Lepanthes calodictyon

Famille : Orchidaceae


Texte © Pietro Puccio

 


Traduction en français par Jean-Marc Linder

 

Cette espèce est originaire de Colombie et d’Équateur, où elle vit sur les arbres des forêts humides de la cordillère des Andes occidentales, entre 450 et 1400 m d’altitude.

L’étymologie du nom du genre n’a pas été précisée par l’auteur ; selon certains, elle serait la combinaison des substantifs grecs “λεπίς” (lepis) = écaille et “άνθος” (anthos) = fleur, en référence à la forme des fleurs de beaucoup d’espèces. D’autres pensent que le nom vient de “λέπος” (lepos) = écorce et “άνθος” (anthos) = fleur, parce que ces plantes vivent sur l’écorce des arbres. L’épithète spécifique est la combinaison de l’adjectif grec “καλός” (kalós) = beau et du substantif “δίκτυον” (dictyon) = filet, en référence au motif que dessinent les nervures des feuilles.

Lepanthes calodictyon, Orchidaceae

Originaire de Colombie et d’Equateur, Lepanthes calodictyon est une épiphyte andine. Cette orchidée miniature forme des touffes denses aux feuilles très décoratives © Giuseppe Mazza

Lepanthes calodictyon Hook. (1861) est une espèce épiphyte à rhizome court et à tige érigée mince, haute de 2 à 5 cm, recouverte de gaines terminées par une expansion en forme d’entonnoir ovale-acuminé à marge ciliée. Les tiges sont pourvues au sommet d’une feuille ovate à l’apex obtus ou apiculé et à marge ondulée sinueuse-crénelée, de couleur vert pâle, aux nervures brunes, longue de 1,5 à 2,5 cm et large de 0,8 à 2 cm.

Sur un court pédoncule, les inflorescences racémeuses axillaires sont solitaires ou fasciculées, longues de 2 à 3 cm, et portent 15 à 18 petites fleurs qui vivent quelques jours mais sont produites en succession. Les sépales ovés sont libres et verdâtres, leur apex acuminé, leur longueur de 2 à 3 mm et leur largeur de 1 à 2 mm. Les pétales cordés-réniformes ont un apex aigu. Leur marge est ciliée et, sur les deux côtés de leur base, ils sont dotés d’appendices filiformes de couleur rouge-orange, longs de 2 à 3 mm et larges d’environ 1 mm. Le labelle à marge ciliée est spatulé, érigé, rouge-violet, et long de 1 à 2 mm.

Lepanthes calodictyon, Orchidaceae

Minuscules, éphémères, évoquant un insecte, les fleurs de quelques millimètres éclosent l’un après l’autre © Giuseppe Mazza

Cette espèce se multiplie par semis, in vitro, et par division, chaque section étant pourvue d’au moins 3-4 tiges.

Par ses denses touffes de feuilles et ses fleurs minuscules qui évoquent un insecte, cette orchidée miniature compte parmi les plus décoratives de la famille. Elle exige une luminosité élevée mais sans soleil direct, sauf peut-être aux petites heures des matin d’hiver.

Elle préfère des températures intermédiaires, avec des minimums nocturnes hivernaux d’au moins 16 °C et des maximums estivaux d’au plus 30 °C, une humidité de l’air constamment élevée supérieure à 70 % (elle ne dispose pas d’organes de réserve), et une ventilation légère mais permanente.

On peut la monter sur écorce ou sur un radeau de liège ou de racines de fougères arborescentes, avec des sphaignes à la base pour maintenir l’humidité. On peut aussi la cultiver dans de petits pots avec un compost drainant, qui peut être constitué de fragments d’écorce finement broyés, de charbon végétal et inerte, et de sphaignes.

La plante ne connaît pas de période de repos, aussi l’arrosage doit-il être régulier durant toute l’année de manière à maintenir le substrat constamment humide, mais sans stagnations en raison des risques de pourriture. Pour les plantes montées, l’arrosage est quotidien en utilisant de l’eau de pluie ou déminéralisée, ou encore obtenue par osmose inverse.

On pratique une fertilisation mensuelle avec un produit hydrosoluble équilibré, au quart de la dose recommandée. L’environnement de culture idéal est une serre intermédiaire humide ou un terrarium où tous les paramètres environnementaux peuvent être ajustés de manière appropriée.

En appartement, on peut la placer derrière une fenêtre orientée à l’est, avec un humidificateur pour maintenir un haut degré d’humidité ou en recourant au système classique qui consiste à placer la plante sur une grande soucoupe remplie de pierre concassée ou d’argile expansée, avec une couche d’eau sans contact direct avec le fond du pot.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèce dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Stelis calodyction Spruce (1862) ; Lepanthes calodictyon f. ivanoflava O.Gruss (2011).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.