Dendrochilum cobbianum

Famille : Orchidaceae


Texte © Pietro Puccio

 

serge.gif
Traduction en français par Serge Forestier

 

Dendrochilum cobbianum est une épiphyte à l'inflorescence pendante mesurant jusqu'à 50 cm © Giuseppe Mazza

Dendrochilum cobbianum est une épiphyte à l'inflorescence pendante mesurant jusqu'à 50 cm © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire des Philippines où elle croît généralement épiphyte sur les branches des arbres couvertes de mousse, rarement lithophyte en plein soleil, à des altitudes supérieures à 1000 m.

Le nom de genre est une combinaison des mots grecs « déndron » = arbre et « cheilos » = lèvre, en référence à sa nature épiphyte et au labelle proéminent ; l’espèce est dédiée à l’homme d’affaires et collectionneur anglais Walter Cobb (1835 à 1922) dans la serre duquel elle a fleuri pour la première fois en Europe.

Noms communs : Cobb’s Dendrochilum (anglais).

Dendrochilum cobbianum Rchb.f. (1880) est une espèce épiphyte ou lithophyte au rhizome court rampant d’où émergent des pseudo bulbes coniques, de 5 à 8 cm de long et 1 à 1,5 cm de diamètre, portant à l’apex une feuille coriace, sur un pétiole long d’environ 8 cm, oblongue-lancéolée, à l’apex pointu, longue de 6 à 25 cm et large de 3 à 5, avec une nervure centrale proéminente. Les inflorescences, qui se développent en même temps que les nouveaux pseudo bulbes et les nouvelles feuilles, sont spiciformes, sur un pédoncule dressé long d’environ 30 cm, retombant brusquement, mesurent jusqu’à environ 50 cm, et portent une multitude de fleurs distantes d’environ 0,7 cm, aux sépales et pétales oblongs-elliptiques, de 0,7 à 1 cm de long et 0,3 cm de large, généralement blanchâtres, et au labelle cunéo-flabellé à l’apex rétus, long d’environ 0,7 cm et large de 0,3, de couleur allant du jaune au jaune orangé.

La reproduction se fait par semis, in vitro, par micropropagation et par division, à partir de chaque section pourvue de 3 à 4 pseudo bulbes.

Espèce de culture facile et à croissance rapide, qui, non perturbée, forme de grosses touffes compactes aux nombreuses inflorescences d’un grand effet ornemental.

Pendant la période végétative, au printemps et en été, elle exige un ombrage partiel, des températures élevées, 24 à 30 °C, et une humidité de 70 à 90 %, des arrosages abondants, mais sans stagnation, et des apports réguliers d’engrais. En hiver, la luminosité devra être élevée, voire la lumière solaire filtrée, les températures plus fraîches, avec un minimum supérieur à 15 °C, même si elle peut supporter quelques degrés de moins pendant une courte période, avec une amplitude thermique quotidienne d’au moins 4 à 5 °C et des arrosages plus espacés, en laissant sécher partiellement le substrat ; en toutes saisons une bonne et constante ventilation est fondamentale. Pour les arrosages et les nébulisations, on utilisera de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée à la température ambiante ; les apports d’engrais, distribués de manière appropriée pour éviter l’accumulation de sels, seront faits pendant la période végétative de préférence avec des produits équilibrés hydrosolubles, contenant des oligoéléments, à la moitié de la dose recommandée sur l’emballage, voire moins.

Elle peut être montée sur écorce, troncs, radeaux de liège ou de racines de fougères arborescentes ou cultivée en pots ou dans des paniers peu profonds et larges, pour lui permettre de s’étendre librement, avec un substrat très drainant et aéré, qui peut être constitué de fragments d’écorce de calibre moyen. Les rempotages, lorsque cela est strictement nécessaire, et les éventuelles divisions, devront être effectués après la floraison à l’apparition de nouvelles racines.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes:
Dendrobium cobbianum Rchb.f. (1881); Platyclinis cobbiana (Rchb.f.) Hemsl. (1881); Acoridium cobbianum (Rchb.f.) Rolfe (1904).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.