Calathea ‘Silver Plate’

Famille : Marantaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

La Calathea "Silver Plate", souvent utilisée comme bordure sous les tropiques, est probablement issue de la Calathea loeseneri

La Calathea ‘Silver Plate’, utilisée comme bordure sous les tropiques, est probablement issue de la Calathea loeseneri © Giuseppe Mazza

C’est une variété horticole d’une plante herbacée rhizomateuse pérenne sempervirente, d’origine inconnue, qui forme des touffes hautes de 40 à 60 cm, aux feuilles ovées à l’extrémité pointue, asymétriques par rapport à la ligne médiane, brillantes, de couleur vert olive argenté avec un bord mince et vert foncé en partie supérieure et de couleur pourpre violacé en partie basse.

Elle a des inflorescences de couleur rouge qui durent longtemps et sont semblables à celles de la Calathea loeseneri J.F. Macbr. (1931) dont elle est peut-être issue.

Cette variété est très appréciée en raison de la couleur particulière de ses feuilles et peut être cultivée dans les zones aux climats tropical et subtropical humide à des emplacements bien éclairés mais loin des rayons directs du soleil qui peuvent abîmer gravement son feuillage, sur des sols riches en substances organiques, bien drainés, aérés et maintenus humides.

Elle a besoin d’être protégée des courants d’air, d’une humidité élevée (de 70 à 80%) et de températures constantes, l’idéal se situant entre 22 et 26°C.

Elle forme des touffes hautes de 40 à 60 cm aux feuilles ovées et pointues et aux inflorescences pourpre violacé

Elle forme des touffes hautes de 40 à 60 cm aux feuilles ovées et pointues et aux inflorescences pourpre violacé © Giuseppe Mazza

Quand elle est mise en pot pour la décoration des intérieurs elle a besoin d’un terreau organique complété par du sable siliceux dans une proportion de 30 % pour améliorer le drainage, d’un emplacement bien éclairé à l’abri des courants d’air, de températures qui ne soient pas inférieures à 18°C et d’une humidité ambiante élevée que l’on peut augmenter en posant le pot sur une soucoupe contenant du gravier ou tout autre matériau inerte maintenu humide en permanence. Des pulvérisations régulières doivent être effectuées avec de l’eau non calcaire afin d’éviter des taches inesthétiques sur les feuilles. Les arrosages doivent être fréquents en été mais sans qu’il se forme de l’eau stagnante qui pourrait être la cause de pourrissements, plus espacés en hiver mais sans jamais laisser le substrat s’assécher complètement et en utilisant de l’eau de pluie ou obtenue par osmose inversée ou déminéralisée laissée à la température ambiante.

Les apports d’engrais, répartis judicieusement et en alternance de façon à éviter l’accumulation de sels sur les racines, doivent être effectués pendant la période végétative avec des produits équilibrés, hydrosolubles, comportant des micro-éléments et en utilisant le quart de la dose conseillée dans la notice.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MARANTACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.

 

error: Content is protected !!