Impatiens balfourii

Famille : Balsaminaceae


Texte © Prof. Pietro Pavone

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Impatiens balfouriana

Originaire de l’Himalaya où elle pousse le long des fleuves et dans les zones humides jusqu’à 1800 m d’altitude, Impatiens balfourii est une herbe haute jusqu’à 120 cm. L’inflorescence est un racème avec 4-8 fleurs © Mazza

Impatiens balfourii Hook.f. est une espèce originaire de l’Himalaya, en particulier du Cachemire et des régions environnantes. Elle pousse le long des rives des fleuves et dans les zones humides jusqu’à 1800 m d’altitude.

Noms communs : Balsamine de Balfour (français), Balsamina di Balfour, Impaziente di Balfour (italien).

Étymologie :  Le nom latin Impatiens veut dire “impatient” ou “intolérant” et fait allusion à la déhiscence explosive des fruits qui éclatent dès qu’on les effleure.  L’épithète de l’espèce, balfourii, rend hommage au botaniste écossais Isaac Bailey Balfour (1853-1922), spécialiste et amateur de plantes de l’Himalaya.

Impatiens balfourii est une plante herbacée qui peut atteindre une hauteur de 120 cm. Sa tige, glabre, rougeâtre et très ramifiée comporte des feuilles alternes, ovales ou lancéolées, dentées sur les bords et portées par des pédoncules d’environ quatre centimètres.

L’inflorescence est un racème habituellement constitué de 4 à 8 fleurs. Celles-ci, longues de 3 à 4 cm, sont hermaphrodites, tétracycliques et pentamères (5 sépales, 5 pétales, 5 étamines et 5 carpelles).

Les sépales présentent un aspect pétaloïde et sont de couleur blanc/pourpre. Ils possèdent un éperon nectarifère droit ou à peine recourbé long de 1,2 à 1,8 cm. Les quatre pétales latéraux sont soudés à leur base deux par deux. Les pétales inférieurs ont un limbe de couleur rose foncé ou violacée alors que les pétales supérieurs sont blancs ou rose pâle.

La gorge de l’éperon est tachetée de jaune. Les étamines ont des anthères soudées et recouvrent le gynécée qui est formé de cinq carpelles réunis en un ovaire supère dont le style et le stigmate sont très réduits.

La période de floraison s’étend de juillet à septembre.

La pollinisation est assurée par des insectes et aussi par des oiseaux (des colibris) aux États-Unis. Les fruits sont des capsules longues d’environ 2 cm et explosives qui projettent les graines jusqu’à 6 m de distance. Celles-ci sont nombreuses, sphériques ou ovoïdales, d’un diamètre d’environ 2,5 à 3 mm, brillantes, glabres et dépourvues d’albumen.

Impatiens balfouriana

Introduite en Europe en 1901, elle a prouvé, malgré sa faible résistance au gel, qu’elle est capable de coloniser des habitats ouverts aux dépens de la biodiversité locale. Dès qu’on les effleure, les fruits projettent les graines jusqu’à 6 m de distance. On la trouve souvent dans les clairières et le long des chemins de campagne. Vertus médicinales © Giuseppe Mazza

Les populations ensauvagées en Europe et en Amérique ont pour origine des plantes cultivées qui se sont échappées des jardins et tendent à se répandre en modifiant la physionomie des paysages.

Impatiens balfourii introduite en Europe en 1901 a démontré qu’elle est en mesure, malgré sa faible résistance au gel, de coloniser des habitats ouverts même exposés à une forte luminosité et des zones situées à proximité des cours d’eau en réduisant alors la biodiversité des biocénoses dans lesquelles elle s’installe. On peut la rencontrer aussi au bord des routes.

Des études spécifiques ont prouvé que cette plante produit une quantité significative de phénols et de flavonoïdes qui lui confèrent des propriétés antimicrobiennes et antioxydantes.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des BALSAMINACEAE cliquez ici.

error: Content is protected !!