Callerya atropurpurea

Famille : Leguminosae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

La Callerya atropurpurea est un arbre du Sud-Est asiatique qui atteint 35 m de haut et a une couronne compacte

La Callerya atropurpurea est un arbre du Sud-Est asiatique qui atteint 35 m de haut et a une couronne compacte © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire du Cambodge, de l’Indonésie ( Java et Sumatra), du Laos, du Myanmar, de la péninsule malaise, de Singapour, de la Thaïlande et du Vietnam où elle est répandue dans les forêts tropicales sempervirentes depuis le niveau de la mer jusqu’à environ 1.200 m d’altitude.

Le genre est dédié au missionnaire et botaniste franco-italien Giuseppe Callery (1810-1862). Le nom de l’espèce est la combinaison des adjectifs latins « ater, atra, atrum » = sombre, noir et « purpureus, a , um » = pourpre, par allusion à la couleur des fleurs.

Noms communs : danyinnie, kwe tanyin (Myanmar), chica, girah payah, jenerik, merbong, tu lang daing (Malaisie), kayu ujau, meribugnan ( Sumatra), kasae, yee-ni-keh (Thaïlande), mat tim sâm, thàn mat tia (Vietnam).

La Callerya purpurea (Wall.) Schot (1994) est un arbre sempervirent, à la couronne épaisse, haut jusqu’à  35 m, au tronc droit pouvant atteindre 45 cm de diamètre, à l’écorce grisâtre, lisse et mince.

Les feuilles, alternes et imparipennées, ont 7 à 11 folioles oblongs-ovales au bord entier et à l’extrémité pointue et sont longues de 6 à 15 cm et larges de 2,5 à 5 cm, coriaces, de couleur vert intense et brillantes.

Les inflorescences sont des panicules terminaux compacts, larges de 12 à 20 cm, qui portent de nombreuses fleurs papilionacées longues d’environ 2 cm , bisexuées, de couleur pourpre foncé, au calice campanulé de 0,5 cm de long doté d’un étendard elliptique long d’environ 1, 3 cm de long et large d’1 cm, d’ailes et d’une carène longs de 1 à 1,4 cm. Les fleurs dégagent une odeur assez désagréable.

C'est une légumineuse comme on le déduit de suite de la forme papilionacée des fleurs et des fruits en cours de croissance © Giuseppe Mazza

C’est une légumineuse comme on le déduit de suite de la forme des fleurs et des fruits en cours de croissance © Giuseppe Mazza

Les fruits sont des gousses ovées à elliptiques, déhiscentes, de 8 à 15 cm de long et de 4 à 6 cm de large, d’abord rouge pourpre puis marron à maturité, qui contiennent jusqu’à 3 graines lenticulaires de 3 à 4 cm de diamètre et de 2 à 2,5 cm d’épaisseur, bien qu’il n’ existe souvent qu’une seule graine de grandes dimensions atteignant jusqu’à 7 cm de diamètre.

On reproduit cette plante en semant ses graines dans un terreau organique auquel on ajoute du sable ou de la perlite dans une proportion  de 30 %  afin d’améliorer le drainage et que l’on maintient humide à la température de 24 à 26°C , et aussi par bouturage.

C’est un arbre ornemental que l’on ne peut cultiver que dans les zones aux climats tropical et subtropical humide car il ne supporte pas des températures proches de 0°C, sauf si elles sont exceptionnelles et de très courte durée.

Il est souvent utilisé, en particulier dans le Sud-Est asiatique, dans les parcs et jardins sous forme de spécimen isolé ou en groupes comme arbre d’ombrage ainsi que dans les plantations d’arbres en bordure des routes.

Il a besoin d’une exposition en plein soleil et de sols bien drainés, riches en substances organiques, afin de pousser le mieux possible, quoique dans la nature il pousse souvent dans des sols pauvres, et doit être maintenu presque constamment humide.

Sa croissance est assez lente au début mais augmente ensuite, spécialement si on l’aide par des arrosages abondants en période sèche et des apports d’engrais réguliers.

Son bois, qui est de bonne qualité et qui a une longue durabilité, est utilisé localement dans les constructions civiles pour la confection de cadres, de cloisons et de revêtements, pour fabriquer des embarcations, des meubles, des boîtes et des articles artisanaux.

Il ombrage souvent les jardins et les rues sous les tropiques. Sa croissance est assez lente au début mais augmente ensuite, spécialement si on l'aide par des arrosages abondants. Les panicules terminaux, compacts, de 12 20 cm, ont de nombreuses fleurs bisexuées d'environ 2 cm. Les graines et les racines sont vénéneuses © G. Mazza

Il ombrage souvent les jardins et les rues sous les tropiques. Sa croissance est assez lente au début mais augmente ensuite, spécialement si on l’aide par des arrosages abondants. Les panicules terminaux, compacts, de 12 20 cm, ont de nombreuses fleurs bisexuées d’environ 2 cm. Les graines et les racines sont vénéneuses © G. Mazza

Les graines et les racines sont vénéneuses à cause de la présence de glycosides cyanogénétiques. Les branches et les racines contiennent en outre de la roténone qui est un insecticide à large spectre.

Synonymes : Pongamia atropurpurea Wall. (1831); Millettia atropurpurea (Wall.) Benth. (1852); Adinobotrys atropurpurea (Wall.) Dunn (1911); Adinobotrys atropurpureus (Wall.) Dunn (1911); Padbruggea pubescens Craib (1927); Whitfordiodendron atropurpureum Merr. (1934); Whitfordiodendron pubescens (Craib) Burkill (1935).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LEGUMINOSAE cliquez ici.