Aloysia gratissima

Famille : Verbenaceae


Texte © Prof. Pietro Pavone

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Aloysia gratissima (Gillies & Hook.) Tronc. est une espèce originaire du Sud-Est des États-Unis, du Mexique, du Brésil, de la Bolivie, du Paraguay, de l’Uruguay et du Nord-Est de l’Argentine.

Noms communs : Erba della principessa, Cespuglio bianco, Cedro del monte, Reseda di campo (italien), Beebrush, White-brush (anglais).

Le nom du genre Aloysia a été dédié par le botaniste Palau y Verdera (1734-1793) à Maria Luisa princesse de Parme ( 1751-1819), épouse du roi Charles IV d’Espagne. L’épithète de l’espèce gratissima vient du latin et signifie “très agréable”.

Aloysia gratissima est un arbuste très ramifié, très aromatique, d’une hauteur pouvant atteindre 3 m, aux branches quadrangulaires et à l’écorce grisâtre. Les feuilles, portées sur de courts pétioles de 1 à 3 mm, sont opposées, de forme elliptique-lancéolée, longues d’environ 3 cm et larges de moins de 1 cm, mais souvent plus petites, et généralement réunies par groupes le long des tiges. Le limbe supérieur est rugueux, de couleur verte et mate. Le  limbe inférieur porte des soies rigides. Le bord est entier ou denté. Les inflorescences, constituées de grappes axillaires simples ou de panicules axillaires qui s’allongent au delà des feuilles, sont au nombre de deux par nœud ou plus ou occasionnellement d’une seule et longues de 4 à 8 cm ou davantage. Les fleurs dégagent un intense parfum de vanille et ont des bractées ovées-elliptiques ou, de temps à autre, linéaires. Elles sont petites, légèrement pédicellées, hermaphrodites, zygomorphes et de couleur blanche ou parfois bleuâtre. Le calice est formé de sépales courts, hispides et à 4 dents.  La corolle, poilue à son extrémité, est gamopétale et a la forme d’un entonnoir étroit qui s’ouvre en 4 lobes. Les fleurs apparaissent de mars à novembre, surtout après les pluies. Leur parfum attire non seulement de nombreuses espèces de papillons mais aussi les abeilles qui à partir du nectar produisent un miel délicieux. Le fruit est un schizocarpe qui se divise en 2 à 4 méricarpes.

Aloysia gratissima

Native de l’Amérique tropicale et subtropicale Aloysia gratissima est un arbuste qui atteint 3 m de haut. Facile à cultiver elle résiste bien au froid et à la sécheresse © Giuseppe Mazza

Aloysia gratissima, dans ses lieux d’origine, se rencontre dans les pentes rocheuses des montagnes sur des terrains sablonneux ou calcaires jusqu’à 1200 m d’altitude. On la retrouve, en compagnie d’arbustes pionniers, à la lisière des maquis, dans les cultures abandonnées et le long des sentiers et des voies ferrées.

En se basant sur les différences existant entre les dimensions des feuilles on a réparti l’espèce en deux variétés : Aloysia gratissima var. gratissima (Gillies & Hook.) Tronc. et Aloysia gratissima var. schulziae (Standl.) L. D. Benson mais tous les auteurs ne sont pas d’accord parce que les deux variétés se différencient morphologiquement mais non géographiquement dans la mesure où elles poussent ensemble et partagent les mêmes niches écologiques.

En Amérique du Sud on s’en sert pour soigner diverses maladies. L’infusion des feuilles est utilisée comme digestif en cas de douleurs d’estomac. Les feuilles et les branches sont efficaces dans les cas d’infection des bronches, de troubles pulmonaires et ont une action antimicrobienne. Grâce à ses  propriétés médicinales sous forme d’huiles essentielles, dont l’élément le plus important est le pulegone, la diffusion de cette plante suscite actuellement un intérêt croissant ce qui à l’avenir évitera de diminuer ses populations naturelles déjà très réduites à cause de la déforestation. L’analyse par la chromatographie en phase liquide à haute performance (HPLC) a fait apparaître une quantité élevée d’acide férulique, d’acide trans-cinnamique, d’acide p-Cumarique et aussi de trans-bêta Carotène et de Lutéine dont la quantité varie au cours des saisons. D’autre part l’extrait non seulement est antioxydant mais il inhibe aussi la peroxydation lipidique qui, étant réactive, cause des dommages aux membranes cellulaires.

Aloysia gratissima

Les fleurs sentent la vanille. Le miel produit avec son nectar est délicieux. La plante est toxique pour les animaux domestiques mais riche en propriétés médicinales © Giuseppe Mazza

Aloysia gratissima supporte la sécheresse, résiste aux basses températures et peut vivre dans différents types de sols, de préférence s’ils sont exposés au soleil. En raison de sa floraison abondante elle se prête bien à une utilisation dans les jardins comme plante d’ornement mais il faut faire attention car elle est toxique pour les animaux domestiques. On la reproduit facilement par bouturage en automne et en hiver ou au moyen de ses graines en automne et au printemps quand les méricarpes sont secs et de couleur marron.

Synonymes: Aloysia beckii Moldenke; Aloysia chacoensis Moldenke; Aloysia chacoensis var. angustifolia Tronc.; Aloysia floribunda M.Martens & Galeotti; Aloysia gratissima var. angustifolia (Tronc.) Botta; Aloysia gratissima var. chacoensis (Moldenke) Botta; Aloysia gratissima f. macrophylla Moldenke; Aloysia gratissima var. oblanceolata Moldenke; Aloysia gratissima var. paraguariensis (Briq.) Moldenke; Aloysia gratissima var. revoluta (Moldenke) Moldenke; Aloysia gratissima var. schulziana (Moldenke) Botta; Aloysia gratissima var. sellowii (Briq.) Botta; Aloysia ligustrina var. paraguariensis (Briq.) Moldenke; Aloysia ligustrina var. schulzii (Standl.) Moldenke; Aloysia lycioides Cham.; Aloysia lycioides var. paraguariensis (Briq.) Moldenke; Aloysia lycioides var. revoluta Moldenke; Aloysia lycioides var. schulziana (Moldenke) Siedo; Aloysia lycioides var. schulzii (Standl.) Moldenke; Aloysia meyeri Moldenke; Aloysia mizquensis Ravenna; Aloysia schulziana Moldenke; Aloysia sellowii (Briq.) Moldenke; Aloysia uruguayensis Moldenke; Lantana virgata Larrañaga; Lippia affinis Briq.; Lippia gratissima (Gillies & Hook.) L.D.Benson; Lippia gratissima var. schulzii (Standl.) L.D.Benson; Lippia ligustrina var. paraguariensis Briq.; Lippia ligustrina var. schulzii Standl.: Lippia lycioides (Cham.) Steud.; Lippia sellowii Briq.; Verbena gratissima Gillies & Hook.; Verbena integerrima Larrañaga.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des VERBENACEAE cliquez ici.

error: Content is protected !!