Dendrobium taurulinum

Famille : Orchidaceae


Texte © Pietro Puccio

 

serge.gif
Traduction en français par Serge Forestier

 

  Dendrobium taurulinum est une épiphyte peu connue des Moluques, aux fleurs ressemblant à la tête d'un taureau © Giuseppe Mazza

Dendrobium taurulinum est une épiphyte peu connue des Moluques, aux fleurs ressemblant à la tête d'un taureau © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire des Moluques (Seram) où elle vit épiphyte sur les arbres des forêts humides à basse altitude.

Le nom de genre est une combinaison des noms grecs « δένδρον » (dendron) = arbre et « βίος » (bios) = vie, en référence aux nombreuses espèces du genre qui vivent dans les arbres ; le nom d’espèce dérive de l’adjectif latin « taurulinus, a, um » = petit taureau, en référence à la forme de la fleur ressemble à la tête d’un taureau.

Dendrobium taurulinum J.J.Sm. (1920) est une espèce épiphyte aux pseudobulbes cylindriques légè- rement renflés dans leur partie médiane portant des feuilles alternes, distiques, oblongues elliptiques à l’apex irrégulièrement bilobé.

Inflorescences racémeuses presque dressées apparaissant sur les nœuds supérieurs, mesurant jusqu’à 15 cm de long portant jusqu’à 7 fleurs d’environ 2 cm de diamètre de couleur blanc jaunâtre, au labelle long de 1,3 cm.

La reproduction se fait par semis, in vitro, par micropropagation et par division, à effectuer à la reprise végétative, à partir de chaque section pourvue d’au moins 3 ou 4 pseudobulbes.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Ceratobium taurulinum (J.J.Sm.) M.A.Clem. & D.L.Jones (2002).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.