Indigofera decora

Famille : Fabaceae


Texte © Pietro Puccio

 


Traduction en français par Jean-Marc Linder

 

L’espèce est originaire de Chine (Anhui, Fujian, Guangdong, Guangxi, Guizhou, Henan, Hubei, Hunan, Jiangsu, Jiangxi et Zhejiang), de Corée et du Japon, où elle vit dans les forêts et les bosquets proches des cours d’eau, jusqu’à environ 1800 m d’altitude.

Le nom du genre vient de la combinaison du nom portugais “indigo”, de l’italien indaco, ce colorant bleu foncé qu’on obtient à partir de certaines plantes, lui-même issu de l’adjectif latin “indicus, a, um” = de l’Inde, et du verbe latin “fero” = apporter, obtenir, fournir, donc “qui fournit l’indigo”;  l’épithète spécifique est l’adjectif latin “decorus, a, um” = élégant, joli, beau.

Noms communs : chinese indigo, summer wisteria (anglais) ; ting teng (chinois) ; indigotier de Chine (français) ; niwa fuji (japonais).

Indigofera decora Lindl. (1846) est un arbuste caducifolié au port érigé, cependant bas et étalé, très ramifié, haut de 0,4 à 1 m, qui tend à se propager par drageons ; le système racinaire est capable de fixer l’azote atmosphérique, enrichissant ainsi le sol.

Indigofera decora, Fabaceae, indigotier de Chine

Originaire de Chine, de Corée et du Japon, Indigofera decora est un arbuste décidu, étalé, très ramifié et haut de 40 à 100 cm. Il a tendance à s’étaler par drageons © Giuseppe Mazza

Les feuilles sont composées, imparipennées, longues de 8 à 25 cm ; elles comptent 5 à 23 folioles opposées ou alternes dans la partie inférieure, subsessiles, oblongues-ovales ou oblongues-lancéolées, à l’apex acuminé, obtus ou mucroné, et à marge entière. Ces folioles sont longues de 2 à 6 cm et larges de 1,2 à 3 cm, de couleur vert foncé ; leur face inférieure est densément recouverte de poils blancs médifixes (en forme de T) à la face inférieure (les trichomes) ; la face supérieure est glabre ou poilue. Le pétiole (1 à 2,5 cm) et les rachis sont glabres ou recouverts de poils médifixes.

Le pédoncule long de 2 à 4 cm porte une inflorescence racémeuse, axillaire, mesurant 13 à 20 cm, avec de nombreuses fleurs rapprochées sur un pédicelle long de 3 à 5 mm. Long d’environ 3 mm, le calice est en coupe à marge dentelée. La corolle papilionacée a une couleur rose à pourpre clair, rarement blanc ; elliptique, l’étendard est long de 1,2 à 1,6 cm et large d’environ 0,6 cm ; les ailes et la carène sont légèrement plus courtes. Les 10 étamines sont diadelphes (9 sont soudées entre elles par les filaments, et une est libre), longues d’environ 1,3 cm. L’ovaire est sessile.

Indigofera decora, Fabaceae, indigotier de Chine

Floraison rose, pourpre clair ou blanc. Espèce pour climats subtropical et tempéré, qui supporte – 10 °C © Giuseppe Mazza

Le fruit est un légume cylindrique de 2,5 à 7 cm de longueur, brun à maturité, contenant 5 à 10 graines ellipsoïdes longues d’environ 4 mm.

On distingue les variétés suivantes :

Indigofera decora var. chalara (Craib) Y. Y. Fang & C. Z. Zheng (1989)

Chine (Hubei). Feuilles à 5 à 9 folioles recouvertes sur les deux faces de poils médifixes ;

Indigofera decora var. cooperi (Craib) Y. Y. Fang & C. Z. Zheng (1989)

Chine (Fujian, Jiangxi et Zhejiang). Feuilles à 13 à 23 folioles recouvertes sur les deux faces de poils médifixes ;

Indigofera decora var. decora

Chine (Anhui, Fujian, Guangdong, Jiangsu et Zhejiang) et Japon. Feuilles à 13 à 19 folioles glabres à la face supérieure, recouvertes de poils médifixes à la face inférieure ;

Indigofera decora var. ichangensis (Craib) Y. Y. Fang & C. Z. Zheng (1989)

Chine (Anhui, Fujian, Guang­dong, Guangxi, Guizhou, Henan, Hubei, Hunan, Jiangxi et Zhejiang). Feuilles à 9 à 13 folioles recouvertes sur les deux faces de poils médifixes.

On multiplie cette espèce par semis des graines, trempées au préalable dans l’eau durant une journée, dans un terreau drainant maintenu humide et à la température de 22 à 25 °C. On procède aussi à des boutures semi-ligneuses en été, ou à l’utilisation des drageons.

Cet arbuste est très décoratif, sa floraison estivale est abondante et elle peut se renouveler, moins généreusement, en automne. On l’emploie comme sujet isolé, pour des effets de masse ou pour des plates-bandes, sous climats subtropical et tempéré humides. Il peut résister jusqu’à -10 °C, voire moins, avec alors des dommages à la partie aérienne, mais une reprise printanière rapide qui lui permet de fleurir en été.

Il demande le plein soleil ou une ombre légère, et s’adapte à divers types de sol pourvu qu’ils soient bien drainés : légèrement acides à alcalins, humides en permanence. Il peut résister à de brèves périodes de sécheresse quand il est bien enraciné. Comme la floraison a lieu sur les rameaux de l’année, une taille, même drastique, en fin d’hiver – début de printemps, est utile pour stimuler l’émission de nouveaux rameaux.

Synonymes : Hedysarum incarnatum Willd. (1802) ; Indigofera incarnata (Willd.) Nakai (1927) ; Indigofera decora Lindl. var. decora P.S. Hsu & et al. (1983).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des FABACEAE cliquez ici.

error: Content is protected !!