Cyrtochilum serratum

Famille : Orchidaceae


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

L’espèce est originaire d’Equateur et du Pérou où elle vit dans les forêts brumeuses de montagne entre 1800 et 3300 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison de l’adjectif grec “κυρτός” (cyrtós) = convexe et du substantif “χεῖλος” (cheilos) = lèvre, en référence à la forme du labelle ; le nom spécifique est l’adjectif latin “serratus, a, um” = dentelé, en référence aux marges des sépales et des pétales sérulées-crépues.

Noms communs : serrated oncidium (anglais).

Cyrtochilum serratum (Lindl.) Kraenzl. (1917) est une espèce épiphyte ou terrestre, au robuste rhizome rampant et à pseudobulbes oblongs-ovoïdes comprimés latéralement, mesurant jusqu’à environ 17 cm, avec à l’apex une ou deux feuilles dressées, rigides de forme linéaire à oblancéolée à l’apex pointu et à la marge entière, mesurant jusqu’à 70 cm de longueur et de 3,5 à 4 cm de largeur, de couleur vert foncé. Inflorescences en panicules de la base des pseudobulbes, mesurant jusqu’à environ 3 m de longueur, mais qui chez les spécimens les plus robustes peuvent atteindre les 6 m, qui s’enroulent autour des supports, portant de nombreuses fleurs cireuses d’environ 6 à 7 cm de diamètre, aux pétales et aux sépales de couleur marron, au bord et à l’apex jaune et aux marges sérulées-crépues et ondulées. Sépale dorsal réniforme, onguiculé (à la base étroite semblable à une tige), d’environ 3,6 cm de long et 4 cm de large, sépales latéraux ovales, de 6 cm de long et 2,8 cm de large, pétales ovales longs d’environ 6 cm et large de 2,8 cm courbés vers l’avant, labelle charnu ovale à l’apex pointu, long de 2,6 cm et large de 0,4 cm, pourvu d’une crête sérulée-crénelée à la base de couleur jaune, et colonne dressée, longue de 1,5 cm.

Originaire d’Equateur et du Pérou Cyrtochilum serratum est une espèce épiphyte ou terrestre aux inflorescences de 3 à 6 m et aux fleurs cireuses de 6 à 7 cm © G. Mazza

Originaire d’Equateur et du Pérou Cyrtochilum serratum est une espèce épiphyte ou terrestre aux inflorescences de 3 à 6 m et aux fleurs cireuses de 6 à 7 cm © G. Mazza

La reproduction se fait par semis, in vitro, et par division à partir de chaque section pourvue d’au moins 3 ou 4 pseudobulbes.

Espèce vigoureuse à la floraison magnifique, exigeant un léger ombrage, des températures fraîches, avec des minimas hivernaux non inférieurs à 12 °C et des maximas estivaux non supérieurs à 26-28 °C, une humidité élevée, entre 60 et 70 %, et une bonne ventilation. Les arrosages devront être réguliers pendant la période de croissance des pseudobulbes, mais en laissant pratiquement sécher complétement le substrat avant d’arroser à nouveau, réduits en hiver afin de donner un léger repos jusqu’à l’apparition de la nouvelle végétation ; les nébulisations doivent être distribuées régulièrement tout au long de l’année. Pour les arrosages et les nébulisations on utilisera de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée, et pour la fertilisation pendant la période végétative, un produit hydrosoluble équilibré, contenant des oligoéléments, au tiers de la dose recommandée sur l’emballage, distribué en alternance avec les arrosages afin d’éviter l’accumulation de sels au niveau des racines. Elle peut être montée sur écorce ou sur radeau de liège ou cultivée en pots sur un substrat drainant et aéré, qui peut être constitué de fragments d’écorce de calibre moyen et de charbon de bois ; rempotages et divisions seront effectués à la reprise végétative signalée par l’émission de nouvelles racines

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Oncidium serratum Lindl. (1841); Oncidium diadema Linden. (1866).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.