Combretum coccineum

Famille : Combretaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Le Combretum coccineum est une plante grimpante sempervirente spectaculaire des tropiques © Giuseppe Mazza

Le Combretum coccineum est une plante grimpante sempervirente spectaculaire des tropiques © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de Madagascar et de l’île Maurice où elle pousse dans des espaces ouverts ainsi qu’en bordure des forêts.

Le nom attribué au genre reprend celui qui a été utilisé par Pline l’Ancien pour désigner une espèce que l’on n’a  pas réussi à identifier en raison de sa description incomplète. Le nom de l’espèce est l’adjectif latin « coccineus, a, um » = de couleur écarlate, l’explication étant évidente.

Noms communs : flame vine, red combretum, scarlet comb (anglais), aigrette de Madagascar, chigomier écarlate (français), manikibonga (malgache).

Le Combretum coccineum (Sonn.) Lam. (1785) est un arbuste ligneux, inerme, sempervirent, au port arbustif dans les espaces ouverts, sarmenteux, grimpant et haut jusqu’à environ 6 m à proximité des grands arbres sur lesquels ses branches flexibles peuvent s’appuyer.

Les feuilles, portées sur un pétiole long de 1 à 3 cm, sont opposées, oblongues-lancéolées avec un bord entier et un apex pointu, longues de 8 à 12 cm et larges de 3 à 4 cm, coriaces, d’abord de couleur bronze puis d’un vert intense et brillantes. Les inflorescences sont terminales, en pannicules, longues de 5 à 15 cm et portent des fleurs de 1,2 à 1,5 cm de diamètre de couleur écarlate qui ont un calice tubulaire long d’environ 0,5 cm, 5 pétales longs de 0,5 cm et 10 étamines saillantes longues de 1,2 à 1,5 cm.

Les fruits sont des samares de 1,5 à 2 cm de long dotées de 5 ailes minces et membraneuses qui facilitent leur dispersion par le vent. Ils contiennent une seule graine. On reproduit cette plante au moyen de ses graines mais plus souvent par bouturage et par marcottage.

C’est une espèce vigoureuse à la croissance rapide que l’on apprécie pour son feuillage décoratif et sa floraison éclatante. Elle peut être cultivée dans les zones tropicales et subtropicales. On peut essayer de la planter dans les zones au climat tempéré chaud qui sont les plus douces et où les températures proches de 0°C sont exceptionnelles et de courte durée.

Elle préfère une exposition en plein soleil mais s’adapte à un ombrage léger. Elle n’est pas particulièrement exigeante quant au sol mais a une préférence pour ceux qui sont sableux. Les individus jeunes doivent être régulièrement arrosés dans les zones caractérisées par de longs étés chauds et peu ou pas pluvieux.

Elle peut être employée, à condition de procéder à des tailles appropriées, sous forme de spécimen isolé dans les parcs et jardins ou comme plante grimpante pour créer des barrières et couvrir des grillages et des pergolas. Des parties de cette plante sont utilisées dans la médecine traditionnelle des populations indigènes.

Synonymes : Cristaria coccinea Sonn. (1782); Combretum purpureum Vahl (1794); Poivrea rufipes Tul. (1856); Grislea coccinea (Sonn.) Britton (1925).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des COMBRETACEAE cliquez ici.