Podranea ricasoliana

Famille : Bignoniaceae


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

Répandu en région méditerranéenne, mais surtout sous les tropiques © Giuseppe Mazza

Répandu en région méditerranéenne, mais surtout sous les tropiques © Giuseppe Mazza

Podranea ricasoliana (Tanfani) Sprague (1904) est originaire d’Afrique du Sud (Natal et province du Cap).

Le nom générique est l’anagramme de Pandorea, un genre de Bignoniaceae australienne dans lequel l’espèce a été insérée à l’origine ; l’espèce est dédiée au général et homme politique florentin Vincenzo Ricasoli (1814-1891), un passionné de la flore exotique.

Noms communs : “pandorea” (italien); “pandorea”, “pink trumpetvine”, “pink trumpet vine”, “Port St Johns creeper”, “rose flowered bignonia”, “ricasol podranea” (anglais); “rosa trompetenwein” (allemand); “bignonia rosa”, “bignonia rosada”, “arbusto de Pandora” (espagnol); “sete-léguas” (portugais).

Rampante sempervirente ligneuse, vigoureuse, à croissance rapide, elle présente des feuilles imparipennées, mesurant jusqu’à environ 20 cm de longueur, de couleur vert intense brillant à 5-11 folioles ovales, longues de 3-7 cm, à marges dentelées. Les inflorescences sont terminales avec de nombreuses fleurs campanulées de couleur rose striées de rouge-pourpre dans la gorge, de 5-7 cm de largeur, légèrement parfumées ; les fruits sont des capsules longues et étroites contenant de nombreuses graines ailées plates de couleur brune. La multiplication se fait par semis, par boutures semi-ligneuses au printemps-été, par marcottage et ramification.

Podranea Ricasoliana est largement répandue dans les pays tropicaux, subtropicaux et en particulier dans ceux au climat méditerranéen ; elle préfère l’exposition en plein soleil et les sols riches et drainants.  À l’âge adulte, elle peut supporter des températures allant jusqu’à -6 ° C, bien qu’avec perte de la partie aérienne, mais avec une reprise rapide à partir du pied au printemps suivant. Compte tenu de son extrême vigueur et de sa rapidité de croissance, elle nécessite des supports robustes, sur lesquels elle devra être guidée et ancrée, et d’une taille appropriée, à effectuer en hiver, pour contrôler sa croissance et stimuler la floraison.

Synonymes : Tecoma ricasoliana Tanfani (1887); Tecoma mackenii W. Watson (1887); Pandorea ricasoliana (Tanfani) Baill. (1891).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des BIGNONIACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.

  

 

 

error: Content is protected !!