Phyla nodiflora

Famille : Verbenaceae


Texte © Prof. Pietro Pavone

 


Traduction en français par Jean-Marc Linder

 

Phyla nodiflora

Native d’Amérique tropicale, Phyla nodiflora est une herbacée vivace qui forme un tapis intriqué de tiges prostrées de 30 à 90 cm, sur 6 à 14 cm de hauteur. Elle vit en plein soleil en sol humide ou inondé par saison, le long des cours d’eau ou sur les dunes côtières. Les racines sont des pivots ligneux qui peuvent dépasser 60 cm de longueur © Giuseppe Mazza

Phyla nodiflora (L.) Greene est une espèce originaire de la région couvrant le nord de l’Amérique latine et le sud des États-Unis, avec une distribution secondaire, favorisée par l’homme, dans les régions tropicales et subtropicales du Vieux Monde, en Asie, en Afrique et en Australie.

Noms communs : Phyla à fleurs nodales (français), frutto della rana, groviglio di tacchino, fiammifero (italien), frogfruit (anglais).

Le nom générique Phyla dérive du grec “φῦλον” (phýlon) qui signifie “tribu”, pour les fleurs, condensées presque de manière à former une tribu, un groupe. L’épithète spécifique nodiflora vient du latin “nōdus”, nœud, et “flos”, fleur, pour la position et/ou la disposition caractéristiques des fleurs.

Phyla nodiflora pousse en sols humides ou inondés de façon saisonnière, dans les plaines alluvionnaires, le long des rives des lacs et des rivières, sur les dunes côtières. Dans son aire naturelle, on la trouve entre le niveau de la mer et plus de 1000 m d’altitude.

Phyla nodiflora

Couvre-sol pour pelouses peu piétinées et, comme beaucoup de Verbénacées, espèce riche en vertus médicinales © Giuseppe Mazza

C’est une plante herbacée vivace qui forme un tapis de tiges prostrées intriquées, poilues à l’état jeune, un peu charnues, longues de 30 à 90 cm et hautes de 6 à 14 cm.

Les racines sont des pivots ligneux, longs de 50 à 60 cm, parfois plus, qui peuvent se former à partir des nœuds de la tige, axillaires aux feuilles, formant ainsi un vaste appareil racinaire.

Les feuilles sont petites, légèrement charnues, opposées, sessiles ou brièvement pétiolées, spatulées, oblancéolées ou obovales, longues de 5 à 40 mm, larges de 4 à 20 mm, subaiguës à l’apex, à la marge dentelée dans la moitié supérieure et entière dans la moitié inférieure. Elles peuvent être assez duveteuses : leur aspect vert grisâtre est alors dû à une couverture de poils à leur surface. Elles sont persistantes dans les régions à climat tropical.

Les fleurs sont hermaphrodites, zygomorphes, rassemblées en courts épis denses, subglobuleux ou, pendant la floraison, brièvement ovoïdes. A plus petite échelle, ils rappellent ceux, plus connus, de Lantana camara.

Le calice est persistant, membraneux, profondément divisé avec des lobes longs de 1,5-2 mm, hyalins ou violet foncé et légèrement dentés.

La corolle, d’environ 2,5 mm de longueur, est gamopétale, rose mauve ou blanche avec une gorge jaune, souvent blanche et violette dans la même inflorescence, parfois violette en bouton et blanche lorsqu’elle est éclose. Le tube mesure 2 mm de long et 1,5 mm de large à la bouche. La lèvre supérieure est bilobée et redressée ; la lèvre inférieure est deux fois plus longue et trilobée, le lobe médian étant oblong.

P. nodiflora fleurit d’avril à la fin de l’été et attire divers Lépidoptères, comme Eurema daira, Calephelis virginiensis ou Phyciodes phaon, et des Hyménoptères comme Apis mellifera, Augochloropsis metallica, Halictus poeyi, Lasioglossum lepidii, etc.

Les fruits sont des schizocarpes, longs de 1,5 à 2 mm, glabres, sphéroïdaux, renfermés dans le calice persistant qui, à maturité, se scinde en deux méricarpes indéhiscents avec une graine chacun. La fructification a généralement lieu en octobre.

P. nodiflora est une plante médicinale importante et largement utilisée dans différentes régions du monde. En médecine populaire, les parties aériennes de la plante sont utilisées comme analgésique, antibactérien, emménagogue, parasiticide, rafraîchissant, fébrifuge, dans le traitement des blessures, de l’asthme ou de la perte de conscience. L’infusion de feuilles et de tiges jeunes et tendres est prodiguée aux enfants en cas d’indigestion, et aux femmes après l’accouchement. En médecine ayurvédique, la plante est utilisée comme aphrodisiaque, diurétique et pour le traitement des maladies cardiaques, des ulcères, des bronchites, des fièvres, des rhumes, des douleurs articulaires du genou et dans la lithiase. L’analyse phytochimique de P. nodiflora a montré la présence de flavonoïdes, glycosides, alcaloïdes, terpénoïdes, quinols, glucosides de quinol, stéroïdes, phénylpropanoïdes, résine, substances volatiles, tanins et phénols. Par conséquent, cela confirme dans une certaine mesure les effets déjà connus en médecine traditionnelle.

