Melochia tomentosa

Famille : Malvaceae


Texte © Pietro Puccio

 


Traduction en français par Jean-Marc Linder

 

Cette espèce est native des Antilles néerlandaises, du Bahamas, de Belize, du Brésil (Bahia, Ceará, Goiás, Pernambuco et Piauí), de Colombie, du Costa Rica, de Cuba, de Jamaïque, de Grenade, du Guatemala, de Haïti, du Honduras, des îles Vierges, de Martinique, du Mexique (Baja California, Baja California Sur, Campeche, Chiapas, Chihuahua, Colima, Durango, Guerrero, Hidalgo, Jalisco, México, Michoacán, Morelos, Nayarit, Nuevo León, Oaxaca, Puebla, Quintana Roo, San Luis Potosí, Sinaloa, Sonora, Tabasco, Tamaulipas, Veracruz, Yucatan et Zacatecas), du Nicaragua, du Perou, des Etats-Unis (Floride et Texas) et du Venezuela. Elle y vit dans les forêts sèches, les bois, les savanes, les terrains incultes et le long des routes et chemins, surtout sur des sols rocheux et pauvres, depuis le niveau de la mer jusqu’à environ 1300 m d’altitude.

Le nom du genre vient de l’arabe “ملوخية‎” (mulukhiyah) = qui désigne Corchorus olitorius L. plante de la famille des Malvaceae largement utilisée depuis l’Antiquité dans la cuisine de nombreux pays d’Afrique du Nord, en particulier l’Egypte, du Moyen-Orient et d’Asie du Sud-est ; l’épithète spécifique est l’adjectif latin “tomentosus, a, um” = duveteux, velouté, évoquant le duvet qui recouvre toutes les parties de la plante.

Noms commun : red rope, teabush, wolly pyramid bush (anglais); capa-bode, malvarisco, malva-roxa (au Brésil); raichie (en Jamaïque); malva de los cerros (au Mexique); varita de San José (au Nicaragua); basora cora (à Porto Rico); escoba roja, escobilla (en République dominicaine).

Melochia tomentosa, Malvaceae

Native d’Amérique tropicale, Melochia tomentosa est une plante vivace, herbacée ou arbustive, compacte, haute de 0,3 à 2,5 m, aux branches couvertes d’un tomentum blanchâtre© Mazza

Melochia tomentosa L. est une herbacée vivace ou un arbuste, compact, haut de 0,3 à 2,5 m, aux branches couvertes d’un tomentum blanchâtre. Sur un pétiole de 0,1 à 2 cm de long, les feuilles sont opposées, simples, oblongues-ovales, à l’apex obtus ou aigu et à la marge crénelée-serretée, longues de 2 à 6 cm et larges de 1 à 4 cm, couvertes d’un tomentum blanchâtre de poils étoilés.

Le pédoncule est long d’environ 8 mm et porte des inflorescences en cymes ombelliformes habituellement axillaires, parfois terminales ou opposées aux feuilles, comportant 3 à 10 fleurs parfumées d’environ 1,5 cm de diamètre. Long d’environ 6 mm, le calice a 5 sépales réunis à la base, et est recouvert de poils glanduleux. La corolle compte 5 pétales libres : se chevauchant à la base, ils sont ovoïdes, à l’apex obtus, longs de 8 à 10 mm et larges de 2 à 3 mm, entre rose et pourpre violet. 5 étamines, un ovaire pentaloculaire renfermant 2 ovules par loge, et un style avec 5 ramifications, complètent la fleur.

Les fleurs sont bisexuelles mais présentent le phénomène d’hétérostylie : des individus ne portent que des fleurs à style court et des étamines longues (brevistylie), et d’autres des fleurs au style plus long que les étamines (longistylie), ce qui favorise la fécondation croisée.

Le fruit est une capsule avec un apex pointu et 5 ailes, d’environ 8 mm de largeur, tomenteuse, avec 1 ou 2 graines de 2 ou 3 mm de long par loge. Les fleurs sont visitées par plusieurs espèces d’abeilles, de papillons et de colibris.

Melochia tomentosa, Malvaceae

L’abondante floraison attire papillons et colibris. Les racines sont utilisées en médecine traditionnelle, mais ces remèdes s’avèrent hélas cancérigènes © Giuseppe Mazza

Cette espèce se multiplie par les graines qui se disséminent facilement, l’espèce devenant parfois envahissante, et par bouturage.

La floraison de cet arbuste est abondante et ininterrompue du printemps à l’automne. Il pousse en plein soleil et sur différents types de sols, aussi bien humides qu’arides, même pauvres, à condition qu’ils soient drainants ; il résiste à la sécheresse et peut donc être utilisé dans les jardins désertiques. C’est aussi une espèce à prendre en considération pour les jardins à papillons.

Les décoctions de parties de la plante, en particulier des racines, sont utilisées comme boisson et en médecine traditionnelle pour traiter diverses pathologies ; cette habitude est à décourager : des études épidémiologiques ont en effet montré une incidence élevée de tumeurs oesophagiennes dans les populations qui les utilisent le plus, activité cancérigène confirmée par des études de laboratoire.

Synonymes : Melochia crenata Vahl (1794) ; Riedlea crenata (Vahl) DC. (1824) ; Melochia diffusa Bertero ex Spreng. (1826) ; Melochia portoricensis Spreng. (1826) ; Visenia crenata (Vahl) Spreng. (1826) ; Melochia plicata C. Presl (1835) ; Melochia hypoleuca Miq. (1849) ; Riedlea hypoleuca (Miq.) Walp. (1852) ; Melochia tomentosa var. bahiensis K. Schum. (1886) ; Melochia tomentosa var. typica K. Schum. (1886) ; Melochia arida Rose (1905) ; Moluchia tomentosa (L.) Britton (1918) ; Sida rajoides M.E. Jones (1933).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MALVACEAE cliquez ici.

error: Content is protected !!