Marantochloa filipes

Famille : Marantaceae


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

Marantochloa filipes est une espèce herbacée rhizomateuse d'Afrique tropicale occidentale, mesurant jusqu'à 2 m, à feuilles asymétriques par rapport à la nervure centrale. Les fleurs sont les plus petites du genre Marantochloa © Giuseppe Mazza

Marantochloa filipes est une espèce herbacée rhizomateuse d’Afrique tropicale occidentale, mesurant jusqu’à 2 m, à feuilles asymétriques par rapport à la nervure centrale. Les fleurs sont les plus petites du genre Marantochloa © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de Cabinda, d’Angola, du Cameroun, du Congo, de Côte d’Ivoire, du Gabon, du Ghana, de Guinée, de Guinée Équatoriale, des Îles du Golfe de Guinée, du Liberia, du Nigeria, de République Centrafricaine, de Sierra Leone et du Zaïre où elle vit dans les sous-bois des forêts humides, dans les savanes et le long des rives des cours d’eau.

Le nom de genre est la combinaison de Maranta, un genre dédié au médecin et botaniste italien Bartolomeo Maranta (1500-1571), et du nom grec « χλόη » (chloe) = herbe ; le nom spécifique est la combinaison des noms latins « filium, i » = fil et « pes, pedis » = pied en référence aux tiges minces.

Noms communs : ndouhrou (Cameroun); gblissi (Côte d’Ivoire); fita, fitta, hita, uma (Nigeria); ka-tent, teud (Sierra Leone); mbili, mosobo (République Centrafricaine).

Marantochloa filipes (Benth.) Huche. (1936) est une espèce herbacée rhizomateuse pérenne, sempervirente, qui forme des touffes atteignant 2 m de hauteur aux fines tiges ramifiées. Les feuilles, sur un pétiole long de 6-10 cm, sont alternes, simples, ovales à oblongues-lancéolées à apex longuement pointu, non aligné sur la nervure centrale, et à marge entière, asymétriques par rapport à la nervure centrale, longues de 7-15 cm et larges de 3-7 cm, coriaces, de couleur vert foncé sur le dessus, cireuses en-dessous.

Inflorescence terminale, longue de 16-20 cm, racémeuse, pourvue de bractées vertes qui sous-tendent des fleurs hermaphrodites, longues d’environ 1 cm, de couleur blanche et rose à 3 sépales lancéolés à apex pointu, 3 pétales lancéolés, étamines et staminodes disposés en deux verticilles, l’interne composé d’une étamine fertile et d’un staminode, l’externe de deux staminodes pétaloïdes inégaux.

Le fruit est une capsule globuleuse de 0,7 cm de diamètre, de couleur rose à rouge à maturité, contenant trois graines trigonales de couleur noirâtre brillante à arille charnu de couleur rouge orangé. La reproduction se fait par semis, dans un substrat organique drainant maintenu constamment humide à une température de 24-26 °C, et facilement par division.

Espèce cultivable dans les régions au climat tropical et subtropical humide à exposition de préférence semi-ombragée et sans exigences particulières concernant le sol, à condition qu’il soit drainant et maintenu constamment humide, mais sans stagnation.

L’espèce fait partie du régime alimentaire des gorilles et des chimpanzés.

Synonymes : Phrynium filipes Benth. (1849); Clinogyne filipes (Benth.) Benth. & Hook.f. (1883); Arundastrum filipes (Benth.) Kuntze (1891); Donax filipes (Benth.) K.Schum. (1892); Donax oligantha K.Schum. (1892); Clinogyne oligantha (K.Schum.) K.Schum. (1897); Clinogyne eburnea A.Chev. (1920); Marantochloa oligantha (K.Schum.) Milne-Redh. (1950).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MARANTACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.