Osmoxylon lineare

Famille : Araliaceae


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

Osmoxylon linéaire est originaire des Philippines où elle vit comme sous-bois dans les forêts humides © Giuseppe Mazza

Osmoxylon linéaire est originaire des Philippines où elle vit comme sous-bois dans les forêts humides © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire des Philippines (Luzon) où elle vit comme sous-bois dans les forêts humides.

Le nom générique est la combinaison des substantifs grecs « ὀσμή » (osmé) = parfum et « ξύλον » (xylon) = bois ; le nom spécifique est l’adjectif latin « linearis » = linéaire, en référence aux lobes linéaires des feuilles.

Noms communs : green aralia, miagos bush (anglais).

Osmoxylon lineare (Merr.) Philipson (1976) est un arbuste sempervirent compact, dressé, haut de 1,5-3 m, à la tige gris clair.

Les feuilles, sur un pétiole long de 4-6 cm, regroupées à l’apex des branches, sont palmées, coriaces, de couleur vert intense brillant, divisées presque jusqu’à la base en 4-7 lobes linéaires lancéolés, longs de 15-20 cm et larges de 1-1,5 cm, à l’apex pointu et aux marges à dents espacées.

Inflorescences terminales en ombelles composées d’environ 10 axes primaires, longues de 2-3 cm, se terminant chacune en trois axes secondaires, le central, long de 0,5 cm, se terminant par une ombelle sphérique de fleurs stériles (faux fruits), et les deux latéraux, longs de 3-3,5 cm, se terminant par un capitule d’environ 1 cm de diamètre, composé d’une vingtaine de fleurs hermaphrodites sessiles de couleur blanc crème.

Détail de la structure compliquée de l'inflorescence avec de faux fruits et des capitules terminaux © Giuseppe Mazza

Détail de la structure compliquée de l’inflorescence avec de faux fruits et des capitules terminaux © Giuseppe Mazza

Les fruits ovoïdes, longs d’environ 3 mm, sont de couleur pourpre noirâtre à maturité. La reproduction se fait par semis dans un substrat organique sableux maintenu humide à une température de 22-24 °C, et facilement par boutures. Espèce rare en culture, très décorative par son feuillage élégant et demandant peu de soins, cultivable dans les régions au climat tropical et subtropical où les températures proches de 0 °C sont des exceptions de courte durée.

Elle peut être utilisée comme couvre-sol ou en bordures, et nécessite des sols bien drainés, légèrement acides ou neutres, maintenus de préférence humides, même si bien enracinée elle peut résister à de courtes périodes de sécheresse ; elle s’adapte à une grande variété de conditions d’ensoleillement, du plein soleil, si l’humidité est élevée, à l’ombre.

De croissance lente elle est bien adaptée à la culture en pots pour la décoration des environnements même peu lumineux, avec des températures minimales d’au moins 15 °C, en utilisant un substrat riche en substance organique additionné de 30 % de sable siliceux grossier ou d’agriperlite pour améliorer le drainage, avec des arrosages réguliers, mais en laissant le sol s’assécher partiellement avant d’arroser à nouveau. Il existe également une forme panachée particulièrement décorative.

Synonymes : Boerlagiodendron lineare Merr. (1908).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARALIACEAE cliquez ici.