Trithrinax campestris

Famille : Arecaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Originaire de l'Argentine la Trithrinax campestris supporte la chaleur mais aussi -12 °C © Giuseppe Mazza

Originaire de l'Argentine la Trithrinax campestris supporte la chaleur mais aussi -12 °C © Giuseppe Mazza

Le nom du genre vient du grec « tris » = trois fois » et de « thrinax » = trident, par allusion à la fois à la forme du calice, de la corolle et de l’androcée et au nombre triple des carpelles par rapport aux Thrinax, un genre monocarpellaire de palmiers américains.

Le nom de l’espèce vient du latin « campestris » = de la plaine.

Le Trithrinax campestris (Burmeist.) Drude § Griseb (1879) est répandu en Argentine, où il pousse au fond de vallées ou dans des espaces ouverts et arides caractérisés par une longue saison sèche, et, de façon marginale, en Uruguay.

Les fibres extraites de ses feuilles sont utilisées localement pour la fabrication de produits artisanaux.

Il est appelé « saro » en Argentine et « caranday » en Uruguay tandis que dans les pays anglophones il est connu communément sous les noms de « blue needle palm », « spiny fiber palm » ou de « caranday palm ».

Noms communs : « blue needle palm », « campestre palm », « caranday palm », « spiny fiber palm », thatch palm » (anglais), « palmier trident », « trithrinax d’Argentine » (français), « caranday », « palmera de Argentina », « palmera del Uruguay », « saro » (espagnol), « blaue Nadelpalme » (allemand).

C’est un palmier au tronc simple ou cespiteux, dont les troncs peuvent atteindre 6 m de haut avec un diamètre d’environ 25 cm et sont recouverts d’un enchevêtrement dense de fibres qui ont la consistance de véritables aiguilles tournées vers le bas. Les feuilles, portées sur des pétioles inermes, sont palmées, larges d’environ 50 cm, de couleur gris bleuâtre, extrêmement rigides et comportent des segments bifides et pointus comme des épines. Les feuilles desséchées restent longtemps fixées au tronc en l’enveloppant parfois jusqu’à sa base. Les inflorescences, courtes, ramifiées et très voyantes, sont de couleur jaunâtre. Les fleurs (hermaphrodites) sont suivies de fruits ronds, jaunâtres, de 1,5 cm de diamètre. Les graines germent au bout de 100 à 120 jours.

Elle atteint 6 m de haut et a un tronc recouvert de fibres épineuses. Ses inflorescences sont lumineuses, courtes, ramifiées et très ornementales © Giuseppe Mazza

Elle atteint 6 m de haut et a un tronc recouvert de fibres épineuses. Ses inflorescences sont lumineuses, courtes, ramifiées et très ornementales © Giuseppe Mazza

C’est un palmier extrêmement rustique qui supporte aussi bien des températures élevées que des températures basses (jusqu’à -12 °C) et de longues périodes de sécheresse. Il s’accommode en outre de sols pauvres et pierreux avec une préférence marquée pour ceux qui sont alcalins. Du fait de ses caractéristiques ornementales et de sa rusticité il mériterait une plus grande diffusion dans les pays au climat méditerranéen, à condition uniquement de prendre la précaution évidente, vu le danger potentiel présenté par les fibres et les extrémités des segments foliaires réduites à des épines, de le positionner loin des zones de passage.

Synonymes : Copernicia campestris Burmeist. (1861); Chamaethrinax hookeriana H.Wendl. ex R.Pfister (1891).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.