent en automne.

Noms communs : Cotino, Albero della nebbia, Sommacco selvatico, Scotano, Capecchio (italien), Fustet, Arbre à perruque (français), Perückenstrauch (allemand), Árbol de las pelucas (espagnol), Smoke Tree, Wig Tree (anglais).

Les feuilles sont entières, obovales, obtuses, glabres, de couleur vert pâle. Elles mesurent jusqu’à 8 cm de long et en automne elles deviennent jaunes, oranges et rouges.

Les petites fleurs jaunâtres (3-5 mm) forment un panicule ample, mince et ramifié, tourné vers le haut, de 10-25 cm de long, les pédicelles portent de nombreuses fleurs qui, à maturité, génèrent une légère et brillante infrutescence. Les poils deviennent peu à peu vert violet, puis rougeâtres, enfin  gris marron.

La plante est en fleur de mai à juillet, alors qu’elle fructifie d’août à octobre. Elle pousse sous les climats continentaux et méditerranéens, sur des sols neutres ou basiques, jusqu’à 800 m d’altitude. Elle préfère les environnements secs tels que les buissons, les haies, les roches calcaires, les côteaux arides, les fourrés, les endroits pierreux, mais on peut également la trouver dans les bois, près des berges et des sources et dans la végétation nitrophile d’origine naturelle ou anthropique.

Elle est cultivée comme plante ornementale dans les parcs et les jardins, d’où elle peut se naturaliser et se répandre spontanément. Elle est utilisée comme spécimen isolé, également en groupes, pour former des bordures arbustives ou des fourrés qui valorisent l’effet «fumée» donné par les panaches lumineux.

Cotinus coggygria, Fustet, Arbre à perruque, Anacardiaceae

Au printemps, il montre des inflorescences vaporeuses qui lui ont valu la renommée d’un arbre brumeux © Giuseppe Mazza

Ce sont des plantes rustiques à cultiver dans un sol de fertilité moyenne, bien drainé et ensoleillé. L’exposition en plein soleil, le sol pauvre et sec et les élagages appropriés favorisent l’intensité de la coloration automnale des feuilles. La plante se propage par semis en automne ou par marcottage et rejet au début du printemps, ou encore en plantant des boutures herbacées ou semi-ligneuses en été.

Collectée et pulvérisée, on l’a utilisée dans le tannage des peaux.

Plusieurs variétés d’arbres « à fumée » existent, elles se différencient par la couleur des feuilles et des fleurs. En voici quelques uns :

Cotinus coggygriaVariété Notcutt’ – Arbuste de forme globuleuse qui atteint les 4 m de hauteur. Il produit des feuilles de couleur rouge en été et rouge vif en automne et des plumes roses pourpres.

Cotinus coggygriaFlame’ – Petit arbre ou arbuste vigoureux, atteignant 6 m de haut, produisant des feuilles ovales atteignant 10 cm de long, vertes en été et rouge-orange en automne. Les panaches sont de couleur rose intense.

Cotinus coggygriaRoyal Purple’ – Produit des feuilles rouge-violet foncé en été et rouge écarlate en automne. Les panaches sont roses.

Cotinus coggygriaGrace’ – Petit arbre ou arbuste vigoureux, atteignant 6 m de haut, produisant des feuilles ovales jusqu’à 10 cm de long, violettes en été et rouge vif en automne. Les panaches sont rose pourpre.

Une espèce similaire appartenant au genre Cotinus est le Cotinus obovatus Raf. (1840), également connu sous le nom de Cotinus americanus Nutt (1846), Cotinus cotinoides (Nutt. Ex Chapm.) Britton (1894), Cotinus retusus Raf. (1840), Rhus cotinoides Nutt. ex Chapm. (1860). C’est un petit arbre ou un arbuste en forme de cône ample, atteignant 10 m de haut, présent dans le sud-est des États-Unis. Les feuilles sont obovales, atteignant 12 cm de long, de couleur rose orange-translucide au printemps. En automne, elles deviennent orange vif et rouge pourpre. Les panaches, atteignant 30 cm de long, sont gris rosé et sont présents de l’été à la fin de l’automne.

Synonymes: Cotinus coccygia Fournier, Cotinus arenarius F. A. Barkley (1950), Cotinus cinereus (Engl.) F. A. Barkley (1950), Cotinus coriarius Duhamel (1755), Cotinus cotinus (L.) Sarg. (1891), Cotinus ellipticus Raf. (1840), Cotinus velutinus (Engl.) F. A. Barkley (1950), Rhus cotinus L. (1753), Rhus laevis Wall. ex G. Don (1832), Rhus velutina Wall. ex G. Don (1832).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ANACARDIACEAE cliquez ici.

  

error: Content is protected !!