Plumeria alba

Famille : Apocynaceae

Texte © Pietro Puccio


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

Plumeria alba en fleur avec des fruits © Dr. Steven Alexander Sloan

Plumeria alba en fleur avec des fruits © Dr. Steven Alexander Sloan

Plumeria alba L. (1753) est originaire des Caraïbes (Anguilla, Antigua, Antilles néerlandaises, Barbuda, Barbade, Dominique, Grenade, Grenadines, Guadeloupe, Iles Vierges, Martinique, Montserrat, Porto Rico, Sainte-Lucie, Saint-Vincent).

Le genre est dédié au missionnaire français Charles Plumier (1646-1704), qui a récolté et étudié un grand nombre de plantes dans la région des Caraïbes à la fin des années 1600.

Le nom spécifique est le mot latin « alba » = blanc, en référence à la couleur blanche de ses fleurs.

Noms communs : “caterpillar-tree”, “milktree”, “nosegaytree”, “pigeonwood”, “wild frangipani” (anglais); “frangipanier blanc” (français); “alhelí”, “alelí” (espagnol).

Espèce décidue, se présentant comme un arbuste ou un arbre de petite ou moyenne dimension, au houppier assez large, qui peut atteindre les 10 m de hauteur, aux tiges grisâtres tendant à se subérifier avec l’âge.

Les feuilles sont linéaires, acuminées, longues jusqu’à environ 30 cm de couleur vert brillant. Inflorescences terminales à fleurs bisexuelles, infundibuliformes, de 7-8 cm de diamètre, à pétales de couleur blanche à gorge jaune, inodores.

Spesso viene confusa con questa Plumeria rubra di colore bianco a fauce gialla © Mazza

Souvent confondu avec ce Plumeria rubra de couleur blanche à centre jaune © Mazza

Les fruits sont des follicules fusiformes appairés, atteignant environ 15 cm de longueur, contenant de nombreuses graines plates dotées d’une aile membraneuse permettant de favoriser leur dispersion. La reproduction se fait facilement par bouturage et marcottage.

Espèce peu diffusée en raison de la similitude avec Plumeria obtusa et les variétés à fleurs blanches à gorge jaune de Plumeria rubra  qui ont l’avantage d’être intensément parfumées et qui souvent, à tort, sont appelées Plumeria alba. Étant relativement sensible aux basses températures, en dehors des zones tropicales et subtropicales, elle doit être cultivée en pots afin de pouvoir être mise à l’abri en hiver dans un local lumineux dans lequel il est souhaitable que les températures ne descendent pas en dessous de 12-14 °C, pour être réinstallée en plein air au printemps, de préférence exposée au sud, puisqu’elle a besoin pour bien fleurir d’au moins 6-8 heures de soleil par jour.

Synonymes : Plumeria revolutifolia Stokes (1812).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des APOCYNACEAE cliquez ici.