Globba globulifera

Famille : Zingiberaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Globba globulifera, Zingiberaceae, purple globe ginger

Globba globulifera est native de la Thaïlande et du Vietnam où elle pousse dans les forêts humides © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de la Thaïlande et du Vietnam où elle pousse dans le sous-bois des forêts humides.

Le nom du genre vient du nom local “galoba” employé dans l’île d’Ambon (Indonésie) pour désigner différentes Zingiberaceae. Le nom de l’espèce est issu de la combinaison du substantif latin” globulus” = petite sphère et du verbe “fero” = porter, par allusion aux bulbilles sphériques qui se forment à l’aisselle des bractées de l’inflorescence.

Nom commun : purple globe ginger (anglais).

La Globba globulifera Gagnep. (1901) est une espèce herbacée rhizomateuse, pérenne, à feuilles caduques et haute de 30 à 60 cm. Elle possède un rhizome rampant, un pseudo-tronc formé par les bases foliaires engainantes et des feuilles subsessiles, lancéolées, à l’apex pointu, longues de 20 cm  et larges de 3 cm. L’inflorescence est terminale, pendante, en panicule, compacte, sphérique et longue d’environ 5 cm. Les fleurs sont sous-tendues par des bractées imbriquées et ovées de couleur rose pourpre de 1 cm de long et 0,7 à 1 cm de large. Les fleurs sont jaunes et possèdent un calice tubulaire trilobé aux lobes pointus, une corolle tubulaire aux lobes concaves, des staminodes latéraux lancéolés, un labelle bipartite, des étamines comportant un long filament recourbé et une anthère dotée de 4 ailes pointues. À l’aisselle des bractées la plante produit des “bulbilles” sphériques et verruqueux. Les fruits sont des capsules sphériques qui contiennent de petites graines dotées d’un arille (un tissu charnu qui entoure partiellement la graine) de couleur blanche.

On reproduit cette plante en semant ses graines dans un terreau riche en substances organiques complété dans une proportion de 30 % par du sable ou de la perlite et qui doit être maintenu à la température de 22 à 24 °C. On peut également la reproduire en divisant les rhizomes et, de façon aisée, au moyen des bulbilles.

Cette espèce de petites dimensions peut être cultivée dans les zones aux climats tropical et subtropical humide, à des emplacements à demi-ombragés ou à l’ombre, sur des sols riches en humus, parfaitement drainants, de légèrement acides à neutres et maintenus constamment humides, mais sans rétention d’eau, pendant la période végétative. Au niveau du rhizome et pendant la période de repos elle peut résister  à des températures de quelques degrés au-dessous de 0 °C mais seulement si on l’a laissée sèche. Dans les climats froids on peut enterrer les rhizomes au printemps, la floraison survenant alors à la fin de l’été, les déterrer en automne et les conserver dans un endroit frais et sec. Elle se prête bien à la culture en pot à condition d’utiliser un terreau organique complété par du sable ou de la perlite agricole dans une proportion de 30 %. Les arrosages doivent être réguliers et abondants en été et suspendus en hiver pendant la période de repos. Il faut placer le pot  dans un milieu sec, la température d’autre part ne devant pas de préférence être inférieure à 10 °C.

Les inflorescences coupées, qui durent longtemps, sont particulièrement appréciées dans les compositions florales.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ZINGIBERACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

error: Content is protected !!