Polyscias balfouriana

Famille : Araliaceae


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

Bonne plante d'appartement, mais feuilles irritantes © Giuseppe Mazza

Bonne plante d’appartement, mais avec des feuilles irritantes © Giuseppe Mazza

Polyscias balfouriana (André) L.H.Bailey (1916) est originaire d’Australie (Queensland) et de Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Le nom de genre dérive de la combinaison des mots grecs « polys » = beaucoup et « skia » = ombre, en référence probable au feuillage épais ; l’espèce est dédiée au botaniste anglais John Hutton Balfour (1808-1884).

Noms communs : “Balfour aralia”, “Balfour polyscias”, “dinner plate aralia”, “plate aralia” (anglais); “aralia de Balfour”, “baglio” (français); “arália redonda”, “arvore-da-felicidade”, “arália-cortina” (portugais); “aralia Balfour” (espagnol); “fiederaralie” (allemand).

Arbuste ou petit arbre sempervirent au port vertical mesurant jusqu’à environ 6 m de hauteur aux branches qui restent longtemps vertes, ponctuées de gris ; les feuilles, sur des pétioles longs de 5-20 cm, sont généralement trifoliées (simples chez les plantes jeunes) aux folioles arrondies d’environ 5-20 cm de diamètre à marge dentée ou crénelée parfois de couleur blanche ; la variété ‘Pennockii’ (photo) présente des taches blanc verdâtre le long des nervures médianes.

Les inflorescences sont terminales, dressées, longues de 30-80 cm, en panicule, aux fleurs verdâtres réunies en ombelles, hermaphrodites dans l’ombelle terminale et mâles dans les ombelles latérales, d’environ 6 mm de diamètre ; fruits globuleux de 4-6 mm de longueur.

La multiplication se fait par semis, marcottage, boutures ligneuses et boutures d’extrémités semi-ligneuses dans une atmosphère confinée.

Espèce cultivée en plein air dans les régions au climat tropical et subtropical humide, souvent utilisée en bordures ou isolée, en plein soleil ou sous un léger ombrage sur des sols riches et maintenus constamment humides.

Cultivée en pot, elle est répandue comme plante d’intérieur et appréciée pour son port vertical et sa croissance plutôt lente qui permet de contenir ses dimensions pendant longtemps ; elle supporte également bien les tailles qui permettent de l’étoffer si nécessaire et d’en faire varier la forme.

Elle nécessite une exposition lumineuse, notamment pour les variétés au feuillage panaché, et une humidité élevée, éventuellement augmentée par des nébulisations en présence d’air sec et de températures élevées, en utilisant de l’eau à température ambiante et non calcaire afin d’éviter les taches disgracieuses sur les feuilles ; les températures doivent rester supérieures à 16 °C, optimales de 20-22 °C, et les arrosages, abondants en été, devront être réduits en hiver, en permettant au substrat de sécher partiellement entre les arrosages.

Toutes les parties de la plante contiennent des saponines, substances qui peuvent être irritantes pour la peau et les muqueuses buccales.

Synonymes : Aralia balfouriana André (1898); Panax balfourii Pynaert ex Sand. (1899).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARALIACEAE cliquez ici.