Etlingera corneri

Famille : Zingiberaceae


Texte © Pietro Puccio

 

claude.gif
Traduction en français par Claude Leray

 

Etlingera corneri, Zingiberaceae

Etlingera corneri est une espèce herbacée vivace et rhizomateuse, à feuilles persistantes, atteignant 4 m de haut, native de Malaisie et de Thaïlande. Les feuilles, vert foncé luisant, sont oblongues-elliptiques, plissées et à pointe acuminée. À la base de la pseudo-tige, elles mesurent environ 60 cm de long mais diminuent ensuite vers le sommet © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de la Malaisie péninsulaire septentrionale et de la Thaïlande péninsulaire méridionale, où elle pousse dans les sous-bois des forêts humides, principalement dans des zones marécageuses et à basse altitude.

Le nom de genre est dédié au botaniste allemand du XVIIIème siècle, Andreas Ernst Etlinger, auteur du  «Commentatio Botanico-Medica de Salvia» (1777) ; l’espèce est dédiée au botaniste et mycologue anglais Edred John Henry Corner (1906-1996), directeur adjoint des jardins botaniques de Singapour et professeur de botanique tropicale à l’Université de Cambridge.

Etlingera corneri, Zingiberaceae

À partir des rhizomes, souvent aériens, sortent des inflorescences voyantes sur des pédoncules de 30 à 70 cm © Giuseppe Mazza

Noms communs: rose of Siam (anglais).

Etlingera corneri Mood & Ibrahim (2000) est une plante herbacée rhizomateuse vivace, à feuilles persistantes, atteignant 4 m de haut, avec des rhizomes horizontaux, de 3-4 cm de diamètre, située juste au-dessous du niveau du sol, ou au dessus, soutenus par des racines de 10-20 cm de long.

Les pseudo-tiges sont érigées, rapprochées, fournies sur environ les 2/3 de la longueur de feuilles au pétiole court, elles sont simples, oblongues-elliptiques avec un sommet acuminé, plissées, les plus basses d’environ 60 cm de long et 15 cm de large, diminuant progressivement vers le sommet, et de couleur vert foncé brillant.

Les inflorescences terminales se forment directement à partir du rhizome, sur un pédoncule de 30 à 70 cm de long, elles sont environ 10 cm de longueur et de diamètre, formées de plusieurs bractées imbriquées oblongues et elliptiques à sommet arrondi et rétroflexé, disposées en spirale, vert en dessous  et rouge vif au dessus, cireuses et durables.

Les bractées externes sont stériles, longues de 6 à 8 cm et larges de 2 à 5 cm, les bractées internes, longues de 4 à 6 cm et larges de 1 à 4 cm, supportent les fleurs, longues de 5 à 6 cm, de courte durée s’ouvrant successivement de 1 à 5 à la fois.

Le calice est tubulaire trilobé, d’environ 4 cm de long, blanc à la base, rouge à l’apex, la corolle tubulaire en forme de coupelle étroite, de 1,5-2 cm de long avec 3 lobes dressés, d’environ 2 cm de long, de couleur rose, le labelle, d’environ 2 cm de long et 1,2 cm de large, est strié de rouge, et uni à la base de l’étamine, l’ovaire est triloculaire. Les fruits sont des capsules ovoïdes charnues, de 3 à 4 cm de long et d’environ 2 cm de diamètre, rouge orangé à maturité, contenant de nombreuses graines brunes recouvertes d’arille blanchâtre.

La plante se reproduit soit par division, soit par graines, préalablement maintenues dans l’eau pendant une journée, dans un terreau bien drainé riche en matière organique et maintenu humide à une température de 24-28 °C.

Cette espèce est parmi les plus spectaculaires et florifères du genre, elle requiert un climat tropical humide et chaud, une situation légèrement ombragée à ombragée et des sols riches en substances organiques, de préférence légèrement acides à neutres, maintenus constamment humides.

Ailleurs, elle doit être cultivée dans le sol ou dans des conteneurs de grande capacité dans une serre chaude-humide à des températures supérieures à 18 °C et avec un taux d’humidité de 80% ou plus ; des nébulisations, éventuellement en cas d’humidité insuffisante, doivent être effectuées avec de l’eau non calcaire à température ambiante.

Etlingera corneri, Zingiberaceae

Les bractées colorées de l’inflorescence, de 10 cm de large, supportent des fleurs éphémères de 5 à 6 cm de long, s’ouvrant l’une après l’autre © Giuseppe Mazza

Il faut procéder à des fertilisations mensuelles, au printemps et en été, en utilisant de préférence un produit équilibré en micronutriments. Dans un environnement clos peu aéré, cette espèce peut facilement être sujet à des attaques de parasites, il faut donc la surveiller fréquemment afin de pouvoir intervenir avec des produits spécifiques.

Les inflorescences coupées sont très appréciées pour des compositions florales en raison de leur longue durée.

Synonyme : Etlingera terengganuensis C.K.Lim (2000).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ZINGIBERACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

error: Content is protected !!