Goeppertia zebrina

Famille : Marantaceae


Texte © Pietro Puccio

 


Traduction en français par Marc Longhi

 

Goeppertia zebrina, Marantaceae, plante paon

Goeppertia zebrina est une espèce herbacée rhizomateuse et pérenne, adaptée aux tropiques. © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire du Brésil (Alagoas, Bahia, Ceará, Espírito Santo, Fernando de Noronha, Maranhão, Minas Gerais, Paraíba, Paraná, Pernambuco, Piauí, Rio de Janeiro, Rio Grande do Norte, Rio Grande do Sul, São Paulo, Santa Catarina, Sergipe e Trindade) où elle pousse dans les forêts humides.

Le genre est dédié au botaniste et paléontologue allemand Johann Heinrich Robert Goeppert (1800-1884) ; le nom de l’espèce vient du latin “zebrina” = de zèbre par référence aux motifs de la feuille.

Noms communs : peacock plant, zebra plant, zebra prayer plant (anglais); plante paon (français); calatéia-zebra, maranta-zebra, maranta-zebrina (portugais – Brésil); calatea cebra, planta cebra (espagnol); korbmarante (allemand).

Goeppertia zebrina (Sims) Nees (1831) est une espèce herbacée rhizomateuse pérenne, sempervirente, qui forme des touffes denses pouvant atteindre 1 m de hauteur. Les feuilles portées sur des pétioles d’environ 30 cm de long, sont simples, oblongue à elliptiques à l’extrémité pointue, de 40 à 60 cm de long et de 15 à 20 cm de large, vert émeraude avec des rayures d’un vert foncé qui partent de la nervure centrale sur la face supérieure, et légèrement teintées de pourpre violacé sur la face inférieure.

Il est rare que la plante fleurisse en culture. L’inflorescence est plus courte que les feuilles, de forme conique, compacte, d’environ 10 cm de long, constituée de bractées imbriquées oblongues aux bords recourbés, disposées en spirale, de couleur pourpre qui rassemblent de nombreuses fleurs à la corolle tubulaire rose pourpre qui s’ouvrent en succession par deux.

Goeppertia zebrina, Marantaceae, plante paon

Les feuilles peuvent atteindre les 60 cm de long et 20 cm de large Giuseppe Mazza

Les fruits sont des capsules qui contiennent trois graines trigones oblongues. On peut habituellement les reproduire facilement par division à la fin du printemps.

C’est une des espèces les plus ornementales et appréciées du genre pour son feuillage à l’aspect velouté et coloration intense. C’est une plante vigoureuse et de croissance rapide dans son milieu naturel et qu’il est possible de cultiver sous climat tropical et subtropical humide. Elle exige une exposition ombragée ou semi-ombragée dans la mesure où une exposition directe aux rayons du soleil peut gravement endommager le feuillage et des sols riches en substances organiques bien drainés, aérés et maintenus humides.

Elle exige d’être à l’abri du vent, et de bénéficier d’un taux d’humidité élevé de 70 à 80%, d’une température constante idéalement comprise entre 20 et 26 °C. Elle peut être utilisée comme couvre sol dans des zones très boisées, dans les parterres ou en masse dans les zones particulièrement ombragées. En pot pour la décoration des intérieurs, même peu lumineux, elle exige aussi un substrat organique complété de sable siliceux ou de perlite à 30% pour en améliorer le drainage ainsi que des fragments de carbone végétal et doit être installée loin des courants d’air, dans un milieu à température constante jamais inférieure à 16 °C.

Les arrosages doivent être réguliers de façon à maintenir le substrat humide en permanence mais sans stagnation d’eau qui peut provoquer des pourritures mortelles et en utilisant de préférence de l’eau de pluie, ou déminéralisée par osmose inverse, à température ambiante.

Pour obtenir un feuillage luxuriant il est indispensable de maintenir une humidité constante et élevée qu’il sera difficile d’obtenir en appartement, pour l’augmenter il est possible de poser le pot sur un plateau couvert de gravier ou tout autre matériau inerte maintenu humide en permanence et réaliser de fréquentes vaporisations avec une eau non calcaire pour éviter les taches peu esthétiques sur les feuilles ; si l’humidité n’est pas suffisante les bords des feuilles noircissent facilement. Les apports d’engrais, répartis judicieusement et en alternance de façon à éviter l’accumulation de sels au niveau des racines, doivent être effectués pendant la période végétative avec des produits équilibrés et hydrosolubles, riches en oligoéléments au quart de la dose conseillée sur le mode d’emploi. C’est une plante qui peut être sujette à des attaques d’acariens et de cochenilles qu’il est possible de combattre avec des produits spécifiques.

Synonymes: Maranta zebrina Sims (1817) ; Phrynium zebrinum (Sims) Roscoe (1826) ; Maranta bicolor Vell. (1829) ; Calathea zebrina (Sims) Lindl. (1829) ; Endocodon zebrina (Sims) Raf. (1838) ; Maranta pulchella Linden ex K.Koch (1857) ; Phrynium bicolor K.Koch (1857) ; Phrynium pulchellum Linden ex K.Koch (1857) ; Phyllodes zebrina (Sims) Kuntze (1891) ; Calathea binotii Gentil (1907).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MARANTACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.

error: Content is protected !!