Phyla nodiflora

Hermaphrodites et rassemblées en courts épis, les fleurs éclosent d’avril à la fin de l’été © Giuseppe Mazza

Du point de vue ornemental, P. nodiflora est une plante adaptée à la confection de pelouses peu piétinées, en particulier dans les zones tropicales.

Le gouvernement américain suggère son utilisation comme coupe-feu dans les zones sujettes aux incendies, y compris les espaces autour des bâtiments, car cette plante est peu combustible.

On la cultive aussi en pots en raison de la beauté des couleurs de ses fleurs. Elle pousse dans n’importe quel sol bien drainé, même humide, dès lors qu’il est ensoleillé et moyennement fertile. Á l’ombre, la plante pousse végétativement mais fleurit peu ; elle tolère des températures négatives jusqu’à -7 °C pendant une courte période.

La multiplication de cette espèce se fait par semis des en pots individuels, sous serre et au printemps ; les plantules sont repiqués à la fin du printemps ou au début de l’été après deux ans. On peut aussi la multiplier grâce aux rhizomes enracinés aux nœuds des feuilles.

C’est une plante rustique résistante aux maladies fongiques, sauf aux pourritures racinaires lorsque le sol n’est pas bien drainé et les apports d’eau sont excessifs ; alors, elle craint aussi l’attaque des pucerons et des cochenilles aux nœuds des tiges. Pour une pelouse toujours propre et de qualité, il est conseillé d’éliminer les herbes non désirées qui apparaissent entre les plants quand ils sont encore trop peu denses.

Synonymes : Bertolonia crassifolia Raf. ; Blairia nodiflora (L.) Gaertn. ; Diototheca repens (Bertol.) Raf. ; Lantana larranagae Moldenke ; Lantana repens Sessé & Moc. ; Lantana sarmentosa Spreng. ex C.B.Clarke ; Lippia aegyptiaca Carrière ; Lippia fruticosa (Mill.) K.Kenn. ex R.W.Sanders ; Lippia incisa (Small) Tidestr. ; Lippia incisa (Small) E.D. Schulz ; Lippia litoralis Phil. ; Lippia nodiflora (L.) Michx. ; Lippia nodiflora Cham. ; Lippia nodiflora var. acutifolia Kuntze ; Lippia nodiflora f. brevipes Kuntze ; Lippia nodiflora var. minor Gillies & Hook. ; Lippia nodiflora var. repens (Bertol.) Schauer ; Lippia nodiflora f. repens (Bertol.) Knoche ; Lippia nodiflora var. sarmentosa (Willd.) Schauer ; Lippia nodiflora var. tarraconensis Sennen ; Lippia nodiflora var. vulgaris Walp. ; Lippia repens (Bertol.) Spreng. ; Lippia sarmentosa (Willd.) Spreng. ; Phyla chinensis Lour. ; Phyla fruticosa (Mill.) K.Kenn. ex Wunderlin & B.F.Hansen ; Phyla incisa Small ; Phyla nodiflora var. antillana Moldenke ; Phyla nodiflora f. copiapina Acevedo ; Phyla nodiflora var. incisa (Small) Moldenke ; Phyla nodiflora var. longifolia Moldenke ; Phyla nodiflora var. minor (Hook.) N. O’Leary & M.E. Múlgura ; Phyla nodiflora var. nodiflora ; Phyla nodiflora var. sericea Moldenke ; Phyla nodiflora var. texensis Moldenke ; Piarimula chinensis (Lour.) Raf. ; Platonia nodiflora (L.) Raf. ; Verbena capitata Forssk. ; Verbena cuneata Willd. ex Spreng. ; Verbena elliptica Willd. ex Spreng. ; Verbena fruticosa Mill. ; Verbena globiflora Nocca ex Spreng. ; Verbena lanata Willd. ex Walp. ; Verbena nodiflora L. ; Verbena repens Bertol. ; Verbena sarmentosa Willd. ; Zappania crassifolia (Raf.) Raf. ; Zappania nodiflora (L.) Lam. ; Zappania nodiflora Pers. ex Baker ; Zappania repens (Bertol.) Bertol. ; Zappania suberosa Spreng.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des VERBENACEAE cliquez ici.

error: Content is protected !!