Curcuma roscoeana

Famille : Zingiberaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Curcuma roscoeana

Originaire des îles Andaman, du Myanmar et de la Thaïlande la Curcuma roscoeana a des bractées imbriquées éclatantes qui forment une inflorescence rouge orangé de 10-18 cm © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire des îles Andaman, du Myanmar et de la Thaïlande où elle vit dans le sous-bois des forêts d’arbres à feuilles semi-caduques jusqu’à environ 700 m d’altitude.

Le nom du genre vient de l’arabe « kurkum » = safran, par référence à la couleur jaune safran du rhizome de la Curcuma longa L. (1753). L’espèce est dédiée à l’homme politique, historien, poète et botaniste de Liverpool William Roscoe (1753-1831), premier président et cofondateur en 1803 du premier jardin botanique public de l’Angleterre.

Noms communs : burmese hidden lily, burmese jewel, jewel of Burma, orange ginger, pride od Burma (anglais), kha mîn daeng (thaïlandais).

La Curcuma roscoeana Wall. (1829) est une espèce herbacée pérenne, à feuilles caduques, verticale et haute de 30 à 90 cm qui a une racine tubéreuse, oblongue, de 3 à 4 cm de long et de 1 à 2 cm de diamètre, reliée par de fines racines à de nombreux petits tubercules sphériques, de 0,5 à 1,5 cm de diamètre, brunâtres extérieurement et blancs à l’intérieur. Elle a une pseudo-tige longue de 15 à 20 cm et constituée de bases foliaires engainées. Les feuilles, portées sur un pétiole long de 5 à 25 cm, sont simples, entières, oblongues avec un apex pointu, longues de 15 à 40 cm et larges de 5 à 12 cm, de couleur vert intense et brillantes en partie supérieure, de couleur vert bleuâtre en partie basse.

L’inflorescence, portée sur un court pédoncule dissimulé par la gaine foliaire, est terminale, verticale,  longue de 10 à 18 cm avec un diamètre de 5 à 7 cm, constituée de 15 à 45 bractées obovées disposées sur 4 à 5 files longitudinales, coriaces, brillantes, longues d’environ 4 cm et entièrement de couleur rouge orangé. Elles renferment de 2 à 4 fleurs qui éclosent à tour de rôle. L’inflorescence comporte de plus des bractées apicales stériles identiques quant à leur couleur et à leurs dimensions à celles qui sont fertiles. Les fleurs, longues d’environ 5 cm, ont une corolle infundibuliforme tubulaire trilobée de couleur blanc crème, un labelle arrondi de la même couleur avec une tache jaune au centre et des staminoïdes oblongs également blanc crème. Le fruit est une capsule oblongue qui contient des graines dotées d’un arille blanc.

On reproduit cette plante en semant ses graines dans un terreau riche en substances organiques complété par du sable ou de la perlite dans une proportion de 30 à 40 %, maintenu humide, à un emplacement semi-ombragé et à la température de 22 à 24°C, par micropropagation et par division pendant la période de repos.

C’est une espèce qui a une inflorescence particulièrement décorative et qui dure longtemps sur la plante, jusqu’à environ 2 mois. Elle compte parmi les plus populaires du genre et peut être cultivée dans les régions aux climats tropical et subtropical humide à un emplacement semi-ombragé sur des sols riches en substances organiques, sableux, légèrement acides à légèrement alcalins et maintenus humides. Au niveau du rhizome et pendant la période de repos elle peut résister à des températures d’environ 0°C mais seulement si elle est parfaitement sèche. Dans les climats froids les rhizomes peuvent être mis en terre au printemps à une profondeur de 3 à 4 cm, la floraison survenant à la fin de l’été, puis déterrés en automne et conservés dans un endroit sec à une température de préférence supérieure à 10°C. On peut aussi la cultiver en pot en utilisant un terreau riche en substances organique complété par du sable siliceux grossier dans une proportion de 30 à 40 %. Les arrosages doivent être réguliers et abondants, mais sans rétention d’eau, pendant la période végétative. Les apports d’engrais doivent être effectués avec des produits équilibrés comportant des micro-éléments. Pendant la période de repos le terreau doit être laissé sec et le pot mis à un emplacement où la température ne soit pas inférieure à 12°C.

Les inflorescences coupées, qui durent longtemps, sont particulièrement appréciées dans les compositions florales.

Synonymes : Hitchenia roscoeana (Wall.) Benth. & Hook.f. (1883); Curcuma kurzii King ex Baker (1890); Hitcheniopsis roscoeana (Wall.) Loes. (1930).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ZINGIBERACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.