Phalaenopsis cornu-cervi

Famille : Orchidaceae


Texte © Pietro Puccio

 

serge.gif
Traduction en français par Serge Forestier

 

De culture facile, Phalaenopsis cornu-cervi est une petite orchidée très florifère © G. Mazza

De culture facile, Phalaenopsis cornu-cervi est une petite orchidée très florifère © G. Mazza

L’espèce est originaire du sud-est asiatique (Bangladesh, Bornéo, Philippines, îles Nicobar, Laos, Malaisie, Birmanie, Sumatra, Thaïlande et Vietnam), où elle croit, épiphyte, dans les zones ouvertes ainsi que dans les forêts jusqu’à 800 m d’altitude, dans les zones au climat à forte saisonnalité.

Le nom de genre est la combinaison des mots grecs « phalaina » = papillon et « opsis » = aspect, en référence évidente ; Le nom d’espèce est une combinaison des mots latins « cornu » = andouiller, cor et « cervus, i » = cerf, c’est-à-dire bois de cerf, en référence à la forme de la tige florale.

Noms communs : deer antlered Phalaenopsis, deer horn Phalaenopsis (anglais).

Phalaenopsis cornu-cervi (Breda) Blume & Rchb.f. (1860) est une espèce épiphyte à la tige courte rhizomateuse complètement entourée par les bases foliaires imbriquées et aux 4 à 5 feuilles charnues, de forme oblongue à oblancéolée, de 10 à 20 cm de long et 2 à 4 cm de large, de couleur vert intense, éventuellement caduques dans la nature pendant la saison sèche dans les situations les plus exposées.

Inflorescences latérales recourbées, racémeuses ou paniculées, de 10 à 40 cm de long, portant, sur un rachis comprimé et ailé aux bractées distiques rapprochées et aplaties, de nombreuses fleurs cireuses, de 3 à 5 cm de diamètre, habituellement de couleur jaune ou jaune verdâtre avec des taches rouge brun, à l’exception du labelle trilobé, blanc avec des lobes latéraux parcourus de bandes parallèles rouge brun ; il existe une forme albinos dépourvue de taches et de bandes colorées (photo). Sépales de forme elliptique à oblancéolée à l’apex pointu, longs de 1,6 à 2,2 cm et larges de 0,6 à 0,8 cm, pétales de forme similaire longs de 0,7 à 1,8 cm et larges de 0,5 cm, labelle long de 1,8 cm et large de 0,8 cm aux lobes latéraux dressés, oblongs et tronqués à l’apex, et lobe médian en forme d’ancre, colonne arquée longue de 0,8 cm. La reproduction se fait par semis, in vitro, et par micropropagation.

De culture relativement facile, c’est une petite orchidée très florifère, aux fleurs légèrement parfumées et de longue durée qui s’ouvrent successivement pendant plusieurs mois, avec l’allongement progressif de l’inflorescence continuant même pendant plusieurs années, laquelle ne devra donc pas être taillée tant qu’elle n’est pas sèche.

Requiert des températures moyennes à hautes avec des valeurs minimales en hiver non inférieures à 14 °C, une humidité élevée, 60 à 80 %, et une bonne et constante ventilation ; elle s’adapte aux différentes situations de luminosité, d’une exposition semi ombragée à très lumineuse, qui sera toutefois préférée. En été, les arrosages doivent être réguliers et abondants, en hiver, lorsque la croissance des feuilles a cessé, ils seront espacés, mais sans laisser sécher complètement ; éviter la stagnation au niveau de l’aisselle des feuilles, surtout la nuit et avec des températures moyennes à basses, afin d’éviter la pourriture facile.

Pour les arrosages et les nébulisations, on utilisera de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou de l’eau déminéralisée ; les apports d’engrais, distribués de manière appropriée et en alternance, de façon à éviter l’accumulation de sels au niveau des racines, auxquels elle est particulièrement sensible, doivent être faits au cours de la période végétative de préférence avec des produits hydrosolubles équilibrés, contenant des oligoéléments, au quart de la dose recommandée sur l’emballage.

Forme normale et forme albinos sans rayures ni taches. Elle requiert des températures moyennes à hautes avec des valeurs minimales en hiver non inférieures à 14 °C, une humidité élevée, 60 à 80 %, et une bonne et constante ventilation. Elle s’adapte aux différentes situations, d’une exposition semi ombragée à très lumineuse © Giuseppe Mazza

Forme normale et forme albinos sans rayures ni taches. Elle requiert des températures moyennes à hautes avec des valeurs minimales en hiver non inférieures à 14 °C, une humidité élevée, 60 à 80 %, et une bonne et constante ventilation. Elle s’adapte aux différentes situations, d’une exposition semi ombragée à très lumineuse © Giuseppe Mazza

La plante peut être monté sur troncs, écorces, radeaux de liège ou cultivée en pots, également en suspensions, sur un substrat très drainant et aéré qui peut être fait de morceaux d’écorce de calibre moyen, avec ajout éventuel de matériaux inertes pour améliorer le drainage.

L’espèce est inscrite à l’Annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Polychilos cornu-cervi Breda (1827); Polystylus cornu-cervi (Breda) Hasselt ex Hassk. (1855); Polystylus cornu-cervi var. picta Hassk. (1856); Phalaenopsis de-vriesiana Rchb.f. (1860); Phalaenopsis pantherina Rchb.f. (1864); Phalaenopsis lamelligera H.R.Sweet (1969); Phalaenopsis cornu-cervi var. picta (Hassk.) H.R.Sweet (1969); Polychilos lamelligera (H.R.Sweet) Shim (1982); Polychilos pantherina (Rchb.f.) Shim (1982); Phalaenopsis thalebanii Seidenf. (1988); Phalaenopsis cornu-cervi var. flava Braem ex Holle-De Raeve (1990); Phalaenopsis borneensis Garay (1995); Phalaenopsis cornu-cervi f. flava (Braem ex Holle-De Raeve) Christenson (2001); Phalaenopsis cornu-cervi f. sanguinea Christenson (2001); Phalaenopsis cornu-cervi f. thalebanii (Seidenf.) Christenson (2001); Phalaenopsis cornu-cervi f. chattaladae D.L.Grove (2006); Phalaenopsis cornu-cervi var. pantherina (Rchb.f.) O.Gruss & M.Wolff (2007); Phalaenopsis cornu-cervi f. picta (Hassk.) O.Gruss & M.Wolff (2007).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.