Gymnostoma australianum

Famille : Casuarinaceae


Texte © Pietro Puccio

 


Traduction en français par Marc Longhi

 

Gymnostoma australianum, Casuarinaceae

Le Gymnostoma australianum est un petit arbre aux infrutescences pareilles à celles des conifères © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de l’Australie (Nord-Est du Queensland), où elle pousse sur les affleurements granitiques dans la forêt équatoriale, de préférence le long des cours d’eau, depuis le niveau de la mer jusqu’à 1200 m d’altitude ; elle est actuellement repérée en cinq lieux seulement.

Le nom du genre résulte de la combinaison des termes grecs “gymnos” = nu, découvert et “stoma” = bouche, par référence aux pores (stomates) qui apparaissent le long des rameaux, le nom d’espèce “australianum” = d’Australie, en indique le lieu d’origine.

Noms communs: Daintree Christmas tree, Daintree pine (anglais).

Gymnostoma australianum L.A.S.Johnson (1989) est un petit arbre sempervirent, au port conique, pouvant atteindre 7 m de hauteur, densément ramifié doté de fins rameaux filiformes à section quasi quadrangulaire, vert clair, qui assurent la principale fonction de photosynthèse. Ils ressemblent en apparence aux feuilles en aiguille des conifères ; les feuilles sont réduites à de minuscules écailles disposées le long des rameaux en verticilles de quatre.

Les inflorescences sont unisexuelles sur la même plante (monoïque), inflorescences mâles en épis, composées d’une fleur dotée d’une seule étamine et inflorescences femelles globuleuses composées de fleurs privées de calice et dont la corolle et les carpelles sont fusionnées et contiennent deux ovules.

Gymnostoma australianum, Casuarinaceae

Les inflorescences femelles sont globuleuses est dépourvues de calice © Giuseppe Mazza

Les infrutescences sont de structure ligneuse, pareilles aux cônes des conifères, au corps presque cylindrique, de 0,7 à 1 cm de long et de 0,8 à 1 cm de large (hors parties proéminentes), les bractées et bractéoles renferment les fruits qui sont des samares (une seule graine dotée d’une aile terminale) de couleur brun clair et d’environ 0,8 cm de long. La fructification est abondante mais seul un petit pourcentage de graines survit, les fruits peuvent être aussi développés par parthénogénèse.

Les racines possèdent des nodules qui hébergent des bactéries qui fixent l’azote.

Il est possible de le reproduire par semis dans un terreau sableux, maintenu humide, les graines germent au bout de 3 à 5 semaines à des températures de 22 à 24 °C.

L’unique espèce du genre originaire de l’Australie mise en culture aux début des années 2000, est adaptée aux climats tropicaux, subtropicaux et tempérés chauds, où elle serait capable de résister à des températures de -6 °C. Elle exige une exposition de plein soleil ou sous une ombre légère mais n’est pas spécialement exigeante quant à la nature du sol.

Sa vitesse de croissance est relativement rapide et il peut être utilisé en exemplaire isolé, en haie et en barrière coupe-vent, même à proximité de la mer, ainsi qu’en topiaires puisque il supporte la taille et s’adapte bien à la culture en pot pour la décoration des espaces lumineux et ouverts.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des CASUARINACEAE cliquez ici.

 

 

error: Content is protected !!