Marantochloa cuspidata

Famille : Marantaceae


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

Marantochloa cuspidata est une espèce sempervirente herbacée, pérenne, rhizomateuse, d'Afrique centrale où elle atteint 2 m de hauteur aux feuilles de 50 cm et aux inflorescences terminales racémeuses de 1 m de longueur © Mazza

Marantochloa cuspidata est une espèce sempervirente herbacée, pérenne, rhizomateuse, d’Afrique centrale où elle atteint 2 m de hauteur aux feuilles de 50 cm et aux inflorescences terminales racémeuses de 1 m de longueur © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de Côte d’Ivoire, du Ghana, de Guinée, du Liberia, de République Centrafricaine, du Sénégal, de Sierra Leone et du Togo, où elle vit dans les sous-bois des forêts humides, dans les savanes et le long des rivières.

Le nom de genre est la combinaison de Maranta, un genre dédié au médecin et botaniste italien Bartolomeo Maranta (1500-1571), et du nom grec « χλόη » (chloe) = herbe ; le nom spécifique est l’adjectif latin « cuspidatus, a, um » = pointu, en référence à l’apex de la feuille.

Noms communs : ablayo, abobo, anworom, aworom, ntentrema, tunterai (Ghana); fita, hita, uma (Nigeria); gogodié, yipeté (Sénégal); bambemio, bula, hande, togindawa, udankeme (Sierra Leone).

Marantochloa cuspidata (Roscoe) Milne-Redh. (1954) est une espèce herbacée rhizomateuse pérenne, sempervirente, souvent seulement à 1-2 feuilles, qui forme des touffes denses, mesurant jusqu’à environ 2 m de hauteur, à tiges dressées peu ramifiées.

Les feuilles, sur un pétiole long de 15-20 cm, sont alternes, simples, ovales à oblongues-lancéolées à apex longuement pointu non aligné avec la nervure centrale et à marge entière, asymétrique par rapport à la nervure centrale, longues de 15-50 cm et larges de 8-25 cm, coriaces, de couleur vert intense, brillant au-dessus, plus pâle en-dessous. Inflorescences racémeuses terminales, mesurant jusqu’à environ 1 m de longueur, dotées de bractées vertes, longues de 2-4 cm, qui sous-tendent des fleurs hermaphrodites par paires, sur un pédicelle long de 1 cm, à 3 sépales libres, corolle tubulaire longue de 2 cm à 3 lobes, étamine et staminodes disposés en deux verticilles, l’interne constitué d’une étamine fertile et d’un staminode jaune et l’externe de deux staminodes pétaloïdes jaunes. Le fruit est une capsule globulaire trilobée, de 0,8 cm de diamètre, de couleur jaune, velue, contenant trois graines trigones pourvues d’arille.

La reproduction se fait par semis, dans un substrat drainant maintenu constamment humide à une température de 24-26 °C, et facilement par division.

Fleurs hermaphrodites par paires à 3 sépales libres. Corolle tubulaire de 2 cm à 3 lobes. Étamine et staminodes disposés en deux verticilles, l'interne constitué de l'étamine fertile et d'un staminode jaune et l'externe de deux staminodes pétaloïdes jaunes. Les grandes feuilles sont utilisées pour envelopper les aliments et en médecine traditionnelle contre la dysenterie © Giuseppe Mazza

Fleurs hermaphrodites. Corolle tubulaire de 2 cm à 3 lobes. Étamine et staminodes disposés en deux verticilles, l’interne constitué de l’étamine fertile et d’un staminode jaune et l’externe de deux staminodes pétaloïdes jaunes. Les grandes feuilles sont utilisées pour envelopper les aliments et en médecine traditionnelle contre la dysenterie © Giuseppe Mazza

Espèce cultivable dans les régions au climat tropical et subtropical humide en plein soleil ou sous un ombrage partiel et sans exigences particuliers en ce qui concerne le sol, pourvu qu’il y ait une grande disponibilité de l’eau.

Les feuilles, récoltées dans la forêt et vendues tous les jours sur les marchés, sont utilisées pour envelopper les noix de cola, pour éviter de leur dessication, pour cuire les aliments et, enroulées en cône, pour récolter le miel ; elles sont en outre utilisées pour couvrir les constructions rurales. Les feuilles sont enfin utilisées en médecine traditionnelle, en décoction, en cas de diarrhée et de dysenterie.

Synonymes : Maranta cuspidata Roscoe (1828); Maranta flexuosa G.Don ex Benth. (1849); Phrynium flexuosum Benth. (1849); Arundastrum cuspidatum (Roscoe) Kuntze (1891); Phyllodes flexuosa (Benth.) Kuntze (1891); Donax cuspidata (Roscoe) K.Schum. (1892); Clinogyne flexuosa (Benth.) K.Schum. (1902); Clinogyne chrysantha Gagnep. (1904); Clinogyne arctaStapf (1906); Clinogyne cuspidata (Roscoe) K.Schum. ex A.Chev. (1909); Marantochloa flexuosa (Benth.) Hutch. (1936).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MARANTACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.