Chaetodon larvatus

Famille : Chaetodontidae

PEPPINO.gif
Texte © Giuseppe Mazza

 

serge.gif
Traduction en français par Serge Forestier

 

Chaetodon larvatus est chez lui en Mer Rouge et en Mer Arabique © Giuseppe Mazza

Chaetodon larvatus est chez lui en Mer Rouge et en Mer Arabique © Giuseppe Mazza

Le Poisson-papillon à tête orange ou Poisson-papillon masqué de la Mer Rouge (Chaetodon larvatus Cuvier, 1831) appartient à la classe des Actinopterygii, les poissons à nage- oires rayonnées, à l’ordre Perciformes et à la fort pittoresque famille des Chaetodontidae.

Le nom de genre vient du grec « chaite » = cheveux et de « odous » = dent, en référence aux « dents en forme de soies ».

Le nom de l’espèce larvatus vient du latin « larva » = masque de théâtre. C’est donc un « poisson masqué » en raison de la zone orange qui couvre le museau, rendant ainsi inutile la barre noire de camouflage habituelle sur l’œil.

Zoogéographie

Il est localisé en Mer Rouge et en Mer Arabique.

Écologie-Habitat

Il vit en eau peu profonde, entre les branches des coraux riches en ramifica- tions et en cachettes, tels qu’ Acropora, jusqu’à 12 m de profondeur.

Morphophysiologie

Le poisson-papillon à tête orange ne dépasse pas 12 cm. Le corps est plat, plus ou moins triangulaire, lorsque les nageoires sont étendues, avec le museau légèrement pointu.

La nageoire dorsale porte 11 ou 12 rayons épineux et 24 à 27 rayons mous ; l’anale a 3 épines et 21 ou 22 rayons mous ; les nageoires ventrales et pectorales sont inermes ; la caudale est plus ou moins tronquée. La couleur de fond est bleu-grisâtre avec un motif en forme de chevron, constitué de parenthèses parallèles les unes aux autres, de couleur jaune, pointant vers la tête.

Il ne dépasse pas la dizaine de centimètres et c’est un des poissons-papillons les moins menacés © G. Mazza

Il ne dépasse pas la dizaine de centimètres et c’est un des poissons-papillons les moins menacés © G. Mazza

Un motif qui semble à la mode en Mer Rouge, et qui rappelle, en partie, le look de Chaetodon paucifasciatus, également chez lui dans les mêmes zones.

La dernière partie de la nageoire dorsale et la caudale forment une tache noire qui s’étend, en incluant le pédoncule, jusqu’à la nageoire anale. Elle est bordée de jaune à l’avant, puis de bleu, comme la marge des nageoires adjacentes.

Éthologie-Biologie reproductive

C’est un poisson territorial qui vit en couple.

Après la fécondation, les œufs sont confiés aux courants.

L’alimentation est basée sur les polypes de divers coraux appartenant aux genres Acropora, Pavona, Echinopora, Montipora, Porites et Stylophora.

Les populations de ce chétodon peuvent doubler en moins de 15 mois et, commerce aquariologique mis à part, ce n’est pas une espèce persécutée par l’homme parce qu’elle n’a pas de valeur alimentaire.

Il est vrai que le réchauffement climatique, en détruisant les coraux, pourrait être un élément de risque, mais, grâce à son régime différencié, l’indice de vulnérabilité de Chaetodon larvatus est vraiment bas : à peine 11 sur 100.

Synonymes

Chaetodon karraf Cuvier, 1831.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.