Orchidantha fimbriata

Famille : Lowiaceae


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

Orchidantha fimbriata est une espèce herbacée rhizomateuse originaire de Malaisie péninsulaire où elle pousse dans les sous-bois des forêts humides à basse et moyenne altitude © Giuseppe Mazza

Orchidantha fimbriata est une espèce herbacée rhizomateuse originaire de Malaisie péninsulaire où elle pousse dans les sous-bois des forêts humides à basse et moyenne altitude © G. Mazza

L’espèce est originaire de Malaisie péninsulaire où elle vit dans les sous-bois des forêts humides à basse et moyenne altitude.

Le nom de genre vient de la combinaison des mots grecs « ὄρχις » (orchis) et « ἄνθος » (anthos) = fleur, donc « fleur semblable à une orchidée », le genre est en fait caractérisé par le fait qu’il a des fleurs à 3 sépales et 3 pétales dont un est très différent des deux autres par la forme, la taille et la couleur, une structure qui rappelle celle des orchidées ; le nom spécifique est l’adjectif latin « fimbriatus, a, um » = frangé, en référence au stigmate.

Noms communs : lobak hutan, lebuk hutan (malais).

Orchidantha fimbriata Holttum (1970) est une espèce herbacée rhizomateuse, atteignant environ 1 m de hauteur, à feuilles basales, sur un pétiole mesurant jusqu’à 30 cm de longueur, simples, lancéolées, à apex pointu et à marge entière, atteignant 1 m de longueur et 15 cm de largeur, de couleur vert brillant.

Fleurs solitaires à la base de la plante à 3 sépales linéaires à apex pointu, longues de 10-14 cm et larges de 2 cm, de couleur pourpre foncé ou verte à base pourpre.

Pétales latéraux triangulaires, longs de 3 cm et larges de 0,5 cm à la base, de couleur blanc crème à apex pourpre foncé, rétrofléchis, labelle, long de 10-12 cm et large de 5 cm, de couleur blanc crème à base pourpre foncé, 5 étamines, longues de 2,5 cm, et stigmate, long de 2,5 cm, trilobé à lobes frangés.

Les fleurs sont pollinisées par des coléoptères appartenant à la famille des Nitidulidae.

Les fruits sont des capsules contenant des graines longues d’environ 1 cm, munies d’arille.

Espèce peu connue, comme la famille à laquelle elle appartient, méritant une plus grande diffusion pour son feuillage décoratif et ses fleurs caractéristiques, même si celles-ci passent souvent inaperçues, cachées par les feuilles.

Cultivable dans les régions au climat tropical et subtropical humide où elle peut être utilisée pour les bordures ou comme couvre-sol, elle nécessite une exposition semi-ombragée et un terrain drainant riche en substance organique maintenu constamment humide.

Elle convient à la culture en pots pour pouvoir être abritée dans un environnement protégé, lorsque le climat ne permet pas la culture en plein air pendant les mois d’hiver, ou pour la décoration d’intérieurs lumineux, avec des températures minimales hivernales de préférence supérieures à 15 °C.

Il n'est pas facile de voir les fleurs éphémères poussant sporadiquement, au ras du sol, cachées parmi les feuilles des sous-bois © Giuseppe Mazza

Il n’est pas facile de voir les fleurs éphémères poussant sporadiquement, au ras du sol, cachées parmi les feuilles des sous-bois © Giuseppe Mazza

Arrosages réguliers et abondants en été, plus espacés en hiver, mais sans jamais permettre au substrat de sécher complètement, et fertilisations pendant la période végétative en utilisant un produit équilibré contenant des oligoéléments à la moitié de la dose indiquée sur l’emballage. Les nébulisations sont utiles, en présence de températures élevées et d’air sec, avec de l’eau à température ambiante non calcaire pour éviter les taches disgracieuses sur les feuilles.

Les feuilles bouillies sont utilisées par les populations locales comme sédatif dans les douleurs thoraciques et dorsales.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LOWIACEAE cliquez ici.

  

 

 

error: Content is protected !!