Uncarina abbreviata

Famille : Pedaliaceae


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

Uncarina abbreviata et un arbrisseau de 8 m aux fleurs de 6-8 cm de diamètre © Giuseppe Mazza

Uncarina abbreviata et un arbrisseau de 8 m aux fleurs de 6-8 cm de diamètre © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de la zone sud-ouest de Madagascar où elle vit sur les dunes ou dans des bois de feuillus sur des sols sablonneux rouges (ferrugineux).

Le nom générique est, selon certains, le diminutif d’Uncaria, un genre avec lequel il y aurait une certaine affinité ; le nom spécifique est le participe passé du verbe latin « abbrevio » = abréger, raccourcir.

Noms communs : farehitsy bevata, farehitsy, farehitra (malgache).

Uncarina abbreviata (Baill.) Ihlenf. & Straka (1962) est un arbuste ou petit arbre décidu atteignant 8 m de hauteur à tige légèrement renflée à la base, peu ramifié. Les feuilles, sur un pétiole long de 10-14 cm et regroupés à l’extrémité des branches, sont lancéolées ou subtrapézoïdales à marge entière ou sinueuse, de couleur verte au-dessus, blanc grisâtre en-dessous, longues de 6-8 cm et larges de 5-7 cm.

Les inflorescences sont des cymes axillaires à 1-3 fleurs à la corolle infundibuliforme à cinq lobes, de 6-8 cm de diamètre, de couleur rose mauve avec un anneau rouge-pourpre dans la gorge et le tube blanc. Les fruits sont des capsules ovoïdes comprimées, ailées, longues d’environ 6 cm et larges de 3,5 cm, recouvertes d’épines, sauf sur les ailes, soit uncinées, d’environ 2,5 cm de longueur, particulièrement sournoises, qui facilitent la dispersion de l’espèce en s’accrochant au pelage des animaux, ou simples, de 0,4 cm de longueur ; les graines, triangulaires, mesurent environ 0,7 cm de longueur. Il se reproduit par semis dans un substrat sableux maintenu humide à la température de 22-24 °C.

Espèce relativement peu cultivée, tout au plus objet de collection, en pot, par les passionnés de caudiciformes, elle nécessite une exposition en plein soleil, ou du moins la plus grande luminosité possible, et un terrain parfaitement drainant, sablonneux, de légèrement acide à légèrement alcalin.

Bien qu’elle puisse supporter en hiver pendant la période de repos, parfaitement au sec, de rares et brèves périodes de températures très proches de 0 °C, il est préférable de ne pas exposer la plante à des températures inférieures à 14 °C. En été, les arrosages doivent être réguliers, tout en permettant au substrat de sécher complètement avant d’arroser à nouveau ; ils doivent être suspendus en hiver. Des parties de la plante sont utilisées localement en médecine traditionnelle, les fruits pour attraper les souris.

Synonymes : Harpagophytum abbreviatum Baill. (1887).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des PEDALIACEAE cliquez ici.