Schinus molle

Famille : Anacardiaceae


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

Même sous les climats méditerranéens. Vertus médicinales © Mazza

Même sous les climats méditerranéens. Vertus médicinales © Giuseppe Mazza

Schinus molle L. (1753) est originaire d’Amérique du Sud (Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Équateur, Pérou, Paraguay et Uruguay) où elle pousse principalement sur les pentes arides et les sols rocheux entre 1000 et 3400 m d’altitude dans les zones caractérisées par de longues périodes de sécheresse.

Le nom de genre vient du grec « schinos » = lentisque (Pistacia lentiscus) en raison de la similitude avec certaines espèces appartenant au genre ; le nom spécifique dérive du nom local en quechua « mulli ».

Noms communs : “falso pepe”, “pepe rosa” (italien); “Brazil pepper-tree”, “brazilian peppertree”, “California pepper-tree”, “California peppertree”, “peruvian mastic tree”, “peruvian pepper-tree”, “pepper rose” (anglais); “faux poivrier”, “molée des jardins”, “poivrier d’Amérique” (français); “peruanischer pfeffer”, “peruanischer pfefferbaum”, “pfefferbaum” (allemand); “aguaraiba”, “aguaribai”, “aguaribay”, “anacahuita”, “escobilla”, “falso pimentero”, “molle”, “molle del incienso”, “molle del Perú”, “pimienta de América”, “pimentero”, “pimientero falso”, “pimientillo”, “pirul” (espagnol); “araguariba”, “aroeira”, “aroeira branca”, “aroeira-brava”, “aroeira-do-Amazonas”, “aroeira-do-sertao”, “aroeira folha de salso”, “aroeira-mansa”, “aroeira-mole”, “aroeira-periquita”, “aroeira-preta”, “aroeira-salso”, “aroeira-urundeuva”, “aroeira-vermelha”, “aroirinha” “cambui” “corneiba”, “fruto-de-sabia”, “pimenteira bastarda”, “pimenteira-do-Peru”, “pimenteiro”, “urundey-pita”, “urundei-yba” (portugais).

Espèce arborée sempervirente, dioïque (chaque individu porte uniquement soit des fleurs mâles soit des fleurs femelles), pouvant dépasser les 10 m de hauteur au tronc noueux et rugueux qui peut dépasser 50 cm de diamètre ; les jeunes branches sont pendantes, tout comme les feuilles imparipennées mesurant jusqu’à 30 cm de longueur aux folioles lancéolées, coriaces, de couleur vert clair, mesurant jusqu’à environ 6 cm de longueur et 3-7 mm de largeur, à bords lisses ou dentelés. La plante forme un système racinaire étendu, à la fois en largeur et en profondeur. Les inflorescences sont des panicules pendantes longues de 15-25 cm, portant de petites fleurs blanc-jaunâtre ; les fruits sont des drupes globuleuses de 5-8 mm de diamètre de couleur rose à rouge, aromatiques, persistant longtemps sur la plante, contenant une seule graine de 4-6 mm diamètre de couleur noirâtre à l’odeur et à la saveur rappelant celle du poivre. Toutes les parties de la plante contiennent des essences aromatiques volatiles.

La multiplication se fait facilement à partir des graines, qui doivent être semées dès la récolte, car elles n’ont pas une longue durée de germinabilité, ou par bouture semi-ligneuse ou marcottage. Espèce très décorative, largement diffusée dans les zones au climat méditerranéen, elle s’adapte à tout type de sol, même pauvre ; adulte elle résiste à de longues périodes de sécheresse et à des températures de l’ordre de -6 à -8 °C. Dans son emplacement, l’étendu du système racinaire doit être prise en compte pour éviter que cela ne cause des dommages.

Toutes les parties de la plante ont été utilisées de diverses manières en médecine traditionnelle et l’activité antibactérienne des huiles essentielles extraites des feuilles a été démontrée. La résine aromatique produite par l’arbre est utilisée comme mastic, tandis que le bois résineux, dur, résistant et facile à travailler, est utilisé pour produire différents objets. Les graines séchées et grillées ont parfois été utilisées, pour leur saveur, comme substitut du poivre, mais leur utilisation n’est pas recommandée en raison de la présence de substances toxiques.

Synonymes : Schinus areira L. (1753); Schinus bituminosus Salisb. (1796); Schinus huigan Molina (1810); Schinus molle var. huigan (Molina) Marchand (1810); Schinus molle var. huyngan (Molina) March. (1810); Schinus molle var. areira (L.) DC. (1825); Schinus molle var. argentifolius Marchand (1869); Schinus angustifolia Sessé & Moc. (1890); Schinus occidentalisSessé & Moc. (1890); Schinus angustifolia Sessé & Moc. (1893).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ANACARDIACEAE cliquez ici.