Dracaena fragrans

Famille : Asparagaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Dracaena fragrans, dragonnier, porte-bonheur, Asparagaceae

Une plante d’appartement classique aux innombrables variétés © G. Mazza

La Dracaena fragrans (L.) Ker Gawl. (1808) est originaire de l’Afrique tropicale (Angola, Bénin, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Équatoriale, Kenya, Malawi, Mozambique, Ouganda, Soudan, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe).

Le nom du genre vient du grec « drakàina » qui veut dire dragon femelle. Le nom latin de l’espèce « fragrans » = odorant, parfumé fait référence au parfum émis par les fleurs.

Noms communs : tronchetto della felicità (italien), corn plant, chinese money tree, cornstalk dracaena (anglais), dragonnier, porte-bonheur (français), Drachenbaum (allemand), arbol de la felicidad, tronco de Brasil, palo de Brasil, palos de la felicidad, dracena, palo de agua, carey (espagnol), dracena, pau-d’agua, coqueiro-de-vênus (portugais).

C’est une plante arbustive, sempervirente, dont les tiges dressées et peu ramifiées peuvent atteindre dans la nature 5 à 6 m de haut. Elle a  à  ses extrémités des touffes de feuilles recourbées longues jusqu’à près d’un mètre, larges de 10 cm, aux bords ondulés et disposées en spirale. Les feuilles sont de couleur vert intense, brillantes et rayées de blanc ou de jaune chez certaines variétés.

Les inflorescences sont terminales, en forme de panicules, longues de 60 à 80 cm et portent de petites fleurs blanc jaunâtre parfumées. Les fruits sont des baies sphériques de couleur orange à maturité et longues d’environ 1,2 cm.

Cette espèce peut être cultivée dans les zones tropicales et subtropicales humides à des emplacements situés à mi-ombre. Ailleurs on la cultive en pot, car elle ne supporte pas des températures proches de 0°C, et ainsi elle est largement utilisée pour la décoration des intérieurs, en particulier les variétés aux feuilles panachées.

En appartement elle doit être placée dans un endroit très lumineux mais à l’écart de la lumière directe du soleil. Le terreau doit être drainant afin d’éviter les pourrissements dûs à la présence d’eau stagnante et maintenu constamment humide mais si elle est placée dans un endroit peu lumineux et plutôt frais il est prudent de le laisser sécher en partie entre deux arrosages.

Dracaena fragrans, dragonnier, porte-bonheur, Asparagaceae

Un dragonnier © Giuseppe Mazza

On la reproduit au moyen de ses graines, par marcottage et avec des fragments de tige. Les variétés les plus cultivées sont :

« Massangeana » qui est caractérisée par une large bande centrale jaune bordée sur les côtés de fines bandes de couleur gris vert.

« Lindenii » qui a des bandes de couleur blanc crème sur les bords des feuilles.

« Victoriae » qui a une bande centrale argentée et dont le bord des feuilles est jaune clair.

Synonymes : Aletris fragrans L. (1762); Aloe fragrantissima Jacq. (1762); Pleomele fragrans (L.) Salisb. (1796); Sansevieria fragrans (L.) Jacq. (1801); Cordyline fragrans (L.) Planch. (1850); Dracaena ensifolia var. greigii Regel (1871); Draco fragrans (L.) Kuntze (1891); Dracaena smithii Baker ex Hook.f. (1875); Dracaena lindenii Linden ex André (1880); Dracaena fragrans var. massangeana (Rodigas) E.Morren (1881); Dracaena massangeana Rodigas (1881); Dracaena aureolus W.Bull ex Mast. (1883); Dracaena fragrans f. wacheana Wacha ex Siebert (1895); Dracaena latifolia f. rothiana Siebert (1895); Dracaena steudneri var. kilimandscharica Engl. (1895); Dracaena broomfieldii Sander ex Mast. (1896); Dracaena ugandensis Baker (1898); Dracaena victoria W.Bull (1898); Dracaena janssensii Mast. (1899); Dracaena albanensis Sander ex Mast. (1900); Dracaena deisteliana Engl. (1902); Dracaena deremensis Engl. (1902); Dracaena broomfieldii var. superba Sander ex Mast. (1903); Dracaena butayei De Wild. (1903); Dracaena fragrans var. victoria (W.Bull) O.F.Cook (1903); Dracaena deremensis var. warneckei Engl. (1907); Pleomele deremensis (Engl.) N.E.Br. (1914); Pleomele smithii (Baker ex Hook.f.) N.E.Br. (1914); Pleomele ugandensis (Baker) N.E.Br. (1914).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ASPARAGACEAE cliquez ici.