Marantochloa mannii

Famille :


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

Originaire d'Afrique centrale, Marantochloa mannii peut atteindre 2,5 m de hauteur avec des feuilles, pourpre en-dessous, mesurant jusqu'à 40 cm de longueur et 20 cm de largeur, asymétriques par rapport à la nervure centrale © Giuseppe Mazza

Originaire d’Afrique centrale, Marantochloa mannii peut atteindre 2,5 m de hauteur avec des feuilles, pourpre en-dessous, mesurant jusqu’à 40 cm de longueur et 20 cm de largeur, asymétriques par rapport à la nervure centrale © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire du Cameroun, du Congo, de Côte d’Ivoire, du Gabon, du Ghana, des îles du Golfe de Guinée, du Nigeria, de République Centrafricaine, du Soudan, de Tanzanie, d’Ouganda et du Zaïre, où elle vit dans les sous-bois des forêts marécageuses soumises à des inondations périodiques et le long des rives des cours d’eau, du niveau de la mer jusqu’à environ 1500 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison de Maranta, un genre dédié au médecin et botaniste italien Bartolomeo Maranta (1500-1571), et du nom grec « χλόη » (chloe) = herbe ; l’espèce est dédiée au botaniste et collectionneur allemand Gustav Mann (1835-1916).

Noms communs : yoruba soft cane (anglais); mbili na ngbengbe (Cameroun); akekeneke (Congo).

Marantochloa mannii (Benth.) Milne-Redh. (1952) est une espèce herbacée rhizomateuse pérenne, dressée, sempervirente, qui forme des touffes denses de 1,5-2,5 m de hauteur.

Les feuilles, sur un pétiole long de 12-28 cm, sont simples, alternes, ovales à lancéolées, longues de 14-40 cm et larges de 7-20 cm, à marge entière, au limbe asymétrique par rapport à la nervure centrale et à apex pointu non aligné avec celle-ci, coriaces, de couleur vert intense brillant au-dessus, glauque ou imprégnée de pourpre en-dessous.

Inflorescence terminale compacte, longue d’environ 10 cm, constituée de bractées de couleur rose à rouge, longues d’environ 3,5 cm, qui sous-tendent des fleurs hermaphrodites par paires, longues d’environ 2 cm, de couleur blanche à rose pâle, à 3 sépales, corolle tubulaire à 3 lobes et étamines et staminodes disposés en deux verticilles, l’interne se composant de l’étamine fertile et d’un staminode et l’externe de deux staminodes pétaloïdes. Le fruit est une capsule globuleuse trilobée contenant trois graines trigonales pourvues d’arille. La reproduction peut se faire par semis, dans un substrat organique drainant maintenu constamment humide à une température de 24-26 °C, mais habituellement et facilement par division.

Inflorescence terminale compacte de 10 cm aux bractées roses ou rouges. Fleurs hermaphrodites par paires, longues d'environ 2 cm, blanches ou rose pâle © Giuseppe Mazza

Inflorescence terminale compacte de 10 cm aux bractées roses ou rouges. Fleurs hermaphrodites par paires, longues d’environ 2 cm, blanches ou rose pâle © G. Mazza

Espèce au feuillage décoratif peu connue en dehors des zones d’origine, cultivable dans les régions au climat tropical et subtropical humide à exposition partiellement ombragée et sans nécessités particulières concernant le sol, même pauvre, pourvu d’une disponibilité large et constante d’eau.

Les feuilles sont utilisées localement comme couverture des constructions rurales et pour envelopper et cuire les aliments sur les braises ; les fibres obtenues à partir des tiges servent à fabriquer des nattes, des paniers, des filets de pêche et des articles d’usage courant.

Synonymes : Calathea mannii Benth. (1883); Phyllodes mannii (Benth.) Kuntze (1891); Phrynium hensii Baker (1898); Clinogyne hensii (Baker) K.Schum. (1902); Phrynium mannii (Benth.) K.Schum. (1902); Marantochloa hensii (Baker) Pellegr. (1938).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MARANTACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.