Ruttya fruticosa

Famille : Acanthaceae


Texte © Pietro Puccio

 

fabienne.jpg
Traduction en français par Fabienne Dauphin

 

Ruttya fruticosa est un petit arbuste d’Afrique de l'Est © Giuseppe Mazza

Ruttya fruticosa est un petit arbuste d’Afrique de l'Est © Giuseppe Mazza

Ruttya fruticosa Lindau (1894) est originaire de l’Afrique de l’Est tropicale (Éthiopie, Somalie, Kenya et Tanzanie).

Le genre est dédié au médecin et naturaliste anglais John Rutty (1697-1775) ; le nom latin de l’espèce “fruticosa” = buissonneux, fait référence à l’aspect ramifié de la plante.

Noms communs : “jammy mouth”, “rabbit ears”, “bunny ears”, “hummingbird plant”, “monkey face”, “orange bird”, “orange dragon” (anglais) ; “Hasenhor”, “Kolibri-Pflanze” (allemand) ; “planta coelhinho” (portugais).

Buisson sarmenteux, sempervirent, très ramifié, haut de 2 à 3 mètres, aux feuilles opposées, ovoïdes, d’un vert pâle brillant, longues de 6 à 8 cm.

Les inflorescences terminales ou latérales portent jusqu’à cinq fleurs tubulaires de forme originale, riches en nectar, longues de 7 cm, composées de deux pétales rouge orangé. Le pétale supérieur est bilobé, le pétale inférieur, portant à la base une tache rouge foncé à noir, est trilobé et rétrofléchi. Les fruits sont des capsules ellipsoïdes brunes, contenant quatre graines au plus, qui sont projetées au loin quand la capsule s’ouvre à maturité, comme les autres plantes de cette famille. Elle se multiplie par graines et par boutures.

Fleurs étranges, tubulaires, réunies en inflorescences terminales ou latérales. Plante supportant les climats tempérés chauds mais qui pousse mieux sous les tropiques © Giuseppe Mazza

Fleurs étranges, tubulaires, réunies en inflorescences terminales ou latérales. Plante supportant les climats tempérés chauds mais qui pousse mieux sous les tropiques © Giuseppe Mazza

Peu répandue, elle est cultivée sous les climats tropicaux et subtropicaux et en zone tempérée également où elle se comporte toujours comme une plante semi-caduque. Elle est rustique en période de froid intense, perdant sa partie aérienne qui renait au printemps à partir de la racine. Elle n’est pas particulièrement exigeante en matière de sol, même si elle est plutôt acidophile. Elle pousse aussi bien en plein soleil qu’à l’ombre partielle ; les plantes bien stabilisées peuvent supporter de courtes périodes de sécheresse.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ACANTHACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.