Lepanthopsis prolifera

Famille : Orchidaceae


Texte © Pietro Puccio

 


Traduction en français par Virginie Thiriaud

 

Lepanthopsis prolifera, Orchidaceae

La Lepanthopsis prolifera est une orchidée miniature originaire des forêts humides de la Colombie © Giuseppe Mazza

L’espèce est native de Colombie (Nord de Santander), où elle pousse dans les forêts humides entre 1800 et 2200 m d’altitude.

Le nom du genre est la combinaison de Lepanthes et du mot grec “ὄψις” (opsis) = apparence, en référence à la ressemblance des espèces avec celles du genre mentionné. Le nom de l’espèce vient de l’adjectif latin “proliferus, a, um” = prolifique, pour une raison évidente.

La Lepanthopsis prolifera Garay (1954) est une espèce épiphyte à tiges minces recouvertes de gaines tubulaires à apex dilaté, oblique et à bords ciliés, semblables à celles des Lepanthes, de 4-14 cm de long, avec au sommet une seule feuille elliptique à apex aigu, coriace, de 1-1,8 cm de long et 0,4-10,7 cm de large.

Sur un pédoncule d’une longueur de 1 à 2 cm, les inflorescences racémeuses, d’environ 1 cm de long, portent de nombreuses fleurs juxtaposées de couleur rouge-pourpre qui s’ouvrent simultanément.

Le sépale dorsal est ové-elliptique avec un apex aigu, et mesure 2,5 mm de long et 1,2 mm de large. Les sépales latéraux, ové-elliptiques avec extrémités aigues se chevauchant, sont unis à leur base sur environ un tiers de leur longueur, et mesurent 2,5 mm de long et 0,8 mm de large. Les pétales, de 0,8 mm de long et 0,6 mm de large, sont de forme ovale avec un apex obtus. Le labelle trilobé mesure 1 mm de long et 1,3 mm de large.

Elle se reproduit par graine, in vitro et par division, chaque section devant être pourvue d’au moins 3-4 tiges.

Cette orchidée miniature, rare en culture, se multipliant rapidement, est à cultiver en serre froide, avec une exposition à mi-ombre, une humidité élevée, 65-80 %, et un mouvement constant de l’air. Elle est généralement montée sur des morceaux d’écorce ou des radeaux de liège ou de racines de fougères arborescentes, avec des sphaignes à la base pour garder l’humidité aux racines.

Les arrosages doivent être réguliers afin de maintenir le substrat constamment humide, mais sans stagnation qui pourrait entraîner des pourritures, en utilisant de l’eau de pluie, déminéralisée ou obtenue par osmose inverse.

Lepanthopsis prolifera, Orchidaceae

Rare en culture, elle se multiplie rapidement. Inflorescences minuscules avec des sépales de 2,5 mm et un labelle trilobé de seulement 1,3 mm de large © Giuseppe Mazza

Les apports de fertilisants doivent être convenablement espacés et intercalés avec des arrosages, afin d’éviter l’accumulation de sels à la racine, en utilisant un produit spécifique pour orchidées à ¼ du dosage indiqué sur l’emballage.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèce dont le commerce est réglementé au niveau international).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

error: Content is protected !!