Senna spectabilis

Famille : Leguminosae


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

Senna spectabilis est un arbre tropical au houppier étendu pouvant dépasser 10 m de hauteur © G. Mazza

Senna spectabilis est un arbre tropical au houppier étendu pouvant dépasser 10 m de hauteur © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire d’Amérique du Nord (Mexique), d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud (Argentine, Bolivie, Colombie, Paraguay et Pérou), où elle pousse dans des forêts jusqu’à 2000 m d’altitude, dans des zones caractérisées par une saisonnalité marquée.

Le nom de genre vient de l’arabe « sanā », nom sous lequel on appelait Senna alexandrina Mill. ; le nom spécifique est le terme latin « spectabilis » = remarquable, en référence à ses caractéristiques décoratives.

Noms communs : golden wonder, yellow cassia (anglais); acássia, canafístula-de-besouro, cássia do nordeste, pau-de-ovelha, tula-de-besouro (portugais du Brésil); algarrobilo, candelillo, carnaval, casia amarilla, casse marron, chiquichique, chucaro, flor de todos los santos, frijolillo, mucutena, velero, velillo (espagnol); mhomba (swahili).

Senna spectabilis (DC.) H.S.Irwin & Barneby (1982) est un arbuste ou arbre décidu à houppier étendu à la croissance rapide, haut de 4-10 m, bien que dans la nature les spécimens âgés puissent atteindre 18 m, au tronc dont le diamètre peut atteindre environ 30 cm et à l’écorce grisâtre tendant à devenir rougeâtre avec l’âge.

Les feuilles sont alternes, plutôt pendantes, longues de 20-35 cm, pennées, à 7-15 paires de folioles ovales à lancéolées à marges entières, longues de 3-8 cm et larges de 1-2 cm, à apex pointu, de couleur verte intense, pubescentes en-dessous.

Inflorescences en racèmes denses de 10-50 cm aux corolles de 3,5-4 cm © Mazza

Inflorescences en racèmes denses de 10-50 cm aux corolles de 3,5-4 cm © Giuseppe Mazza

Inflorescences terminales et axillaires en racèmes larges et denses de 10-50 cm de longueur portant de nombreuses fleurs parfumées, de 3,5-4 cm de diamètre, à cinq pétales jaunes inégaux et sept étamines fertiles. Les fruits sont des gousses plus ou moins cylindriques, longues de 10-40 cm, de couleur brun noirâtre, contenant de nombreuses graines plates de couleur brune, d’environ 0,5 cm de diamètre.

La multiplication se fait à partir des graines, préalablement scarifiées et immergées dans l’eau pendant une journée, afin de faciliter la germination, avant la mise en place dans un substrat sableux, riche en humus, à une température de 22-24 °C. Sous les tropiques, la plante a tendance à s’échapper des cultures et à devenir invasive.

Espèce largement cultivée dans les régions au climat tropical et subtropical comme plante décorative, en raison de son feuillage délicat et de sa floraison spectaculaire en fin d’été, et comme arbre d’ombrage. Elle n’est pas particulièrement exigeante sur le sol, bien que dans les sols fertiles, profonds et bien drainés, elle pousse avec une particulière vigueur ; elle ne supporte pas les températures inférieures à 0 °C, sauf si elles sont exceptionnelles et de très courte durée.

Les arrosages doivent être réguliers en été, mais en permettant aux premières couches du sol de sécher. Les plantes bien enracinées peuvent supporter des périodes de sécheresse. Une taille de maîtrise et de formation est utile après la floraison.

Les feuilles présentent une teneur élevée en azote (3,3 %) et la plante est capable de produire une grande quantité de biomasse riche en azote. À cet effet elle a été plantée en bordure des terres cultivées, mais cet azote est obtenu au détriment de celui contenu dans le sol, en effet l’espèce ne fixe pas symbiotiquement l’azote atmosphérique, comme d’autres légumineuses qui sont donc à privilégier.

Le bois est utilisé localement comme combustible, pour les clôtures et pour fabriquer de petits outils. Plante mellifère elle est souvent plantée à cet effet. Enfin des extraits de la plante sont utilisés en médecine traditionnelle comme analgésiques, anti-inflammatoires, laxatifs et purgatifs.

Synonymes : Cassia spectabilis DC. (1813); Cassia speciosa Kunth (1824); Cassia humboldtiana DC. (1825); Cathartocarpus humboldtianus Loudon (1830); Cathartocarpus speciosus (DC.) G.Don (1832); Cathartocarpus trinitatis (DC.) G.Don (1832); Cassia trinitatis Benth. (1840); Cassia edulis Posado in Baill. (1872); Cassia edulis Posada-Ar. (1872); Cassia edulis Sessé & Moc. (1888); Cassia totonaca Sesse & Moc. (1894); Cassia carnaval Speg. (1910); Cassia amazonica Ducke (1922); Pseudocassia spectabilis (DC.) Britton & Rose (1930).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LEGUMINOSAE cliquez ici.