Chitalpa tashkentensis

Famille : Bignoniaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Un hybride intergénérique qui est bien adapté au climat méditerranéen © Giuseppe Mazza

Un hybride intergénérique qui est bien adapté au climat méditerranéen © Giuseppe Mazza

La x Chitalpa tashkentensis T. S. Elias § Wisura (1991) est un hybride intergénérique, Chilopsis linearis x Catalpa bignonioides, dont le nom combine celui de ses parents (le début de l’un et la fin de l’autre). Le nom tashkentensis fait référence au lieu où il a été créé, le Jardin Botanique de la ville de Tachkent en Ouzbékistan, en 1964. Cet hybride a été introduit aux États-Unis en 1977.

Chilopsis linearis est un petit arbre originaire des États-Unis et du Mexique alors que la Catalpa bignonioides est cantonnée dans le Sud-Est des États-Unis.

 Noms communs : chitalpa (anglais), chitalpa de Tachkent (français), chitalpa (italien), chitalpa (espagnol), Baumoleander, schmalblätttriger Trompetenbaum (allemand).

C’est un arbre très ramifié, aux feuilles caduques, à la croissance rapide, haut de 6 à 9 m et qui a une large couronne. Ses feuilles sont lancéolées, longues de 10 à18 cm, larges de 2 à 4 cm, de couleur vert clair et brillantes. Ses inflorescences sont des racèmes terminaux longs de 20 à 25 cm qui ont de 15 à 40 fleurs infundibuliformes, longues de 3 à 5 cm, aux bords frangés, de couleur blanche ou rose/lavande et à la gorge jaune veinée de pourpre. Cet hybride est stérile et doit de ce fait être reproduit par voie végétative (bouturage). En 2006 on a produit un hybride fertile de Chitalpa en recourant à l’introduction de la polyploïdie par voie chimique.

Cet arbre peut être cultivé dans un grand nombre de climats. Il est particulièrement adapté aux climats aux étés longs, chauds et secs, comme le climat méditerranéen, où il a été propagé  en raison de ses caractéristiques favorables, telles que sa floraison abondante qui s’étend de la fin du printemps jusqu’à l’automne, sa résistance aux basses températures, vu qu’il peut résister jusqu’à environ-15°C au prix éventuellement de la perte de son feuillage mais en repartant du pied au printemps, et son adaptabilité à divers types de sols, bien qu’il préfère ceux qui sont plutôt sableux.

Il doit être placé en plein soleil et être arrosé régulièrement, s’il a été planté récemment, pendant la période estivale dans les zones aux étés secs. Les arbres adultes peuvent être arrosés seulement de temps en temps,  étant donné qu’ils sont capables de supporter sans problème de longues périodes de sécheresse, une caractéristique héritée de la Chilopsis.

Il a été prouvé que l’on peut également le cultiver dans des endroits particulièrement venteux en raison de sa robustesse. Il supporte les tailles, qui doivent être effectuées pendant la période de repos, celles-ci permettant de rajeunir la plante. Enfin, vu qu’il a un appareil racinaire peu envahissant, les racines se développant en effet en profondeur, il convient pour une utilisation comme arbre d’alignement en bordure de route ainsi que dans les patios et les jardinets.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des BIGNONIACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.

error: Content is protected !!