Furcraea selloa

Famille : Asparagaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Furcraea selloa, Asparagaceae

La Furcraea selloa produit une énorme inflorescence puis meurt © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire des zones semi-arides de la Colombie et de l’Équateur.

Le genre est dédié au chimiste français Antoine François de Fourcroy (1755-1809). L’espèce est dédiée au botaniste allemand Hermann Ludwig Sello (1800-1876).

Noms communs : false agave, hemp, sword lily, wild sisal (anglais), agave de Colombie (français), falso agave, furcroya, maguey, maguey de shelju, magueyon macho, pita (espagnol).

La Furcraea selloa K. Koch (1860) est un espèce succulente monocarpique (elle fleurit une seule fois puis meurt), acaule ou ayant une tige pouvant atteindre 1,5 m de long, qui est dotée d’une rosette d’environ 2,5 m de diamètre comportant de nombreuses feuilles (de 30 à 50).

Les feuilles sont lancéolées, rétrécies à la base, rigides, charnues, concaves en partie supérieure, convexes en partie inférieure, longues de 0,8 à 1,4 m, larges de 8 à 15 cm, de couleur vert intense et brillantes en partie supérieure, vert pâle et rugueuses en partie basse. Les bords comportent des dents recourbées, longues de 0,6 à 0,8 cm, séparées entre elles de 3 à 4 cm et de couleur marron. L’apex porte une épine gris marron longue jusqu’à 1 cm.

Elle fleurit en général à partir de 8 à 10 ans, mais ne peut vivre guère plus , et produit alors une inflorescence terminale à panicule,  dressée verticalement, longue de 6 à 8 m, qui porte des fleurs en groupes de 2 à 5 , pendantes, de 3 à 5 mm de diamètre et dotées de 6 tépales blancs teintés de vert et longs de 2,5 à 3,5 cm.

Les fruits, qui sont produits rarement, sont des capsules oblongues d’environ 8 cm de long qui contiennent de nombreuses graines. D’autre part  il se forme sur l’inflorescence de nombreux bulbilles au moyen desquels elle se reproduit habituellement. Parfois il apparaît à la base de jeunes plants que l’on peut détacher et faire enraciner. C’est une espèce imposante dont on a  particulièrement diffusé une variété horticole aux feuilles bordées de blanc ou de jaune, très ornementale, qui peut être cultivée dans les zones aux climats tropical, subtropical et, de façon marginale, tempéré chaud où des températures autour de 0 °C sont exceptionnelles et de courte durée.

Elle a besoin d’une exposition en plein soleil et de sols drainants. On peut l’employer seule ou en groupes dans de grands jardins destinés aux espèces désertiques. Elle ne nécessite que peu de soins et peut supporter des périodes de sécheresse même longues mais il faut veiller à la placer loin des zones de passage à cause de ses épines. On peut la cultiver en pot bien que ses dimensions soient habituellement dissuasives. Elle peut vivre alors de nombreuses années à condition d’utiliser un substrat fait d’un mélange de terre, de sable et de gravier et que la luminosité soit la plus grande possible. Les arrosages doivent être réguliers en été et très espacés ou suspendus en hiver. Localement on extrait des feuilles des fibres utilisées pour la fabrication de cordages.

Synonymes :  Furcraea flavoviridis Hook. (1860) ;  Furcraea lindenii Jacobi (1869).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ASPARAGACEAE cliquez ici.

 

 

 

error: Content is protected !!