Senna alata

Famille : Leguminosae


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

Inflorescences en racèmes de 20-50 cm à corolles de 3 cm © Mazza

Inflorescences en racèmes de 20-50 cm à corolles de 3 cm © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire d’Amérique du Sud tropicale (Brésil, Colombie, Guyana, Guyane française, Suriname et Venezuela), où elle pousse principalement à la lisière des forêts, sur les berges des rivières et des lacs et dans les zones perturbées, ouvertes, à basse et moyenne altitude.

Le nom de genre vient de l’arabe « sanā », nom sous lequel on appelait Senna alexandrina Mill.

Le nom spécifique latin « alata » = ailé, fait référence aux gousses ailées.

Noms communs : candelabra bush, candlebush, candlestick senna, Christmas-candle, craw-craw, emperor’s candlesticks, empress-candleplant, king of the forest, ringworm senna, ringwormbush, ringwormshrub, seven-golden-candles, seven-golden-candlesticks (anglais); bois dartre, casse ailée, dartres, plantes des cros-cros (français); café-beirão, fedegosão, fedegoso-gigante, fedegoso-grande, mangerioba-do-pará, mangerioba-grande, mata-pasto (portugais du Brésil); bajagua, flor del secreto, guacamaya francesa, mocoté (espagnol); upupu wa mwitu (swahili).

Senna alata (L.) Roxb. (1832) est un arbuste à croissance rapide pouvant atteindre jusqu’à 5 m de hauteur, mais ne dépassant généralement pas 2 m, ramifié à la base, aux tiges dressées à l’écorce grisâtre sur lesquelles sont visibles les traces des feuilles caduques et des stipules persistants.

Les feuilles, disposées en spirale sur un pétiole cannelé, sont paripennées, longues d’environ 60 cm, à 8-18 paires de folioles linéaires à oblongues de taille croissante, longues de 5-16 cm et larges de 3-9 cm. Les deux folioles de la paire inférieure sont espacées des autres et rétrofléchies.

Les inflorescences sont des racèmes terminaux dressés, longs de 20-50 cm, aux nombreuses fleurs rapprochées de couleur jaune brillant d’environ 3 cm de diamètre. Les boutons sont recouverts, avant l’éclosion, d’une bractée caduque de couleur orangée.

Inflorescences en racèmes de 20-50 cm à corolles de 3 cm © Mazza

Inflorescences en racèmes de 20-50 cm à corolles de 3 cm © Mazza

Les fruits sont des gousses déhiscentes (qui s’ouvrent spontanément à maturité) à section quadrangulaire, d’abord vertes, puis noirâtres à maturité, disposées presque horizontalement, longues de 10-16 cm et larges, y compris les « ailes », de 2-2,8 cm, carénées le long de la ligne de suture et à deux ailes, vers le milieu de chaque valve, hautes de 4-8 mm, aux bords légèrement ondulés. Les graines, nombreuses, sont de forme presque quadrangulaire, plates, et mesurent jusqu’à environ 8 mm de largeur.

La multiplication se fait par les graines, à immerger dans l’eau pendant une journée afin de favoriser la germination, avant de les mettre en place dans un substrat sableux, riche en humus, à une température de 22-24 °C. Elle peut se faire également par boutures, aussi bien ligneuses que semi-ligneuses.

Espèce très décorative par son feuillage luxuriant et ses inflorescences caractéristiques, adaptée au climat tropical et marginalement subtropical, ne résistant pas à des températures inférieures à quelques degrés au-dessous de 0 °C. Dans le cas de températures voisines de 0 °C, pendant une courte période, la partie aérienne meurt, mais repousse au printemps à partir du pied de la plante.

Elle préfère le plein soleil et les sols fertiles, sablonneux, de fortement acide à faiblement alcalin, maintenus humides, bien que les plantes bien enracinées puissent supporter des périodes de sécheresse. Après la floraison, une taille drastique est utile afin de maintenir compacte la végétation et de favoriser la suivante.

Lorsque le climat ne permet pas une culture permanente en plein air, elle peut facilement être cultivée comme plante annuelle, compte tenu de sa vitesse de croissance, en semant au printemps dans un environnement protégé ; la floraison commencera à la fin de l’été et durera jusqu’aux premiers froids.

La plante est largement utilisée en médecine traditionnelle, en particulier les feuilles sont utilisées comme laxatif et contre les maladies de la peau, ainsi que contre différentes autres pathologies ; l’activité antimycotique et antitumorale des extraits de feuilles a été confirmée par des tests de laboratoire.

Synonymes : Cassia alata L. (1753); Cassia herpetica Jacq. (1767); Cassia bracteata L.f. (1782); Cassia rumphiana (DC.) Bojer; Herpetica alata (L.) Raf. (1838); Herpetica alata Cook & Collins (1903).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LEGUMINOSAE cliquez ici.