Ananas bracteatus

Famille : Bromeliaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Ananas bracteatus, Bromeliaceae, ananas requin, ananas marron, ananas sauvage

Un ananas décoratif apprécié aussi à la maison malgré ses épines © Giuseppe Mazza

L’Ananas bracteatus (Lindl.) Schult. & Schult.f. (1830) est originaire de l’Argentine, de la Bolivie, du Brésil, de l’Équateur et du Paraguay où il pousse dans les forêts tropicales d’arbres à feuilles caduques ou semi-caduques jusqu’à 500 m d’altitude.

Le nom du genre vient de « nanas » qui signifie en langue guarani fleur, parfum. Le nom latin de l’espèce « bracteatus » = recouvert de feuilles minces fait référence aux bractées voyantes de l’inflorescence.

Noms communs : red pineapple, wild ananas (anglais), ananas requin, ananas marron, ananas sauvage (français), abacaxi-ornamental, abacaxi-vermelho, ananas-ornamental, ananas-vermelho, gravata-de-cerca, gravata-de-rede (portugais), ananas rosso (italien), ananas bravo, ananas de cerca, ananas do mato, pina de playon (espagnol), rote Ananas, Zierananas (allemand).

C’est une espèce herbacée, pérenne, terrestre, sempervirente, monocarpique (elle ne fructifie qu’une fois et meurt ensuite), haute d’environ 1 m, constituée d’une rosette de feuilles nastriformes, coriaces, de couleur vert foncé, longues jusqu’à 1,5 m, larges d’environ 4 cm et dont les bords sont dotés d’épines coupantes et recourbées.

Au centre de la rosette s’étale le scape floral, robuste et droit, long jusqu’à environ 50 cm, qui se termine par une inflorescence qui est constituée de bractées très apparentes, imbriquées, aux bords dentés, de couleur rose ou rouge vif, entourant les fleurs aux pétales de couleur bleu vif et qui comporte à son sommet une épaisse rosette de feuilles. Le fruit est un fruit composé (un syncarpe) de couleur rouge formé par la fusion des ovaires parvenus à maturité avec la base des sépales et des bractées et l’écorce de l’axe floral dont les tissus en grossissant deviennent charnus et juteux. Il est comestible mais plus petit, rempli de graines et moins juteux que celui de l’Ananas comosus.

Il existe différentes variétés dont les feuilles sont rayées de blanc crème. La plus recherchée est l’Ananas bracteatus Tricolor‘ dont les longues feuilles sont sillonnées de bandes longitudinales vertes, jaunes et rouges. Cette espèce grandit rapidement. On la reproduit facilement par voie végétative grâce aux nouveaux plants qui se forment à partir des bourgeons axillaires situés au milieu des feuilles et sur la tige placée sous le fruit et la « touffe » de feuilles située sur celui-ci. C’est une espèce très décorative et appréciée malgré ses épines tant à cause de ses feuilles, en particulier celles des variétés mouchetées, que de ses inflorescences éclatantes et de ses fruits de longue durée. On l’utilise dans les jardins tropicaux et subtropicaux sous forme d’exemplaire isolé ou pour créer des plates-bandes, des bordures et aussi comme barrière défensive, en la plaçant en plein soleil afin de rendre la coloration de ses feuilles et de ses fruits plus intense.

On l’utilise en pot pour la décoration des intérieurs dans des endroits lumineux et spacieux, vu ses dimensions, bien que l’on tende pour cet usage à sélectionner des variétés de dimensions plus réduites. Les arrosages doivent être réguliers en été, mais en laissant sécher la couche superficielle du terreau qui doit être sableux pour améliorer le drainage et légèrement acide avant de remettre de l’eau, et espacés en hiver. Cette plante a besoin de températures élevées, au moins 18 °C, pour une croissance optimale bien qu’elle résiste à des températures inférieures de quelques degrés si on la garde sèche.

Cette espèce connaît également des emplois autres que celui de la décoration. Dans ses lieux d’origine, par exemple, on extrait de ses feuilles des fibres particulièrement résistantes pour la fabrication de cordes et de tissus. Le fruit, et davantage encore la tige, contiennent de la broméline, un enzyme protéolytique qui, une fois purifié, est utilisé tant en pharmacologie, surtout comme anti-inflammatoire et antioedémateux, que dans l’industrie alimentaire pour clarifier la bière, dans les viandes en boîte qu’il rend plus tendre ainsi que dans les céréales précuites.

Pour d’autres informations sur la reproduction effectuée au moyen de la rosette de feuilles située sur le fruit voir Ananas comosus.

Synonymes : Ananassa bracteata Lindl. (1837) ; Ananassa sagenaria D.Dietr. (1840) ; Ananas sativus var. bracteatus (Lindl.) Mez (1892) ; Ananas bracteatus var. macrodontes Bertoni (1919) ; Ananas bracteatus var. rudis Bertoni (1919) ; Ananas bracteatus subvar. tricolor Bertoni (1919) ; Ananas bracteatus var. typicus L.B.Sm. (1939) ; Ananas bracteatus var. tricolor (Bertoni) L.B.Sm. (1939) ; Ananas comosus var. rudis (Bertoni) Camargo (1942) ; Ananas comosus var. tricolor (Bertoni) Camargo (1942) ; Ananas bracteatus var. striatus M.B.Foster (1959) ; Ananas genesio-linsii Reitz (1968) ; Ananas comosus var. bracteatus (Lindl.) Coppens & F.Leal 2002).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des BROMELIACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.