Henckelia walkerae

Famille : Gesneriaceae


Texte © Pietro Puccio

 


Traduction en français par Jean-Marc Linder

 

Henckelia walkerae, Gesneriaceae

Henckelia walkerae est une espèce suffrutescente du Sri Lanka, qui atteint 90 cm © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire du Sri Lanka, où elle vit dans les forêts des montagne humides autour de 1000 m d’altitude.

Le genre est dédié à l’historien et botaniste allemand Leo Felix Victor Henckel von Donnersmarck (1785-1861).

L’espèce est dédiée à la botaniste écossaise Anna Maria Walker (née Patton) (v. 1778-1852) qui, avec son mari, le colonel George Warren Walker (1778–1843), a collecté un grand nombre de plantes au Sri Lanka.

Henckelia walkerae (Gardner) D.J.Middleton & Mich.Möller (2011) est une espèce suffrutescente (herbacée partiellement lignifiée), atteignant environ 90 cm, aux branches pubescentes.

Sur un pétiole pubescent long de 2 à 3 cm, les feuilles, insérées principalement par verticilles de trois, sont ovales-lanceolées à l’apex acuminé et à marge légèrement crénelée, pubescentes, longues de 6 à 8 cm et larges d’environ 4 cm, de couleur vert clair sur le dessus, blanc verdâtre sur le dessous.

Les inflorescences axillaires cymeuses se développent sur un pédoncule pubescent long d’environ 4 cm. Elles comptent 2 ou 3 fleurs pendantes, sur un pédicelle long de 0,5 à 1 cm, au calice campanulé, pubescent, long d’environ 2 cm, à 5 lobes linéaires à l’apex acuminé, longs d’environ 1 cm.

La corolle longue de 4 à 5 cm est imbutiforme bilabiée, son tube est blanc rosé avec une bande jaune voyante à l’intérieur. La lèvre supérieure est bilobée et l’inférieure trilobée, les lobes arrondis ont une couleur pourpre intense. 2 étamines au filet blanc et à l’anthère jaune, 3 staminoïdes, un ovaire linéaire et un style blanc verdâtre complètent la fleur.

Le fruit est une capsule linéaire longue de 8 à 12 cm, qui contient des graines nombreuses et minuscules.

Henckelia walkerae, Gesneriaceae

Elle mériterait plus d’attention horticole pour sa floraison continue presque toute l’année © Giuseppe Mazza

L’espèce est encore peu connue en culture ; elle mériterait plus d’attention avec sa floraison presque continue au long de l’année. Elle a besoin d’une ombre partielle et de sols bien draînés, riches en matière organique et humides en permanence, mais sans eau stagnante.

Elle peut être cultivée à l’extérieur dans les régions à climat tropical et subtropical humide. Ailleurs, il doit être cultivé en pots pour pouvoir être abrité pendant les mois les plus froids dans un environnement protégé, lumineux, avec des températures minimales hivernales d’au moins 14 °C ; on utilise alors un terreau organique additionné à 30 % d’un sable de silice grossier ou de perlite.

Les arrosages doivent être réguliers et abondants pendant la période végétative, mais en laissant sécher la couche superficielle du substrat avant de redonner de l’eau ; en hiver, ils doivent être plus espacés et le substrat doit sécher partiellement.

On peut fertiliser au printemps et en été avec un engrais équilibré contenant des oligo-éléments, au tiers de la dose recommandée sur l’emballage.

Synonymes : Chirita walkerae Gardner (1846); Chirita walkerae var. parviflora C.B.Clarke (1883); Roettlera walkerae (Gardner) Kuntze (1891); Chirita walkerae subsp. parviflora (C.B.Clarke) Theob. & Grupe (1972).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des GESNERIACEAE cliquez ici.

error: Content is protected !!