Verpa bohemica

Massimiliano_Beretta.gif
Texte © Massimiliano Berretta

 

epitalon.gif
Traduction en français par Jean-Marie Epitalon

 

Verpa bohemica, Morchellaceae, Verpe de Bohême

Bien que comestible, la Verpa bohemica est moins prisée que la Morchella © G. Mazza

Famille: Morchellaceae L. Reichenbach, 1834.

Genre: Verpa Swartz, 1815.

Verpa bohemica Schröter, 1893.

L’étymologie du nom vient du latin “bohemicus” = de la Bohème, région d’Europe centrale.

C’est une espèce connue dans toute l’Europe et l’Amérique, dans certaines régions d’Italie, elle est très appréciée et recherchée et aussi commercialisée localement.

En Italie, elle est appelée communément “spugnola” comme les espèces du genre Morchella; en France “Verpe de Bohême”, en Espagne “Falsa cagarria”, “Falsa colmenilla”; en Allemagne “Runzel-Verpel”, “Böhmische Verpel”; en Angleterre “Early false morel”.

Description du genre

Dans le genre Verpa sont regroupées des espèces qui ont un chapeau ovoïde, campanulée, digitaliforme, avec une surface rugueuse ou ± alvéolaire, avec un bord complètement libre du pied. L’hyménophore, situé sur la face extérieure du chapeau, est de couleur brune avec des reflets couleur miel. Le pied est sub-cylindrique, rugueux, parfois zébré, creux, cassant. Les spores sont lisses, ellipsoïdales, hyalines, elles se développent dans des asques octosporiques ou bisporiques.  Ce sont toutes des espèces terricoles qui poussent généralement dans les forêts de feuillus au printemps.

Description de l’espèce

Chapeau : il se compose d’un chapeau de 3 à 5 cm de haut, formée de nervures labyrinthiques ou même cérébriformes, plus ou moins irrégulières, semblables à une Morchella (Morille), parfois même au point de ressembler à une Gyromitra, elle est reliée au pied uniquement dans sa partie apicale, conique ou aplatie, sa marge est libre du pied, la surface inférieure est légèrement rugueuse et blanchâtre. La couleur varie de l’ocre au rose brun et jusqu’au brun foncé, avec des côtes plus foncées chez le champignon mûr.

Hyménium : situé sur la surface externe du chapeau, lisse, avec des côtes irrégulières, marron, marron foncé; sporée couleur crème.

Pied : 7-15 x 1,5-3 cm, blanchâtre ou blanc-ocre, finement velouté, farci chez le jeune champignon mais devient rapidement creux, cédant à la pression, généralement élancé et élargi à la base.

Verpa bohemica, Morchellaceae, Verpe de Bohême

Asques, spores et paraphyses de Verpa bohemica © Pierluigi Angeli

Chair : typiquement cireuse, comme toutes les espèces de la famille, élastique mais avec une  cassure claire et blanchâtre, avec des tons ocre ou fauve à la base du pied; odeur et saveur agréables, pas particulières, similaires à celles de Morchella.

Habitat : c’est un champignon de printemps, il pousse de préférence dans les espaces ouverts des bois feuillus, sous peupliers, sur des sols sablonneux frais et riches en humus, dans les prairies ripariennes, parmi les buissons et dans les parcs et jardins de la ville, aussi bien isolé que grégaire; espèce saprophyte, des études récentes semblent indiquer qu’il pourrait s’agir d’espèce mycorhizienne.

Comestibilité : comestible après une longue cuisson, de moindre valeur que Morchella, même si dans certaines régions il est très consommé. De nombreux cas d’allergies sont signalés, allergies donnant parfois des coma.

Microscopie. Très grosses spores, 60-86 x 15-20 μm, ovoïdes à ± cylindriques ou légèrement arquées, lisses, hyalines au microscope. Asques claviformes non amyloïdes contenant deux spores. Paraphyses minces, cloisonnées, parfois fourchues, légèrement élargies au sommet.

Remarques. C’est une espèce qui, par sa forme, pourrait être prise pour une Morchella ou une Gyromitra, mais sa section longitudinale dissipera tout doute car il mettra en évidence l’insertion du chapeau au sommet du pied, typique du genre Verpa. Chez Morchella, le chapeau et le pied sont contigus, avec ou sans petite dépression (vallécule), et tout le carpophore est creux. Les Gyromitra ont un carpophore de taille moyenne à grande, à chapeau irrégulière, cérébriforme, en forme de selle, brun rougeâtre, brun ou brun ambré; le pied court, trapu, lisse ou cannelé, creux, mais aussi avec des nervures et des intersections irrégulières.

Synonymes : Mitrophora bohemica (Krombh.) Gillet (1879) ; Morchella bispora Sorokīn (1877) ; Morchella bispora var. truncata Peck (1894) [1893] ; Morchella bohemica Krombh. (1828) ; Morchella bohemica var. bispora (Sorokīn) Cooke ; Morilla speciosa var. bohemica (Krombh.) Quél.(1886) ; Phalloboletus bisporus (Sorokīn) Kuntze (1891) ; Phalloboletus bohemicus (Krombh.) Kuntze (1891) ; Ptychoverpa bohemica (Krombh.) Boud. (1907) ; Ptychoverpa bohemica var. pallida (Pilát & Svrček) Svrček(1981) ; Verpa bispora (Sorokīn) Lagarde(1924) ; Verpa bohemica var. bispora (Sorokīn) Syd. & P. Syd.(1910) ; Verpa bohemica var. pallida Pilát & Svrček(1968).

 

→ Pour des notions générales sur Fungi voir ici.

→ Pour apprécier la biodiversité des CHAMPIGNONS cliquez ici.

error: Content is protected !!