Acalypha wilkesiana f. macrophylla

Famille : Euphorbiaceae


Texte © Pietro Puccio

 

“CHRISTINE.gif"
Traduction en français de Christine Galliano

 

Feuille voyante et inflorescence d'Acalypha wilkesiana f. macrophylla © Giuseppe Mazza

Feuille voyante et inflorescence d'Acalypha wilkesiana f. macrophylla © Giuseppe Mazza

L’ Acalypha wilkesiana f. macrophylla J.J.Sm. (1910) est originaire des îles du Pacifique Sud (Archipel Bismarck, Iles Salomon , Iles Fidji, Vanuatu).

Le nom du genre dérive du grec “akaliphé” = ortie, donné par Linné à cause de la ressemblance des feuilles de certaines espèces du genre à celles de l’ortie (Urtica dioica).

Le nom de l’espèce est dédié à Charles Wilkes (1798-1877) commandant de l’expédition d’exploration des U.S.A dans le Pacifique Sud entre 1838 et 1842, le nom de la forme est la combinaison des termes grecs “makros” = grand et “phyllon” = feuille, avec une évidente explication.

Noms communs : beefsteakplant, copperleal,  fire-dragon, jacob’s coat, catch-me-if-you-can (anglais) ; buntlaubiges kupferblatt, stecklinge kupferblatt (allemand); acalyphe  foulard,  dragon de feu, feuillage rouge  (français) ;  acalifa  (espagnol) ; crista-de-peru,  acalifa,  rabo-de-macaco, acalifa-vermelha (portugais).

Arbuste à feuillage persistant à croissance rapide qui peut atteindre les 3-4 m de haut. Les feuilles ovoïdes cordées pouvant atteindre environ 20 cm de long, aux bords dentelés, sont variablement colorées en vert, bronze, rouge, blanc crème et jaune.

Les inflorescences axillaires sont pendantes d’une longueur de 15-20 cm avec de petites fleurs rouges bien moins voyantes que celles des autres espèces du même genre comme l’ Acalypha hispida et l’ Acalypha chamaedrifolia , et elles sont souvent cachées par les grandes feuilles.

Espèce de grande valeur ornementale pour son feuillage remarquablement coloré, amplement cultivée dans les pays tropicaux et subtropicaux en plein soleil, pour une coloration plus intense, et dans des endroits protégés des vents forts ; ailleurs se cultive en pot pour la protéger en hiver car elle ne supporte pas les basses températures même, supérieures de quelques degrés, au-dessus de 0°C. Habituellement elle se multiplie facilement par bouturage.

Synonymes : Acalypha macrophylla Veitch (1877); Acalypha amentacea subsp. wilkesiana (Müll.Arg.) Fosberg (1980); Ricinocarpus wilkesianus (Müll.Arg.) Kuntze (1891); Acalypha circinata A.Gray ex Seem. (1862); Acalypha tricolor Seem. (1867); Acalypha musaica auct. (1877); Acalypha macafeeana Veitch (1878); Acalypha triumphans L.Linden & Rodigas (1888); Acalypha hamiltoniana Briant (1893); Acalypha godseffiana Mast. (1898); Acalypha illustris Pax & K.Hoffm. in H.G.A.Engler (1924); Acalypha torta Pax & K.Hoffm. in H.G.A.Engler, (1924); Acalypha compacta Guilf. ex C.T.White (1933).

L'arbuste sempervirent atteint 3-4 m de haut avec des feuilles mesurant jusqu’à 20 cm. Il pousse bien, se prélassant au soleil, dans les jardins tropicaux et subtropicaux © Giuseppe Mazza

L’arbuste sempervirent atteint 3-4 m de haut avec des feuilles mesurant jusqu’à 20 cm. Il pousse bien, se prélassant au soleil, dans les jardins tropicaux et subtropicaux © Giuseppe Mazza

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des EUPHORBIACEAE cliquez ici.

error: Content is protected !!