Lycoperdon echinatum

PIERLUIGI.gif
Texte © Pierluigi Angeli

 

epitalon.gif
Traduction en français par Jean-Marie Epitalon

 

Lycoperdon echinatum, Lycoperdaceae, vesse-de-loup hérisson

Isolé ou groupé, le Lycoperdon echinatum pousse en été-automne dans les bois de feuillus © Giuseppe Mazza

Famille Lycoperdaceae Chevallier 1826

Genre : Lycoperdon Persoon 1801

Lycoperdon echinatum Persoon 1794

Le nom dérive du grec “ekhînos” qui signifie hérisson, hérissé d’épines comme le hérisson.

Cette espèce, a néanmoins des noms vernaculaires, bien que peu utilisés.

En Italie, il s’agit de “vescia spinosa”, “puzzola spinosa”; en France c’est “vesse-de-loup hérisson”; en Espagne, “pet de llop d’agulletes”, “cuesco de lobo”, “pedo de lobo”; en Angleterre, il s’agit de “spiny puffball”, “spring puffball”; en Allemagne c’est “Igel-Stäubling”.

Description du genre : voir Lycoperdon perlatum.

Lycoperdon echinatum, Lycoperdaceae, vesse-de-loup hérisson

Facile à reconnaître par son aspect hérissé, il est comestible, jeune, sans les aiguilles © Giuseppe Mazza

Description de l’espèce

Carpophore: 2-6 × 3-7 cm, globulaire, piriforme, à tige courte et conique; péridium recouvert d’épines de 3 à 5 mm de long, d’abord assemblées en touffes pyramidales, puis séparées en groupes plus minces; dans la vieillesse, elles se détachent et laissent sur le péridium un dessin formé de petits cercles plus ou moins réguliers qui forment ensemble une sorte de réseau; les épines sont initialement de couleur noisette puis brun foncé. Au sommet du carpophore, à maturité, s’ouvre un orifice d’où émergent les spores.

Gléba: elle représente la partie fertile, tendre, spongieuse, de blanche à jaune olive, puis brune; la subgléba (partie stérile) a une couleur crème avec des nuances brunes. À maturité, la gléba devient poudreuse en raison de la maturation des spores qui émergent d’un orifice qui s’ouvre au sommet du péridium.

Habitat: pousse en été et en automne, isolé ou grégaire, dans les forêts de feuillus, principalement de hêtres, souvent dans des couches de feuilles en décomposition.

Lycoperdon echinatum, Lycoperdaceae, vesse-de-loup hérisson

Basides et spores de Lycoperdon echinatum © Pierluigi Angeli

Comestibilité: Comestible quand il est jeune, quand la gléba est blanche, pour le consommer il faut lui ôter ses piquants.

Microscopie:

Spores globuleuses, verruqueuses, échinulées, avec épines évidentes et nombreuses, 4-5 μm. Basides claviformes, 2-4 stérigmates, sans anses d’anastomose, 10-18 × 7,5-8,8 μm.

Remarques: c’est un champignon très facile à déterminer en raison de son aspect d’hérisson châtain et de ses longues aiguilles. On pourrait voir une ressemblance avec Lycoperdon nigrescens Persoon, qui a cependant des aiguilles considérablement plus courtes; ou avec le Lycoperdon umbrinum Persoon: Persoon et le Lycoperdon molle Persoon, qui ont cependant un endopéridium lisse après la chute des piquants.

Synonymes : Lycoperdon gemmatum var. echinatum (Persoon) E.M. Fries 1829 ; Lycoperdon hoylei Berkeley & Broome 1871 ; Utraria echinata (Persoon) Quélet 1873.

 

→ Pour des notions générales sur Fungi voir ici.

→ Pour apprécier la biodiversité des CHAMPIGNONS cliquez ici.

 

error: Content is protected !!