Portlandia grandiflora

Famille : Rubiaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Cette espèce est originaire de la Jamaïque où elle pousse dans les broussailles et dans les forêts sur des versants rocheux et calcaires situés à basse altitude.

Le genre a été dédié par le botaniste et médecin irlandais Patrick Browne (1720-1790) à la duchesse de Portland Margaret Cavendish Bentinck (1715-1785), passionnée de botanique, collectionneuse et grande connaisseuse de la flore anglaise. Le nom de l’espèce est la combinaison de l’adjectif latin “grandis, e” = grand et du substantif “flos,-oris” = fleur, l’explication étant évidente.

Noms communs : bell flower, glorious flower of Cuba, Jamaican bell flower, Jamaican tree-lily, portlandia, tree lily (anglais), campana grande ( espagnol).

Portlandia grandiflora, Rubiaceae

Native de la Jamaïque la Portlandia grandiflora est un arbuste ou un petit arbre sempervirent à la croissance très lente et haut de 2 à 6 m © Giuseppe Mazza

La Portlandia grandiflora L. (1759) est un arbuste ou un petit arbre sempervirent à la croissance particulièrement lente, haut de 2 à 6 m et possédant un tronc droit à l’écorce fissurée longitudinalement.

Les feuilles, subsessiles ou portées sur un court pétiole, sont simples, opposées, ovées-elliptiques avec un apex aigu et un bord entier, longues de 10 à 16 cm, larges de 6 à 8 cm, de couleur vert foncé et brillantes en partie supérieure, plus claires en partie inférieure, épaisses et coriaces.

Portlandia grandiflora, Rubiaceae

Des calices inhabituels à 5 lobes ovés à l’apex acuminé et des fleurs blanches longues 10-16 cm et larges 5-6 cm. Elles attirent les pollinisateurs, surtout la nuit, par leur parfum intense mi-vanille mi-chocolat © Giuseppe Mazza

Les fleurs, hermaphrodites, sont portées sur un pédoncule long de 1 à 1,4 cm, en général solitaires, disposées à l’aisselle des feuilles supérieures, longues de 10 à 16 cm, d’un diamètre de 5 à 6 cm et de couleur blanche ou blanc crème. Elles dégagent un parfum dont la nuance se situe entre la vanille et le chocolat et qui est plus intense la nuit.

Le calice a 5 lobes ovés à l’apex acuminé et longs d’environ 2 cm. La corolle a un tube pentagonal à 5 lobes presque triangulaires et longs d’environ 2 cm et 5 étamines dont la longueur est égale à celle du tube.

Les fruits sont des capsules ligneuses et ovoïdes d’environ 2,5 cm de long et de 1,5 cm de diamètre qui contiennent de nombreuses petites graines.

On reproduit cette plante en semant ses graines, plongées au préalable dans de l’eau pendant 24 heures, dans un terreau léger, drainant, maintenu humide mais sans rétention d’eau, à la température de 24 à 28 °C. La durée de la germination va de 1 à 3 mois. On peut aussi la reproduire mais avec une certaine difficulté par marcottage et par bouturage apical.

C’est une espèce au feuillage décoratif et à la floraison spectaculaire presque continue du printemps à l’automne que l’on peut cultiver dans les régions au climat tropical ou subtropical, qu’il soit constamment humide et pluvieux ou qu’il comporte une saison sèche marquée. Elle ne supporte pas des températures proches de 0 °C sauf si elles sont exceptionnelles et de très courte durée.

Elle a besoin d’une exposition en plein soleil, ce qui lui assure un port plus compact, ou d’un léger ombrage pendant les heures de l’après-midi et de sols parfaitement drainants, riches et de préférence calcaires. Elle ne supporte pas les embruns et il faut faire très attention lors des transplantations à son appareil racinaire qui est délicat.

Pendant les premières années qui suivent sa plantation elle a besoin d’arrosages réguliers durant les périodes de sécheresse. Il est utile de procéder à des apports d’engrais avec des produits équilibrés à diffusion lente. Elle pousse bien également dans les pots où elle peut rester longtemps vu la lenteur de sa croissance et où elle sert à décorer des espaces ouverts, même dans les zones dont le climat est défavorable, à condition de la mettre à l’abri pendant les mois les plus froids à un emplacement lumineux, les températures ne devant pas être inférieures à 15 °C.

Synonymes : Portlandia grandiflora var. parviflora S.Moore (1930).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des RUBIACEAE cliquez ici.

error: Content is protected !!