Goeppertia picturata

Famille : Marantaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Goeppertia picturata, Marantaceae

La Goeppertia picturata est une espèce rhizomateuse originaire des forêts humides du Brésil © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire du Brésil (Acre, Amazonas, Amapa, Para, Roraima, Rondônia et Tocantins) où elle vit dans le sous-bois des forêts humides.

Le genre est dédié au botaniste et paléontologue allemand Johann Heinrich Robert Goeppert ( 1800-1884). Le nom de l’espèce est l’adjectif latin “picturatus, a , um” = bigarré, par allusion aux rayures présentes sur les feuilles.

La Goeppertia picturata (K. Koch § Linden) Borchs. § S. Suarez (2012) est une espèce herbacée rhizomateuse, pérenne, sempervirente qui forme des touffes épaisses hautes de 30 à 50 cm.

Ses feuilles, portées sur un pétiole pourpre foncé long d’environ 20 cm, sont simples, oblongues-elliptiques avec un apex pointu et un bord entier, asymétriques par rapport à la nervure centrale, longues de 18 à 25 cm, larges de 8 à 10 cm, de couleur vert intense et brillantes avec un bande irrégulière gris argent le long de la nervure centrale et deux bandes latérales parallèles aux bords en partie supérieure et de couleur pourpre violacé en partie basse. Les inflorescences, portées sur un pédoncule rougeâtre, sont des épis compacts longs d’environ 10 cm et constitués de bractées imbriquées et persistantes de couleur verdâtre teintée de pourpre qui renferment des fleurs bisexuées dotées de 3 sépales blancs-verdâtres et d’une corolle tubulaire blanche à 3 lobes. Les fruits sont des capsules roses qui contiennent habituellement trois graines.

On reproduit cette plante en semant ses graines dans un terreau organique aéré et drainant maintenu humide à la température de 24 à 26 °C mais habituellement on la reproduit facilement par division à la fin du printemps ou au début de l’été. C’est une espèce relativement moins connue que ses variétés horticoles dont la plus célèbre est la ‘Argentea’ qui a des feuilles gris argent bordées de vert foncé.

Goeppertia picturata, Marantaceae

Les inflorescences sont des épis compacts de 10 cm formés de bractées imbriquées qui renferment les fleurs © Giuseppe Mazza

On peut l’utiliser, tout comme ses variétés, dans des parcs et jardins uniquement dans les zones aux climats tropical et subtropical humide pour des bordures ou comme couvre-sol dans des zones ombragées, loin des rayons directs du soleil qui peuvent abîmer son feuillage, sur des sols drainants riches en substances organiques, légèrement acides à légèrement alcalins et maintenus constamment humides.

Elle est souvent cultivée en pot dans un terreau organique complété dans une proportion de 30 % par du sable siliceux ou de la perlite afin d’améliorer le drainage pour la décoration d’intérieurs lumineux, à des emplacements à l’écart des courants d’air et avec des températures élevées et constantes, les minima hivernaux ne devant pas être inférieurs à 18 °C.

L’humidité ambiante revêt une importance particulière. Elle doit être élevée – de 60 à 70 % – pour que les feuilles restent en bonne santé, ce qui n’est pas facile à obtenir dans un appartement où elle est d’habitude nettement plus basse. On peut essayer de l’augmenter en posant le pot sur un récipient  d’un diamètre plus grand en partie rempli de gravier ou d’un autre matériau inerte maintenu constamment humide, ce qui crée ainsi un micro-milieu plus humide autour de la plante, et en procédant à de fréquentes pulvérisations avec de l’eau non calcaire pour éviter l’apparition de taches inesthétiques sur les feuilles. Les arrosages doivent être réguliers pendant la croissance, mais en évitant que l’eau stagne ce qui serait néfaste, et plus espacés en hiver mais sans laisser le terreau sécher totalement et en utilisant de l’eau à température ambiante. Les apports d’engrais doivent être effectués du printemps à l’automne à raison d’un par mois et en ayant recours de préférence à des produits équilibrés, hydrosolubles et comportant des micro-éléments et en employant la moitié de la dose conseillée par le fabricant.

Synonymes : Calathea picturata K.Koch & Linden (1863) ; Maranta van-den-heckei Verschaff. ex Lem. (1863) ; Phrynium van-den-heckei Lem. (1863) ; Maranta picturata (K.Koch & Linden) K.Koch & Linden (1865) ; Calathea van-den-heckei (Lem.) Regel (1869) ; Phyllodes picturata (K.Koch & Linden) Kuntze (1891) ; Calathea gouletii Stapf (1906).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MARANTACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.

error: Content is protected !!